Avertir le modérateur

  • Des Haut-Médoc de haute volée dans le GUIDE 2013

    Château REYNATS

    Domaine de 5 ha plantés sur sol argilo-calcaire et graveleux, des vignes de 25 ans en moyenne, un encépagement équilibré (40 % Merlot, 45 % Cabernet-Sauvignon, 10 % Cabernet franc, 5 % Petit Verdot), la totalité de la production est élevée en fûts de chêne (35 % de barriques neuves). Vous aimerez comme moi ce Haut-Médoc Héritier Reynats cuvée Prestige 2009, structuré, élégant, aux taninsriches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, bien corsé, qui poursuit son évolution. Le Haut-Médoc Cru Bourgeois 2009, bien charnu comme il se doit, est un vin qui sent bon la griotte et les sous-bois, séduisant, d'un beau volume en bouche souligné par des tanins fins et denses à la fois. "Le 2009 est l'année de rêve, me précise-t-on. Une fleur précoce, homogène et simultanée sur l'ensemble de la propriété, des conditions météorologiques idéales : beau temps sec tout l'été, quelques gouttes de pluie début septembre, et pour finir, des vendanges sous un soleil radieux avec des nuits fraîches." Le 2008, de robe soutenue, un vin bien charnu, aux senteurs de groseille et d'humus caractéristiques, de très bonne évolution. Excellent 2007, de robe pourpre, au nezpersistant, avec des nuances de cuir et de cassis, aux tanins fermes, tout en bouche. Le 2006, où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, aux tanins harmonieux, allie richesse et velouté. On n'hésite évidemment pas.

    Jean-Claude Gallier

     

    Château HOURTIN-DUCASSE

    Vignoble de 30 ha, dont 25 de vignes d'un âge moyen de 15 à 20 ans. Mise en place depuis 1997 d'un programme d'arrachage et de replantation à raison d'un hectare par an pendant 23 ans, qui se terminera en 2020 où l'ensemble du vignoble sera vendangeable aux nouvelles normes en 2023, date-butoir imposée pour l'appellation. Une sélection rigoureuse des raisins et des cuves amènent à une production d'environ 80 000 bouteilles. Beau Haut-Médoc Cru Bourgeois 2009, classique, beaucoup de fruit, belle matière, vin charnu, parfumé, tout en bouche, savoureux, d'excellente garde. Le 2008 mêle puissance et distinction, très classique, aux puissants arômes de fruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche suave, bien soulignée par des tanins vifs. Le 2007, médaille de Bronze au concours Féminalise de Beaune, tout en senteurs, d'une belle ampleur, sent les fraises des bois et l'humus, de bouche charpentée et souple à la fois. Le 2006 est plus riche, de bouche séveuse, avec des parfums subtils (cassishumus), puissant mais distingué, avec une finale très harmonieuse. Le 2005 développe un nez puissant dominé par les fruits rouges cuits, un vin intense, de garde. Goûtez le joli rosé Les Roses de Marie 2010, un vin gourmand, franc et vivace. Aucune hésitation.

    Scea des Vignobles Marengo

     

    Château SAINT-AHON

    Une place enviable et largement méritée dans mon Classement 2013. Propriété de Charles de Montesquieu au XVIII siècle, le Château Saint-Ahon, est l'un des cinq derniers domaines viticoles de la commune de Blanquefort, établi sur 40 ha, dont 31 de vignes, l'ensemble situé à 25 minutes du centre deBordeaux. En 2003, Nicolas et Françoise Chodron de Courcel choisissent de quitter Paris avec leurs enfants pour s'installer à Saint-Ahon et redessiner un avenir à la propriété dans le contexte bien engagé de la crise viticole. En 2011, le château s'est diversifié avec la création d'une boutique et d'un parcours oenotouristique familial et ludique Les Jardins de Mirabel. Ces activités viennent compléter l'hébergement (gîte et aire de camping-car) et le réceptif (salle attenante au chai à barriques) déjà mis en place. Vous apprécierez le Haut-Médoc Cru Bourgeois 2009, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut, un vin qui développe beaucoup de volume, très prometteur (le 2010 suit, pas encore mis en bouteille, médaille d'Orà Paris). Le 2008, médaille d'Or au concours des grands vins de France Mâcon 2011, charpenté, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez complexe où dominent les fruitsmûrs, le cuir et les sous-bois, mérite un peu de patience. Le 2007, médaille de Bronze au concours des grands vins de France Mâcon 2010, bien charnu, de bouche ample et parfumée, tout en persistance d'arômes (fruits rouges mûrs, cannelle), tout en charme, est à apprécier sur une omelette aux truffes. Beau 2006, médaille d'Or au concours de vins de Bordeaux et de Bronze à Mâcon en 2009 de couleursoutenue, au nez complexe, aux notes de fraise des bois, d'humus et de poivre, un vin corsé et charpenté, aux tanins harmonieux mais puissants, de belle charpente, charnu et prometteur. Remarquable 2005 (60% Cabernet-Sauvignon, 28% Merlot, 10% Cabernet franc et 2% Petit Verdot), médaille d'Argent à Mâcon, un vin de belle robe soutenue, avec ce charnu et cette pointe d'épices spécifique, de bouche puissante et soupletannique, de garde. Le 2004, médaille d'Argent à Mâcon également, est très représentatif de ce millésime classique bordelais, où la distinction est prédominante, un vin qui allie couleur et structure, avec ces nuances de cerise noire et de truffe, aux tanins mûrs et bien présents à la fois, parfait actuellement. Pas la moindre hésitation.

    Françoise et Nicolas Chodron de Courcel

     

    Château de COUDOT

    Toujours une valeur sûre avec ce Haut-Médoc 2010, de belle robe pourpre, un vin riche et généreux, ferme, à dominante de petits fruits noirs et de cannelle, encore très jeune, aux tanins fermes, d'une jolie concentration (11 €). Beau 2009, aux tanins puissants mais soyeux, au nez complexe et subtil, dominé par des nuances de griotte et de poivre, un vin amples et persistants en bouche, aux tanins harmonieuxet riches, très classique du millésime, médaille d'Or au concours de Lyon 2011 (11,50 €). Le 2008, avec des arômes de fruits rouges et d'épices, est un vin aux tanins veloutés, de bouche puissante et parfumée (10,50 €). Le 2007, médaille d'Argent au concours des Vignerons Indépendants 2010 et de Bronze au concours de Lyon, savoureux, subtil et souple, est de bouche persistante aux nuances de fumé caractéristiques (9,50 €). Le 2006, médaille d'Argent au concours de Bordeaux vins d'Aquitaine 2008, est de belle couleur soutenue, ample au palais, au bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, gras et savoureux, aux tanins fermes, d'excellente évolution (11 €). Hésiter serait vraiment une erreur.

    J. Blanchard


    33460 Cussac-Fort-Médoc
    Tél. : 05 56 58 90 71
    Fax : 05 57 88 50 47
    Email : ch.coudot@wanadoo.fr

    Voir son classement dans le Guide des Vins
    Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins 
     

    Château de LAMARQUE

    J'apprécie Pierre-Gilles Gromand et son épouse, Marie-Hélène, depuis le premier Guide. Tous deux consacrent leurs soins attentifs aux 600 barriques du chai où s'élève un authentique cru bourgeois supérieur. Ce beau vignoble de Haut-Médoc (en restructuration 7500 pieds/ha) compte 35 ha de vignessur un terroir composé de graves garonnaises du quaternaire. L'encépagement classique de l'appellation est réparti de 45% de Cabernet-Sauvignon, 15% Cabernet franc, 35% Merlot et 5% Petit Verdot. Les vignes de 40 ans, taillées en Guyot double, bénéficient d'une culture raisonnée, les vendanges vertes assurent aux plus belles grappes de mieux s'épanouir, l'effeuillage, un ensoleillement maximum. La vinification est supervisée par Jacques et Éric Boissenot. Avant la fermentationalcoolique, des "saignées" sont effectuées sur chaque cuve afin d'obtenir une meilleure concentration. Celles-ci sont vinifiées séparément et donnent naissance à un vin de saignée, un excellent Rosé dénommé Noblesse. Les meilleures cuves constitueront le Grand vin Château de Lamarque. Cette forteresse médiévale aux grandes murailles dont les murs les plus anciens datent du XIe siècle. Aristocrates, chevaliers et maréchaux se sont succédés dans ce haut lieu historique jusqu'au Comte de Fumel qui l'acheta en 1841, c'est son descendant direct Pierre-Gilles Gromand d'Évry qui l'habite aujourd'hui avec son épouse. Remarquable Haut-Médoc 2010, de couleur rouge sombre, de bouche dense et aromatique, un vin chaleureux, souple, d'une belle matière élégante, aux tanins fins et enrobés, d'une belle finale persistante, prometteur. Le 2009, gras, tout en complexité au nez comme en bouche, avec des connotations de pruneau, légèrement épicé comme il le faut, poursuit sa belle évolution. Le 2008 est un beau millésime, de robe intense, qui mêle concentration aromatique et délicatesse en bouche, avec ces arômes caractéristiques d'épices (cannelle, muscade) et de griotte, auxtanins très équilibrés, d'excellente évolution. Le 2007, au nez complexe où prédominent la groseille et les sous-bois, mêlant structure et charnu, un vin qui développe au palais des notes de fruits rougescuits, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux, tout en bouche. Savoureux 2006, aux puissants arômes de fruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche suave, bien soulignée par des tanins vifs, nets, un vin d'une belle persistance, très prometteur. Beau 2005, charpenté, charnu, de robe pourpre soutenu, au nez légèrement épicé, suave au palais, avec des nuances de cerise et de réglisse. Goûtez leur autre Château Cap de Haut, est issu d'un vignoble mitoyen dans la mêmeappellation Haut-Médoc. Les 11 ha de vignes d'une trentaine d'années d'âge moyen sont plantées sur un joli terroir très graveleux du quaternaire. L'encépagement est composé de 39% de Merlot, 45% deCabernet-Sauvignon et 16% de Cabernet franc. Le 2010 est coloré, très classique, ferme, très équilibré, tout en nuances, au nez dominé par le cassis et la framboise mûre, de bouche ample et complexe. Rondeur, souplesse et volume en bouche pour le 2009, aux arômes friands de fruits noirs. Pas la moindre hésitation.

    Pierre-Gilles et Marie-Hélène Gromand d'Évry

  • Château HANTEILLAN

     

    Château HANTEILLANHAUT-MÉDOC Château HANTEILLAN

    Château HANTEILLAN 

    (HAUT-MÉDOC)
    Catherine Blasco

    33250 Cissac-Médoc
    Téléphone :05 56 59 35 31 
    Télécopie : 05 56 73 49 08 
    Email : chateau.hanteillan@wanadoo.fr 
    Site : www.chateau-hanteillan.com 

    Excitez vos papilles avec ce Haut-Médoc 2010, très classique de ce grand millésime, dense, délicat, racé, avec de la matière, de belle couleur soutenue et auxarômes de petits fruits rouges intenses (prune, griotte), d'une jolie finale, très prometteur. Le 2009 est superbe, un vin de bouche chaleureuse, riche et bien charnue, aubouquet développé avec des senteurs fruitées et giboyeuses, aux tanins denses et harmonieux, d'excellente évolution. Le 2008, à dominante defruits frais et d'humus, aux tanins puissants, est une réussite, de robe foncée, au nez persistant, très équilibré en bouche, corsé et dense. Remarquable 2007, de bouche dense, aux taninsprésents mais bien soyeux, aux notes d'humus et de réglisse, un vin qu'il faut laisser encore un peu évoluer pour profiter de son potentiel réel.


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu