Avertir le modérateur

  • Château GRAND PUY LACOSTE, UN (TRES) GRAND PAUILLAC COMME ON LES AIME

    Château GRAND PUY LACOSTEPAUILLAC Château GRAND PUY LACOSTE

    "Associé à notre connaissance approfondie du vignoble, nous explique François-Xavier Borie, parcelle par parcelle, tous nos derniers investissements nous permettent de très vite réagir les années un peu plus délicates. Nous ne regrettons surtout pas l'achat de matériel performant (tables de tris vibrantes, égrappage...), c'est ce qui fait la différence et permet d'optimiser le résultat. Nous n'avons pas vraiment changé notre méthode de vinification mais, grâce à une technique plus précise, nous l'avons améliorée sensiblement. Nous désirons nous donner les moyens de mener une viticulture plus perfectionniste."

    Superbe Pauillac 2011, qui offre, une fois encore, une belle structure marquée par une grande majorité de Cabernet-Sauvignon (78%), reflétant la richesse et le potentiel de son terroir. Il présente une couleur rouge profond et intense. Le bouquet dévoile des parfums très typiques de fruits noirs et de cassis complétés de notes légèrement épicées. L'attaque en bouche est précise, offrant une structure élégante et équilibrée. L'ensemble forme une belle unité alliantfinesse, fraîcheur et persistance. On retrouve la trame des beaux millésimes de Grand-Puy-Lacoste où le raffinement du fruit s'allie auxtanins bien mûrs et suaves.

    Exceptionnel 2010, composé d'une très grande majorité de Cabernet-Sauvignon (83%), qui offre une couleur pourpre. Le bouquetdévoile des parfums de cassis très mûrs, légèrement épicé révélant la belle maturité des raisins. L'attaque en bouche va crescendo, suave puis dense, elle se poursuit par une puissante structure tannique équilibrée. L'ensemble précis et complexe, enrobé d'une belle fraîcheur et d'une très longue persistance aromatique donne beaucoup de classe à ce grand millésime. 
    Formidable 2009, qui présente une robe d'un rouge sombre intense. Le bouquet dévoile des arômes complexes de fruits et des notes de cassis très mûrs. L'attaque en bouche est précise, très dense, et se poursuit sur une trame aux tanins suaves, élégants et charmeurs. L'ensemble forme une belle unité, alliant structure, pureté, finesse et fraîcheur, de grande évolution.

    Le 2008, très représentatif du classicisme de ce grand millésime bordelais, est un grand vin très ferme, un vin tannique, associant structure et élégance, au bouquet concentré, aux nuances épicées, charnu, dense et velouté en bouche, très prometteur. "Pour le 2008, poursuit François-Xavier Borie, nous avions privilégié la bonne aération des grappes sur le pied, de petits rendements, un bon contrôle du vignoble tout au long de la saison. Le 2008 présente de la structure, une grande longueur en bouche et offre un beau potentiel de garde." 

    Remarquable 2007, toujours très racé, au nez de prune et de framboise cuite, de robe grenat soutenu, un grand vin alliant puissance et souplesse, de bouche dominée par de très belles notes de fruits mûrs avec des notes de poivre, d'une grand subtilité, avec destanins soyeux, très équilibré, de très bonne garde. Beau 2006, très typé, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche très parfumée (fraise des bois), riche et fondue à la fois, au nez où se mêlent la truffe et l'humus, bien charnu comme il se doit. Exceptionnel 2005, d'une grande complexité d'arômes, un vin dominé par la fraise des bois et la réglisse, puissant, d'une finale persistante aux nuances de fumé, de mûre et d'épices, qu'il faut laisser se faire pour développer tout son potentiel. "Le 2005 est sûrement la plus grande réussite depuis 25 ans, poursuit François-Xavier Borie, cela a été un millésime excessivement facile pour le viticulteur, si j'ose dire, c'est un vin qui a beaucoup d'amplitude, de charme, de complexité, on est vraiment dans la typicité de Grand-Puy-Lacoste, d'un très grand Pauillac. Il est d'un grand potentiel de garde, mais également très agréable dès maintenant tant l'on est séduit par ce fruit qui explose en bouche. C'est d'ailleurs une caractéristique des très grands millésimes, en effet, quand le vin est déjà formidable dans sa jeunesse. C'est un millésime que j'apprécie beaucoup surtout avec cette sève, cette trame si dense, c'est vraiment un vin à très fort potentiel, et l'exceptionnelle qualité du millésime fait penser à des 1989, 1982 et même à des 1947."
    Le 2004, de couleur très profonde, avec des tanins intenses, un nez complexe où l'on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l'humus, avec cette finale subtilement poivrée qui fait tout son charme, un vin très distingué, de belle garde. Le 2003 est toujours l'un des vins les plus séduisants de ce millésime, d'une belle robe de couleur intense et soutenue, d'un très bel équilibre en bouche, riche et concentré, un grand vin complet et ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d'épices et de truffe. Le 2002 est une grande réussite, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, aux taninsdenses, qui se goûte remarquablement (parfait sur un lièvre ou de l'agneau), d'excellente évolution. Très beau 2001, de bouche riche et charnue, tout en subtilité d'arômes (griotte, humus…), ample et séveux en finale, aux tanins savoureux. 
     

    Château GRAND PUY LACOSTE 

    (PAUILLAC)
    Domaines François-Xavier Borie
    BP 82
    33250 Pauillac
    Téléphone :05 56 59 06 66 
    Télécopie : 05 56 59 22 27 
    Email : dfxb@domainesfxborie.com 
    Site : www.haut-batailley.fr 
     

  • LES TRES GRANDS CRUS DE LA FAMILLE CASTEJA

    Château TROTTE VIEILLESAINT-ÉMILION Château TROTTE VIEILLE

    Au sommet, naturellement. On fait remonter l'origine de son nom à une vieille dame qui habitait cette maison il y a plusieurs centaines d'années. La légende veut qu'à proximité du château, au croisement de ses routes se trouvait un arrêt de diligence, et chaque fois qu'un attelage s'arrêtait, la vieille dame descendait en trottinant pour aller aux nouvelles d'où le nom Trotte Vieille. Le Second Vin du château fût créé en 2002 sous le nom de La Vieille Dame de Trotte Vieille. Un vieux parchemin en Gascon datant du XVe siècle atteste déjà de l'utilisation de ce nom. Fait exceptionnel, il existe encore une pièce de vigne datant d'avant le phylloxéra.
    Superbe Saint-Émilion 1er GCC 2009, avec des tanins mûrs et fermes à la fois, qui se révèle complexe au nez comme en bouche, dominé par les fruits macérés et l'humus, un vin ample et flatteur, de belle garde. Superbe 2008, tout en couleur et en matière, au nez délicat, avec ces notes très persistantes de fumé, de mûre et d'épices, chaleureux, de grande évolution. Savoureux 2007, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de cuir et de mûre, auxtanins généreux, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin typé. Remarquable 2006, avec des notes de cassis, de poivre et de sous-bois, aux tanins riches, d'un bon équilibre, qui allie une charpente réelle à un joli fondu aux papilles, de garde. Le 2005 est un bel exemple des grands vins de terroir (le sien se situe sur un rocher avec seulement 30 cm de terre), de couleur pourpre, racé, un beau vin concentré, au nez intense, tout en nuances aromatiques (fraise, cerise, myrtille), où dominent la réglisse et les épices, de bouche riche, un vin où toute la puissance de ce très grand millésime joue àplein, de garde. Même propriétaire que le château Batailley (voir Pauillac).
     

    Château TROTTE VIEILLE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Philippe Castéja
    86, cours Balguerie Stuttenberg
    33082 Bordeaux
    Téléphone :05 57 24 71 34 
    Télécopie : 05 57 87 60 30 
    Email : domaines@borie-manoux.fr 
    Site : www.borie-manoux.com 

  • Médoc : défendre une éthique !

    Si les crus du Médoc sont réputés, ce n’est pas pour être des vins intouchables faute de prix déments ou de vins “travaillés” à l’extrème qui n’existent que pour rafler de bonnes notes à des concours et ne correspondent plus à la grande tradition médocaine.

    Cette façon d’avoir aseptisé les vins est une honte pour les vrais grands crus typés de la région, qui demandent d’évoluer dans le temps pour s’exprimer, en fonction de chaque millésime, respectant ainsi la nature, comme savent le faire leurs propriétaires.

    La force du terroir est donc la base de tout dans ces appellations de la presqu’île, et démarque les vins qui comptent des autres qui sont... sans intérêt.

     

    Cliquez sur le nom pour accéder gratuitement aux commentaires du Guide Dussert-Gerber des Vins 2014

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    LATOUR
    MOUTON-ROTHSCHILD
    GRAND-PUY-LACOSTE
    MONTROSE
    (CALON-SÉGUR)
    (PICHON-COMTESSE)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    BRANE-CANTENAC
    LAFITE
    MARGAUX
    LÉOVILLE-BARTON
    BATAILLEY



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    CLERC-MILON
    FONBADET
    LA GALIANE
    HAUT-BATAILLEY
    TRONQUOY-LALANDE
    BEAU SITE*
    ESTEAU*
    FONTESTEAU*
    HOURTIN DUCASSE
    (LYNCH-BAGES*)
    LE MEYNIEU*
    LA PEYRE
    BROUSTERAS
    COUDOT
    HENNEBELLE
    LESTAGE-DARQUIER
    LOIRAC
    TOUR SIEUJAN
    BOIS CARRÉ*
    LES MOINES*
    TOUR MARCILLANET
    GRAVES DE LOIRAC
    PONTAC-LYNCH
    PREUILLAC
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    CLAUZET
    HAUT-MARBUZET
    LANGOA-BARTON
    MAUCAILLOU
    DESMIRAIL*
    FOURCAS-DUPRÉ
    HOURBANON
    LAMARQUE
    PATACHE D'AUX*
    PETIT BOCQ*
    SAINT-AHON
    TOUR-DU-ROC
    LE BOURDIEU*
    PANIGON*
    PLANTIER ROSE*
    POMYS*
    REYNATS
    CHALET DE GERMIGNAN*
    DOYAC*
    SOULEY-SAINTE-CROIX
    CASSANA
    CROIX du TRALE*
    FAUGEROUX
    GRANINS-GRAND-POUJEAUX
    LES MARCEAUX*
    SIGOGNAC



    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    CHANTEMERLE*
    DAVID
    DOMEYNE
    LAMOTHE-CISSAC
    (FOURCAS-HOSTEN)
    LASCOMBES
    (TOUR de BESSAN)
    BÉJAC-ROMELYS
    POUJEAUX
    TOUR DU GOUA
    ANTHONIC
    (CAPDET)
    ESCOT
    LAUGA
    SIORAC
    (TOUR DES TERMES)
    HAUT-BELLEVUE
    LABADIE
    (SAINT-AUBIN)
    BÉHÈRÉ
    (CARCANNIEUX)
    (HAUT-BRISEY*)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    (CARONNE-SAINTE-GEMME)
    DONISSAN*
    LACOMBE-NOAILLAC
    (MEYRE)
    (SÉRILHAN*)
    (TOUR DE PEZ*)
    GRAND BRUN
    LANESSAN
    LARRIVAUX
    (PEYREDON-LAGRAVETTE)
    LE TEMPLE*
    BEAUVILLAGE
    FONRÉAUD

     

    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
  • LES VINS DU HAUT-MEDOC INCONTOURNABLES

    Domaine CHALET de GERMIGNAN

    Domaine CHALET de GERMIGNAN 

    (HAUT-MÉDOC)
    Luc Monlun
    139, avenue de la Boétie
    33320 Le-Taillan-Médoc
    Téléphone :05 56 05 01 39 et 05 56 05 41 94 
    Télécopie : 05 56 95 82 34 
    Email : monlun.luc@wanadoo.fr 

    Un domaine de 6 ha de vignes. Très réussi Haut-Médoc 2012 (Cabernets majoritaires), élevage de 18 mois en cuves et barriques dont 10 à 20% neuves, vinification traditionnelle en cuve Inox, un vin de robe soutenue et brillante, riche, d'une belle concentration d'arômes (cassis, épices...), ample, vraiment excellent. Tout en bouche, le 2010 est charnugénéreux, au nezdominé par l'humus et les petits fruits rouges à noyau, ample et gras, très classique de ce grand millésime. Parfait aujourd’hui, le 2007, de belle robe, associe une finesse tannique à une rondeur persistante, ample et parfumée, légèrement épicé, à prévoir notamment sur une poule faisane pochée au céleri.


    Château de COUDOTHAUT-MÉDOC Château de COUDOT

    Château de COUDOT 

    (HAUT-MÉDOC)
    J. Blanchard

    33460 Cussac-Fort-Médoc
    Téléphone :05 56 58 90 71 
    Télécopie : 05 57 88 50 47 
    Email : ch.coudot@wanadoo.fr 
    Site : www.chateaudecoudot.fr 

    Le terroir du Château de Coudot est assis sur les deux types de graves que l’on rencontre sur Cussac Fort-Médoc : des graves du Mindel I et des graves du Mindel II. Le Cabernet-Sauvignon (60%) occupe les graves de la terrasse, le Merlot (35%) se plait dans les terres plus légères et le Cabernet franc (5%) trouve son équilibre sur des sols secs et bien drainés. Le vignoble dans la tradition médocaine : taille à deux astes avec trois bourgeons par aste, épamprages, effeuillages, vendanges en vert si nécessaire…Tous ces travaux sont effectués dans le plus grand respect de la vigne afin d'obtenir des raisins de la meilleure qualité possible. Les vignes sont alimentées exclusivement par des apports de matière organique naturelle déterminés en fonction d'analyses de sols régulières. Que ce soit pour la culture de la vigne ou dans les processus de vinification, le respect de l'environnement est un impératif pour les trois frères Blanchard, Joël, Daniel et Rémy.
    Voilà un beau Haut-Médoc 2011, qui porte haut son appellation de Cru Artisan, classique, issu de vignes d'une trentaine d'années, fort bien élevé 12 mois en barriques, de robe rubis pourprecharnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution, médaille d’Argent au concours de Paris. Remarquable 2010, de belle robepourpre, un vin riche et généreux, à dominante de petits fruits noirs et de cannelle, aux tanins fermes, d'une jolie concentration. Beau 2009, aux tanins puissants mais soyeux, au nez complexe et subtil, dominé par des nuances de griotte et de poivre, un vin amples et persistant en finale, aux tanins harmonieux et riches, très classique du millésime, médaille d'Or au concours de Lyon 2011. 


    Château d'ESTEAUHAUT-MÉDOC Château d'ESTEAU

    Château d'ESTEAU 

    (HAUT-MÉDOC)
    Serge Playa

    33250 Saint-Sauveur
    Téléphone :05 56 59 57 02 
    Télécopie : 05 56 59 59 60 
    Email : playa.serge@neuf.fr 
    Site : www.chateaudesteau.com 

    Depuis près de trente ans, Serge Playa a entrepris son grand oeuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIe siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d'Esteau existait déjà lorsque Belleyme, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l'urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l'essentiel demeure : 4 ha d'un terroir où lagrave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d'une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l'extraction des arômes, et l'élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l'Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l'été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d'être prêts à la commercialisation.
    Depuis 2009, le Château d'Esteau produit un Second Vin, la cuvée 7 & +, issu principalement de sesjeunes vignes, et dans lequel le Cabernet-Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin.

    Excitez donc vos papilles avec ce Haut-Médoc 2011, complexe, aux tanins fermes et soyeux à la fois, un vin qui mêle concentration aromatique et souplesse, aux arômes d'épices et de griotte, avec, en bouche, des nuances de fruitsconfits et de sous-bois. "Ce 2011 (65% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc) a une robe d’intensité moyenne, nous dit Serge Playa, un vin aux notes fruitées et fumées au nez, attaque souple puis volume en bouche, une structure correcte, un vin bienéquilibré." 

    Le 2010 et remarquable, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d'une grande harmonie, très parfumé,séveuxgénéreux et persistant. Beau 2009, d'un grand classicisme, de couleur pourpre, bien corsé mais très fin, avec ces notes de mûre et de cassis, qui mêle rondeur et charpente. Le 2008, un vin de belle teinte foncée, est parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec desarômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance. 

    Château FONTESTEAU

    Château FONTESTEAU 

    (HAUT-MÉDOC)
    Dominique Fouin

    33250 Saint-Sauveur
    Téléphone :05 56 59 52 76 
    Télécopie : 05 56 59 57 89 
    Email : info@fontesteau.com 
    Site : www.fontesteau.com 

    Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige au sein d'un environnement naturel de 100 ha, dont 32 de vignes, qui est protégé dans les principes de lutte raisonnée et minimise l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29%Merlot noir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaire.Vinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d'une régulation thermique, cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques dechêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an...

    "Le millésime 2012 est une réussite ici, comme le souligne Marco Balsimelli (œnologue du Laboratoire Boissenot) : "les reflets violets soutiennent une belle robe rouge rubis profond. Ensuite, ce vin dévoile une gamme aromatique intense allant de la cerise aux notes empyreumatiques de grillé et toasté, en passant par une touche de poivre. La bouche, charnue, présente du volume et du gras, tout en gardant de la fraîcheur qui donne tension et persistance. La dégustation de ce 2012 s’achève sur des tanins présents et fondus, qui lui confèreront, après élevage, un bon potentiel de garde."

    On patiente avec ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2011, issu des Cabernet-Sauvignon (49%), Merlot (48%), Cabernet franc (3%), aux notes subtiles et intenses de petits fruits noirs cuits et de réglisse, un vin tout en bouche, à la robe noire, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample. 

    Superbe 2010, classique de ce très grand millésime bordelais, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, un vin velouté, parfumé, de belle matière, très réussi, donc très bien classé. Beau 2009, qui a largement mérité sa médaille d'Or Challenge International du vin 2011, au nez dominé par le cuir et les framboises, d'une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, un beau vin ample et très savoureux, d'une belle finale. Le 2008 est de couleur pourpre, avec des arômes defruits et d'épices, soyeux et dense, harmonieux, de belle charpente, de garde également. Le 2007 est équilibré et fin, très typé, classique de son Terroir, avec une attaque ronde et soyeuse en bouche. Le 2006, corsé, bien équilibré, est persistant, au nez dominé par les sous-bois et les petits fruits noirs très mûrs, un vin complet qui séduit par sa richesse aromatique, de très bonne garde. Le 2004 est tout en séduction, au nez subtil, avec ces notes de fumé et de cassis, aux tanins puissants mais fins. Profitez des sept chambres du gîte. 

    Château HENNEBELLE

    Château HENNEBELLE 

    (HAUT-MÉDOC)
    Pierre Bonastre
    21, route de Pauillac
    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 94 07 
    Télécopie : 05 57 88 51 13 
    Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr 
    Site : www.chateau-hennebelle.com 

    Une propriété familiale de 11 ha de vignes, et des viticulteurs depuis cinq générations de père en fils, qui ont apporté leur savoir-faire et donné à leurs vins une qualité croissante au fil du temps.
    Savoureux Haut-Médoc 2010, intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche etgénéreux, de garde comme le 2009, au parfum de griotte et de sous-bois, d’une belle couleur profonde, corsé et ample, de bouche puissante, très typé, un vin charnu et structuré. Le 2008, riche en couleurcorsécharpenté, est un vin qui sent bon les fruits cuits et les sous-bois, de bouche puissante, prometteur. Le 2007 associe structure et finesse, de couleur grenat, ample et corsé, aux tanins bien équilibrés, un vin ferme et parfumé, très réussi. Excellent 2006, aux arômes de pruneau et de petits fruits rouges, aux tanins qui commencent à se fondre, gras, avec des notes de fruits surmûris et de pruneau, bien typé, de robe rubis profond, associant structure et élégance.

    Château HOURTIN-DUCASSEHAUT-MÉDOC Château HOURTIN-DUCASSE

    Château HOURTIN-DUCASSE 

    (HAUT-MÉDOC)
    Scea des Vignobles Marengo
    BP 89
    33250 Pauillac
    Téléphone :05 56 59 56 92 et 06 73 37 43 43 
    Télécopie : 05 56 59 52 77 
    Email : contact@hourtin-ducasse.com 
    Site : www.hourtin-ducasse.com 

    Vignoble de 30 ha, dont 25 de vignes d'un âge moyen de 15 à 20 ans. Mise en place depuis 1997 d'un programme d'arrachage et de replantation à raison d'un hectare par an pendant 23 ans, qui se terminera en 2020 où l'ensemble du vignoble sera vendangeable aux nouvelles normes en 2023, date-butoir imposée pour l'appellation. Une sélection rigoureuse des raisins et des cuves amènent à une production d'environ 80 000bouteilles.
    Coup de cœur pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2010, dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de robe soutenue, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins présents, d'excellente garde comme ce 2009, gras et complexe, intense et charmeur, bien marqué par son terroir, riche en couleurcorsécharpenté, qui sent bon les fruits mûrs et les sous-bois, de bouche puissante. Le 2008 mêle puissance et distinction, très classique, aux puissants arômes de fruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche suave, bien soulignée par des tanins vifs. Le 2007, médaille de Bronze au concours Féminalise de Beaune, tout en senteurs, d'une belle ampleur, sent les fraises des bois et l'humus, de bouche charpentée et souple à la fois. Le 2006 est plus riche, de bouche séveuse, avec des parfums subtils (cassishumus), puissant mais distingué, avec une finale très harmonieuse. Le 2005 développe un nez puissant dominé par les fruits rouges cuits, un vinintense, de garde. Goûtez le joli rosé Les Roses de Marie, gourmand, franc et vivace.

    Château de LAMARQUEHAUT-MÉDOC Château de LAMARQUE

    Château de LAMARQUE 

    (HAUT-MÉDOC)
    Pierre-Gilles et Marie-Hélène Gromand d'Évry

    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 90 03 
    Télécopie : 05 56 58 93 43 
    Email : lamarque@chateaudelamarque.fr 
    Site : www.chateaudelamarque.com 

    Ce beau vignoble de Haut-Médoc (en restructuration 7500 pieds/ha) compte 35 ha de vignes sur un terroircomposé de graves garonnaises du quaternaire. L'encépagement classique de l'appellation est réparti de 45% de Cabernet-Sauvignon, 15% Cabernet franc, 35% Merlot et 5% Petit Verdot. Lesvignes de 40 ans, taillées en Guyot double, bénéficient d'une culture raisonnée, les vendanges vertes assurent aux plus belles grappes de mieux s'épanouir, l'effeuillage, un ensoleillement maximum. La vinification est supervisée par Jacques et Éric Boissenot. Avant la fermentationalcoolique, des "saignées" sont effectuées sur chaque cuve afin d'obtenir une meilleure concentration. Celles-ci sont vinifiées séparément et donnent naissance à un vin de saignée, un excellent Rosé dénommé Noblesse. Les meilleures cuves constitueront le Grand vinChâteau de Lamarque.
    Cette forteresse médiévale aux grandes murailles dont les murs les plus anciens datent du XIe siècle. Aristocrates, chevaliers et maréchaux se sont succédés dans ce haut lieu historique jusqu'au Comte de Fumel qui l'acheta en 1841, c'est son descendant direct Pierre-Gilles Gromand d'Évry qui l'habite aujourd'hui avec son épouse. 
    Voila en effet un remarquable Haut-Médoc 2011, dense, de robe soutenue, un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de base tannique importante et très équilibrée. Le 2010 est de couleur rouge sombre, de bouche dense etaromatique, un vin chaleureux, souple, d'une belle matière élégante, aux tanins fins et enrobés, d'une belle finale persistante, prometteur. Le 2009, gras, tout en complexité au nez comme en bouche, avec des connotations de pruneau, légèrement épicé comme il le faut, poursuit sa belle évolution. Le 2008 est un beau millésime, de robe intense, qui mêle concentration aromatique et délicatesse en bouche, avec ces arômes caractéristiques d'épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins très équilibrés, d'excellente évolution. Le 2007, au nez complexe où prédominent la groseille et les sous-bois, mêlant structure et charnu, un vin qui développe au palais des notes de fruits rouges cuits, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux, tout en bouche. Savoureux 2006, aux puissantsarômes de fruits rouges marqués par une finale de fraise et cerise, de bouche bien soulignée par des tanins vifs, nets, un vin d'une belle persistance, très prometteur. Beau 2005, charpentécharnu, de robe pourpre soutenu, au nez légèrement épicé, suave au palais, avec des nuances de cerise et de réglisse. 
    Goûtez leur autre Château Cap de Haut, est issu d'un vignoble mitoyen dans la même appellation Haut-Médoc. Les 11 ha de vignesd'une trentaine d'années d'âge moyen sont plantées sur un joli terroir très graveleux du quaternaire. L'encépagement est composé de 39% de Merlot, 45% de Cabernet-Sauvignon et 16% de Cabernet franc. Le 2010 est coloré, très classique, ferme, très équilibré, tout en nuances, au nez dominé par le cassis et la framboise mûre, de bouche ample et complexe. 

    Château le MEYNIEU

    Château le MEYNIEU 

    (HAUT-MÉDOC)

    Domaines Pedro
    33180 Vertheuil
    Téléphone :05 56 73 32 10 
    Télécopie : 05 56 41 98 89 
    Email : ddompedro@aol.com 
    Site : www.domaines-pedro.com 

    Propriété de 45 ha dont 30 de vignes et une charmante demeure du XIXe siècle.
    Belle place dans le Classement pour ce Haut-Médoc 2010, de couleur rubis sombre, biencharpenté, tout en nuances aromatiques, aux tanins puissants, aux senteurs complexes où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois. Superbe 2009, au nez d'humus et de groseille, ample et gras en bouche, très équilibré, un vin charnu et structuré, d'une belle longueur. Le 2008, coloré, riche et parfumé (cassis, fumé), mêlant finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche savoureuse où l'on retrouve les fruits macérés et les sous-bois, de garde. Le 2007, aux nuances de mûres et de grillé, aux tanins d'une grande suavité et une belle ampleur en bouche, vraiment réussi. Le 2006, au nez de cassis et d'humus, de couleur profonde, un vinample, associant rondeur et richesse, très parfumé, bien typé, aux notes giboyeuses et de mûre, aux tanins riches et soyeux à la fois. Le 2005, corsé et rond à la fois, de robe grenat profond, un bien joli vin qui développe des notes de fruits cuits bien caractéristiques, de bouche puissante et souple, de bonne base tannique, de garde
    Leur Saint-Estèphe Château Lavillotte 2010, typé, de couleur grenat profond, est un vin dense et riche, aux nuances de cassis et de cerise macérés, de bouche corsée et parfumée, de belle charpente, harmonieux, de garde. Dans la lignée, le 2009, aux notes d'épices et de sous-bois, a des tanins puissants et soyeux à la fois, une bouche complexe, d'une belle finale, d'excellente évolution comme le 2008, tout en couleur et en matière, aux senteurs persistantes d'humus et de cerise noire, un vin avec des nuances subtilement poivrées. 

    Château REYNATS

    Château REYNATS 

    (HAUT-MÉDOC)
    Jean-Claude Gallier
    2, chemin des Noyers
    33250 Cissac-Médoc
    Téléphone :05 56 59 58 30 
    Télécopie : 05 56 59 58 30 
    Email : jcgallier@orange.fr 
    Site : www.chateaureynats.com 

    Domaine de 5 ha plantés sur sol argilo-calcaire et graveleux, des vignes de 25 ans en moyenne, un encépagement équilibré (40% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernetfranc, 5% Petit Verdot), la totalité de la production est élevée en fûts de chêne (35% debarriques neuves). 
    Beau Haut-Médoc Héritier Reynats cuvée Prestige 2010, charnu et concentré, un vin riche enbouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, complet, élégant, tout en bouche, avec des nuances de cassis, de truffe et d'humus, d'une grande harmonie, de garde, comme le 2009, structuré, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, bien corsé, qui poursuit son évolution. 
    Le Haut-Médoc Cru Bourgeois 2010 est riche, parfumé, structuré, très élégant, aux tanins riches et veloutés, tout en finesse aromatique, un vin qui allie distinction et richesse, de très bonne garde. Savoureux 2009, bien charnucomme il se doit, un vin qui sent bon la griotte et les sous-bois, séduisant, d'un beau volume en bouche souligné par des tanins fins et denses à la fois. "Le 2009 est l'année de rêve, précise Jean-Claude Gallier. Une fleur précoce, homogène et simultanée sur l'ensemble de la propriété, des conditions météorologiques idéales : beau temps sec tout l'été, quelques gouttes de pluie début septembre, et pour finir, des vendanges sous un soleil radieux avec des nuits fraîches." Le 2008, de robe soutenue, un vin biencharnu, aux senteurs de groseille et d'humus caractéristiques, de très bonne évolution. Excellent 2007, de robe pourpre, au nezpersistant, avec des nuances de cuir et de cassis, aux tanins fermes, tout en bouche.

    Château SAINT AHON

    Château SAINT AHON 

    (HAUT-MÉDOC)
    Françoise et Nicolas Chodron de Courcel
    57, rue Saint-Ahon
    33290 Blanquefort
    Téléphone :05 56 35 06 45 
    Télécopie : 05 56 35 87 16 
    Email : info@saintahon.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateausaintahon 
    Site : www.saintahon.com 

    Propriété de Charles de Montesquieu au XVIIIe siècle, le Château Saint Ahon, est l'un des cinq derniers domaines viticoles de la commune de Blanquefort, établi sur 40 ha, dont 31 de vignes, l'ensemble situé à 25 minutes du centre de Bordeaux. En 2003, Nicolas et Françoise Chodron de Courcel choisissent de quitter Paris avec leurs enfants pour s'installer à Saint Ahon et redessiner un avenir à la propriété dans le contexte bien engagé de la crise viticole. 
    Bien convaincus que “seule une belle vigne peut donner un bon vin” les choix sont résolument tournés vers les savoir-faire actuels : gestion parcellaire du vignoble, drainage des parcelles, agriculture respectueuse de l’environnement limitant l’impact sur le milieu naturel, travail du sol, travaux en vert, mais aussi, thermorégulation, choix de barriques adaptées…
    Mais l’avenir de Saint Ahon passe également par l’œnotourisme ! Dès 2009, un gîte et une salle de réception accueillent mariages, séminaires professionnels, vacanciers et soirées musicales. À l’été 2011, le Château Saint Ahon ouvre définitivement ses portes à l’œnotourisme avec “La Petite Boutique de Saint Ahon”, une boutique de vins et d’épicerie fine, et “Les Jardins de Mirabel”, un parcours œno-ludique au coeur de la propriété. Ces deux activités viennent compléter et parfaire l’offre oenotouristique déjà existante. Fin 2013, le Château compte deuxnouveaux gîtes et une aire de stationnement de camping-car !

    Le domaine est conduit en agriculture raisonnée depuis 2005 et se trouve encore aujourd’hui dans une phase de restructuration profonde et qualitative. En effet, les porte-greffes et cépagessont choisis en fonction des différentes typicités de sols. En 2011, la certification Haute Valeur Environnementale niveau 2 vient récompenser tous ces efforts en matière d’agriculture raisonnée.

    Tout cela se retrouve dans ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2011, médaille d’Argent au concours de Paris, ample, tout en bouche, une réussite, aux arômes puissants de fruits noirs et de sous-bois. Remarquable 2010, médaille d'Or au concours général de Paris, beau vin de robe rubis foncé, volumineux, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure, de garde

    Le 2009, médaille de Bronze à Mâcon, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et laframboise, bien charnu comme il le faut, est un vin qui développe beaucoup de volume. Le 2008, médaille d'Or au concours des grands vins de France Mâcon 2011, charpenté, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nezcomplexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, mérite un peu de patience. Le 2007, médaille de Bronze à Mâcon 2010, bien charnu, de bouche ample et parfumée, tout en persistance d'arômes (fruits rouges mûrs, cannelle), est à apprécier sur une omelette aux truffes. 

    Château TOUR-MARCILLANET

    Château TOUR-MARCILLANET 

    (HAUT-MÉDOC)
    Vignoble Ponsar-Mahieu

    33112 Saint-Laurent-Médoc
    Téléphone :05 56 59 92 94 
    Télécopie : 01 43 20 14 75 
    Email : info@chateau-tour-marcillanet.fr 
    Site : www.chateau-tour-marcillanet.fr 

    Le château, maison noble appelée autrefois Goulefaisan, fut construit au XIVe siècle. Installés en 1991, Marc et Claire Ponsar ont entrepris des travaux dans la vigne et dans le chai pour redonner la place qu'il mérite à ce Cru Bourgeois situé non loin de Pauillac et de Saint-Julien, sur une croupe de graves garonnaises assurant un drainage parfait.
    Un excellent Haut-Médoc 2010, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, riche et gras, tout en nuances aromatiques, très bien charpenté, d’un bel équilibre gustatif, aux taninsdenses et savoureux. Le 2009, charnu et souple, tout en arômes, allie en bouche rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale, et se débouche sur un navarin d'agneau. Le 2008 est riche en arômes, d’une belle ampleur avec beaucoup d’élégance, aux nuances de fruits macérés et de cannelle, très équilibré au nezcomme au palais. 

    Château TOUR-du-ROC

    Château TOUR-du-ROC 

    (HAUT-MÉDOC)
    Philippe et Emmanuel Robert
    1, rue de l'Église
    33460 Arcins
    Téléphone :05 56 58 90 25 
    Télécopie : 05 56 58 94 41 
    Email : tourduroc@wanadoo.fr 
    Site : www.chateautourduroc.com 

    Toujours une très belle place dans le Classement pour cette propriété familiale depuis plusieurs générations, qui s'étend sur 12 ha de croupes graveleuses très bien exposées (pas de désherbage chimique, vendanges manuelles, vinification traditionnelle avec longuecuvaison de 3 semaines, élevage en fûts de chêne pendant 12 mois...). 
    Beau Haut-Médoc 2010, au nez complexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d'épices et de truffe, d'une belle structure avec beaucoup d'élégance, très équilibré, très chaleureux, de garde. Le 2008, médaille d'Argent au concours des Grands Vins àMâcon 2010, aux tanins denses, aux senteurs de cerise noire et d'humus, est ample et structuré, très persistant, de belle évolution. "Ce 2008 est un vin tannique, précise Emmanuel Robert, fruité, avec une belle robe, de garde et le 2010 est un grand millésime, très fruité, très rond avec une grande capacité de vieillissement."
    Le 2007, médaille d'Argent au concours Bordeaux Vins d'Aquitaine 2009, aux connotations de petits fruits à noyau et d'épices, riche,charnu et dense, avec de la matière et des tanins, un vin puissant, d'une belle harmonie. Beau 2005, intense et coloré, aux senteurs de cassis, de cannelle et de poivre, corsé, ample, avec des tanins très structurés, un vin riche en arômes, de fort belle évolution comme le 2004, au nez de petits fruitsferme et suave, très équilibré, richement bouqueté, qui est un très joli vin, que l’on vous conseille sur un faisan au chou ou des côtes de porc aux haricots. 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu