Avertir le modérateur

DIX BEAUX BORDEAUX A PRIX DOUX !

Château LAVISONBORDEAUX Château LAVISON

Château LAVISON 

(BORDEAUX)
Martine, Alexandra et Patrick Martet

33190 Loubens
Téléphone :05 56 71 48 82 et 06 82 80 24 17
Email : chateau.lavison@orange.fr
Site : www.chateau-lavison.fr

Le 25 avril 1274, Bertrand Ladils, bourgeois de Bazas, cède le château à son suzerain, Edouard Ier, duc de Guyenne et roi d’Angleterre. Le fils aîné d’Edouard III, Edouard de Woodstock (dit le Prince Noir), s’en servira comme rendez-vous de chasse... Au début du XXe siècle, le grand-père des actuels propriétaires achète le domaine pour y créer un domaine agricole en polyculture. En 1920, les vignes sont arrachées puis replantées, le vignoble conserve cet encépagement resté inchangé.
Puis en 2000, Alexandra (la fille de Martine Martet, petite fille des actuels proprétaires, Jack et Johanne Martet) reprend en main le vignoble. La viticulture à Lavison prend alors une toute nouvelle orientation. Rendement limité, taille courte de la vigne, double effeuillage, enherbement naturel et, pour la partie viniculture, les vins sont élevés en barriques bordelaises. Un travail qui porte ses fruits : Lavison obtient son classement en exploitation viticole raisonnée en 2004. Les 60 ha de vignes s’étendent autour du château sur une hauteur surplombant la vallée du Dropt. Une partie du domaine est conduit en Agriculture Biologique.



Un grand coup de cœur pour ce Bordeaux rouge 977 Bio 2015, 85% Cabernet-Sauvignon et 15% Merlot, élevage en barriques 14 mois, dont la présentation est particulièrement originale, de couleur grenat, aux tanins équilibrés, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau, c’est un vin riche et de très bonne garde. 
Nous avons gouté le Bordeaux rouge l’Esprit 2015 Fût de Chêne, de robe grenat, c’est un vin riche, aux tanins souples, tout en finesse aromatiqueharmonieux au nez comme en bouche. Séduisant Bordeaux blanc l’Esprit Fût de Chêne, qui est vraiment plaisant, distingué, puissant et savoureux, alliant souplesse et fraîcheur en bouche, tout en finesse, aux nuances subtiles de noisette et de fleurs. Goûtez aussi le Crémant de Bordeaux Caprice de Lavison, issu de très vieilles vignes de Sémillon âgées de plus de 70 ans, une cuvée fraîche, alliant finesse et structure, d’une bonne rondeur et au bouquet très aromatique. Chambres d’hôtes dans ce magnifique lieu.

Château de ROQUEBRUNELALANDE-DE-POMEROL Château de ROQUEBRUNE

Château de ROQUEBRUNE 

(LALANDE-DE-POMEROL)
Florent Guinjard
6, route des Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :06 62 15 08 92
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauderoquebrune
Site : www.chateauderoquebrune.com

Au sommet. Une propriété familiale depuis plus de 5 générations. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l'environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique.
C'est l'observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l'équilibre naturel obtenu. Sur le terrain, donc, pas de désherbant chimique, l'herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées.
Florent Guinjard est un enfant du vignoble bordelais. Un vrai ! Sa passion pour le vin, il a à cœur de la partager avec le plus grand nombre. Il aime par-dessus tout faire découvrir la diversité étonnante des vins qu'il produit sur son domaine.
A la tête d'une propriété qui appartient à sa famille depuis 1880, il perpétue à la fois la tradition tout en faisant progresser, année après année, sa technique de vinification en s'entourant des conseils des meilleurs œnologues bordelais pour offrir un vin haut de gamme à un prix accessible. Sa volonté : produire des vins fruités, fins très peu boisés. Sa marque de fabrique : le fruit.
“D'une étendue de 11,2 ha, précise Florent Guinjard, le vignoble est regroupé autour du chai. Il est situé sur le plateau sablo-limoneux et caillouteux se trouvant au nord-est de Libourne. Nous travaillons aujourd'hui 10,5 ha, avons augmenté la capacité de notre cuverie pour pouvoir vinifier tous les raisins que nous produisons.
En 2009, nous nous sommes équipés d'une thermo-régulation pour mieux maîtriser la température de nos fermentations. En 2010, pour améliorer notre qualité et être respectueux de notre récolte, nous avons acheté un nouveau pressoir.
En 2012, dans une démarche écologique, nous nous équipions d'une aire de lavage, et de cuves de stockage des effluents. La même année nous remettions en état 1 ha de vignes, en l'arrachant et la replantant. Puis, en 2014, nous avons remis en état 1 ha de vignes, que nous replantons avec notre propre Merlot sélectionné.”
Pour Florent Guinjard, “le 2018 est une année superbe en quantité et en qualité, mais nous avons dû traiter sept jours sur sept et avons été largement récompensés de notre travail par ce superbe millésime, puissant, coloré, qui est vraiment tel que nous le souhaitions.
Nous prévoyons de produire notre cuvée boisée “Audrey” 2018 qui attendra de longues années avant d’être proposée. Nous continuons d’améliorer notre matériel pour gagner plus d’efficacité sur le travail du sol.”
Franchement, son Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2016 est vraiment superbe, dense et bien charnu, qui associe couleur et structure, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humuscharpenté, aux tanins mûrs, de bouche puissante et savoureuse, et d'excellente garde. Il en est de même pour son 2015, au nez de cerise mûre, avec des senteurs de groseille et de cuir, est un vin généreux et harmonieux, de robe carmin intense, et développe une bouche persistante avec ces notes d’épices et de myrtille, aux nuances de fumé.
Le 2014, a des arômes de fruits macérés et d’épices, une belle teinte grenat, un vin dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution. 
Beau 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, et se savoure sur une selle d'agneau aux blinis d'estragon ou une oie aux champignons.
Château ROYLLANDSAINT-ÉMILION Château ROYLLAND

Château ROYLLAND 

(SAINT-ÉMILION)
Martine et Jean-Bernard Chambard
1, Roylland
33330 Saint-Emilion
Téléphone :05 57 24 68 27 et 06 12 33 31 89
Email : chateau.roylland@orange.fr

En 2010, Martine et Jean-Bernard Chambard jusqu'alors investis dans les établissements de santé, deviennent les nouveaux propriétaires. Dès leur arrivée, ils entreprennent de grands travaux : rénovation totale des chais, des salles de réception et de dégustation. Dans les communs du Château, ils créent le Gîte du Roy, « un hébergement haut de gamme, classé Super Host qui accueille des visiteurs du monde entier.
Dans le même temps, ils procèdent à une valorisation des vignes avec des investissements dans la replantation de parcelle et la mise en oeuvre d'un complantage régulier et suivi. Une agriculture raisonnée est pratiquée pour le maintien d'une biodiversité importante des sols (lombrics ... ) et des insectes. Passionnés de la vigne et du vin, Martine et Jean-Bernard dirigent leur domaine avec la même rigueur et les mêmes exigences qui étaient les leurs dans le domaine de la médecine.
Beau Saint-Émilion GC 2016, aux senteurs de cassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, avec des connotations de fruits à noyau et de cannelle, finement toastées, un vin de garde. Le 2015, médaille d’Or Paris 2015, avec des arômes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, aux tanins équilibrés, est un vin bien corsé et de très bonne évolution. On retrouve aussi le 2014, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration, mais tout en rondeur, représentative du millésime, un vin charnu et parfumé au palais, de très bonne garde. Le 2012 est généreux, avec des nuances de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, de charpente solide et fine à la fois, savoureux comme le 2011, plus rondgénéreux, de teinte grenat soutenu, dense au nez comme en bouche (cassiscannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux.
Château ROUMAGNAC La MARÉCHALEFRONSAC Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE

Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE 

(FRONSAC)
Thierry Dumeynieu - Earl Vignoble Dumeynieu
1, Le Sable
33126 La Rivière
Téléphone :05 57 24 94 55 et 06 14 36 25 91
Email : vignoble-dumeynieu@sfr.fr

Représentant la quatrième génération de cette exploitation familiale, Thierry Dumeynieu dirige cette propriété située à flanc de coteaux.
Beau Fronsac 2015, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, de bouche fondue et ronde avec des nuances de fraise et une note épicée, de teinte soutenue, un vin riche et chaleureux, de garde, naturellement. Le 2014 est savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, au nuances de fraise, de truffe et d’humus, à déboucher sur des tournedos aux cèpes ou des côtes de veau grand-mère.
Goûtez le Bordeaux Supérieur Château La Maréchale 2015, un vin de belle teinte grenat, aux notes de violette, de framboise et de sous-bois, charnu et long en bouche, l’un des meilleurs de son appellation.
Château HAUT-CALENSGRAVES Château HAUT-CALENS

Château HAUT-CALENS 

(GRAVES)
Thierry Yung
10, allée des Aulnes
33640 Beautiran
Téléphone :05 56 67 05 25 et 06 75 02 15 79
Email : vignobles.tyung@orange.fr

Les origines viticoles de cette exploitation remontent à des temps assez lointains. Une partie de cette propriété a appartenu au général Eugène Dubern qui s’est particulièrement distingué en Afrique et notamment en Algérie (1839 et 1840). En 1879, M. Révolat, jeune propriétaire de l’époque, reçoit une médaille d’or pour l’une de ses récoltes; depuis, beaucoup d'autres récompenses se sont succédé.
En fin de la décennie des années 1970, M. Albert Yung, s’attache à en reconstituer entièrement le vignoble et à moderniser chais et cuverie.
Thierry Yung dirige cette propriété viticole qui se compose des appellations : GravesBordeaux Supérieur et Bordeaux avec principalement des cépages rouges sélectionnés de Merlot et de Cabernet-Sauvignon.

“La vendange 2018 a été difficile, nous raconte Thierry Yung, à cause du mildiou, mais au final bien maitrisée, cela sera un beau millésime en quantité et en qualité pour nos trois appellations. Nous commercialisons aujourd’hui les 2015 et 2016 et par la suite ce fameux 2018 qui s’annonce particulièrement prometteur.”

Il peut être fier de son beau Graves Château Haut-Calens rouge cuvée Spéciale 2015, élevé en fûts, riche et souple à la fois, aux senteurs persistantes où dominent des notes de myrtille et de cannelle, d’excellente évolution. Beau 2015, avec des senteurs de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Le 2014, a des arômes puissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, de bouche riche, où se décèlent le fumé et le poivre, un vin parfait aujourd’hui sur un pavé de bœuf façon rossini ou un lapin en gibelotte. Le Graves Château Haut-Calens rouge 2015, charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins amples, avec ce nez où dominent la mûre, la griotte et les sous-bois.
Goûtez également son Bordeaux Supérieur Château Croix de Calens 2016, une nouvelle fois à la tête de son appellation, ample et dense, aux tanins puissants et fins à la fois, gras, un vin très parfumé (notes de fruits frais, de sous-bois, d’épices...), alliant finesse et charpente, bien typé. 
Le 2015 développe des tanins présents et fins à la fois, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise en finale, avec une touche épicée, à prévoir avec des tartes fines aux champignons ou une entrecôte à la Bordelaise. Joli Croix de Calens rosé 2018, frais, fin et persistant en bouche, est très réussi, de robe claire, où dominent la rose et la fraise.

Château TOULOUZEGRAVES DE VAYRES Château TOULOUZE

Château TOULOUZE 

(GRAVES DE VAYRES)
Julien et Sandrine Pannaud
40, route de Toulouse
33870 Vayres
Téléphone :05 45 64 16 13
Email : contact@chateautoulouze.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateautoulouze
Site : www.toulouze-et-rastignac.com

Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIe siècle à l’emplacement d’un oppidum gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIe siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Julien et son épouse Sandrine Pannaud (qui ont un domaine à Cognac) ont repris cette propriété et réalisé un tout nouveau chai très moderne, qui permet au mieux de préserver l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans.
Voilà un très beau Graves de Vayres Grande cuvée 2015, (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteilles 18 mois après les vendanges, filtration douce), d’une belle couleur rubis prononcé, avec des nuances de fruits cuits (cassis et framboise) et de réglisse, dense et corsé, tout en harmonie.Le Château Toulouze Graves de Vayres Traditionnel 2016, est toujours tout en nuances et rondeur, équilibré, parfumé, au nez de cassis et d’épices, mêlant puissance et souplesse.
Château PANCHILLEBORDEAUX SUPÉRIEUR Château PANCHILLE

Château PANCHILLE 

(BORDEAUX SUPÉRIEUR)
Pascal Sirat

33500 Arveyres
Téléphone :05 57 51 57 39 et 06 17 49 77 63
Email : info@chateaupanchille.com
Site : www.chateaupanchille.com

Ce propriétaire passionné n’a pas perdu son temps en réalisant de nombreux investissements dans son vignoble de 20 ha (86% de Merlot, 12% de Cabernet franc, 1% de Malbec, 1% de Petit Verdot pour les rouges, et 60% Sauvignon, 40% Sémillon pour les blancs) : mise aux normes du traitement des effluents viti et vinicole, achat de nouvelles cuves Inox de 90 hl, volumes plus petits qui permettent de vinifier séparément les parcelles et offrent plus de choix pour les assemblages, automatisation de la régulation de température, restructuration du vignoble d’une parcelle de 1 à 2 ha tous les 4 à 5 ans. Le Château Panchille est engagé dans la démarche du SME des vins de Bordeaux.
Remarquable Bordeaux Supérieur 2016, issu, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, qui a la couleur rouge soutenu, reflets pourpres, nez boisévanillé, notes de moka, fruits rouges mûrs, bonne concentration, tanins à la fois puissants et enrobés, la finale est longue et boisée.
Toujours ce beau Bordeaux Supérieur cuvée Alix 2015, Merlot 90%, Cabernet franc 10%, 6 mois en cuves et 12 mois en fûts de chêne, aux tanins présents, riche et intense en bouche, marqué par son Merlot, au parfum de cerise et de sous-bois.
Excellent Bordeaux blanc de Fernand, créé par Pascal pour son fils Fernand, vieilles vignes de Sémillon 50% et Sauvignon 50%, d’une finale longue aux agréables notes d’agrumes, de bouche vive. Comme le Bordeaux rosé (50% Sémillon, 50% Sauvignon), de robe rose pâle, à la fois sec et friand.
Et pour finir le Graves de Vayres rouge 2016, (90% Merlot, 10% Cabernet franc, au nez de fruits noirs macérés, aux connotations épicées, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante, un vin dense, complexe, séducteur, de garde.
Château LAMOTHE-DESPUJOLSSAUTERNES Château LAMOTHE-DESPUJOLS

Château LAMOTHE-DESPUJOLS 

(SAUTERNES)
Marie-France et Guy Despujols
19, rue Principale
33210 Sauternes
Téléphone :05 56 76 67 89
Télécopie : 05 56 76 63 77
Email : lamothe.sauternes@gmail.com
Site : www.lamothe-despujols.com

Une expolitation familiale de 7,5 ha (Cru Classé). Le vignoble est situé à l'ouest du village de Sauternes, 85% Sémillon, 10% Sauvignon, 5% Muscadelle.
Le Château Lamothe fut bâti au XVI e siècle en arrière d’un fortin mérovingien, témoin des luttes qu’essuyèrent les habitants de Sauternes contre les invasions sarrasines au VIII e siècle puis normandes au IXe siècle. Plus tard, lors de la “Guerre de Cent Ans”, cet ouvrage servit de puissante «redoute». Les seigneurs de Fargues et de Budos en étaient les propriétaires. En 1814, Jean-François de Borie vend Lamothe à un négociant d’origine britannique, Monsieur Dowling. Depuis 1961, c’est donc d’un point culminant sur la vallée du Ciron, deux de ces affluents et le joli bourg de Sauternes que Jean, puis Guy Despujols s’attache à ce terroir de grande qualité. Le vignoble a un âge moyen supérieur à 40 ans et puise sa sève et son équilibre dans un sol profond de graves et d’argile. Guy Despujols dirige la propriété depuis 1989. Il apporte toute sa fougue, sa passion et son obstination à l’élaboration de ce grand vin.
Belle réussite avec ce savoureux Sauternes 2015, au nez de rose et de miel, de bouche onctueuse, un grand vin concentré, où l’abricot confit prédomine en finale, de belle garde. Le Sauternes 2014, où l’on retrouve des notes franches de grillé, de brioche et de fruits confits, il est dense et distingué à la fois, de bouche profonde et persistante, très fin, parfait.
Excellent Sauternes 2013, très charmeur, d’une belle richesse naturelle, c’est un grand vin ferme et parfumé, frais et onctueux à la fois, aux notes florales intenses.
De vieux millésimes sont également disponibles,1995, 1998, 1999, 2000, 2003, 2005, 2009, 2010, 2011, 2012.
Château HENNEBELLEHAUT-MÉDOC Château HENNEBELLE

Château HENNEBELLE 

(HAUT-MÉDOC)
Pierre Bonastre
21, route de Pauillac
33460 Lamarque
Téléphone :05 56 58 94 07
Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr
Site : www.chateau-hennebelle.com

Une propriété familiale de 11 ha de vignes, et des viticulteurs de père en fils depuis cinq générations.
Laurent Bonastre a repris l’exploitation de son père, parti à la retraite. Il nous indique “qu’en 2018, les vendanges ont été parfaites, qualité et quantité se rejoignent, les vins sont rondsfruités, concentrés et, pour lui, le 2018, supérieur au 2017 se rapprocherait du 2016.
Depuis 2015 et 2016, nous avons produit un nouveau vin “Hennebelle N° 1 cuvée H”, et cette année, nous le sortirons en 2018 (sélection des meilleures parcelles de MerlotCabernet et Petit Verdot).
 Actuellement nous proposons à la vente les millésimes allant de 2011 à 2016 puis cet été, les 2017.”

Vous allez aimer ce Haut-Médoc 2016, très parfumé, alliant une bonne base tannique à un velouté charmeur en bouche, un vin où élégance et puissance en bouche s’harmonisent très bien, où dominent la fraise des bois et le cuir, de belle garde. 
Le 2015 est de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), tout en charme, de bouche riche et harmonieuse, où l’on retrouve ces nuances fruitées et épicés, idéal sur un jarret de veau aux petits oignons ou un carré d'agneau rôti aux courgettes et tomates farcies, par exemple .
Le 2014 est de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, chaleureux, très persistant en bouche. Joli 2013, de robe grenat, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche équilibrée, à déboucher, notamment, sur un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou un rôti de bœuf farci aux pruneaux. 
Le 2012 est excellent, bien typécharpenté, élégant, aux tanins denses, avec des senteurs de mûre et de musc, d’excellente évolution, un très beau millésime. Le 2011, où se mêlent la griotte et l’humus, aux tanins soyeux, bien charpenté, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et le fumé.
Château MAYNE LALANDELISTRAC Château MAYNE LALANDE

Château MAYNE LALANDE 

(LISTRAC)
Bernard Lartigue
7, route du Mayne
33480 Listrac-Médoc
Téléphone :05 56 58 27 63
Email : blartigue2@wanadoo.fr
Site : www.chateau-mayne-lalande.com

“Le terroir de Listrac, explique Bernard Lartigue, se décompose géologiquement de la façon suivante : 50% de la surface viticole est composée de graves garonnaises et pyrénéennes, et 50% de terre argilo-calcaire. Les Cabernets-Sauvignons, Cabernets francs et Petit Verdot sont plantés sur les sols les plus chauds, graveleux, avec des porte-greffes à cycles courts afin d’optimiser la maturité de ces cépages plus tardifs.
Les Merlots sont sur les sols argilo-calcaires où ils s’adaptent le mieux. Pour élaborer un très grand vin, le travail commence bien entendu à la vigne : une grande connaissance de son terroir, et de chaque parcelle, le respect du travail traditionnel au sol (enherbement, aération du sol pour faciliter la vie microbienne, charge de raisin limitée pour atteindre des rendements raisonnés…), des vendanges vertes, l’effeuillage manuel, l’apport de fumure à dose très homéopathique après analyses, pas d’apport de matière azotée...”

Son Listrac Médoc 2016, de belle robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette au palais, un vin savoureux, très classique, un vin gras et dense, au nez épicé, aux tanins présents qui commencent à se fondre, bien typé comme on les aime, d’excellente garde, comme le 2015, qui est d’une belle couleur profonde avec des arômes de fruits frais et de poivre, souple et ample en bouche, d’un bel équilibre, au nez complexe à dominante de prune et d’humus, aux tanins bien présents, d’une finale dense avec cette saveur d’épices. Le 2014, 60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc, 5% Petit Verdot, fort bien élevé en barriques (30% de barriques neuves) est riche en bouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, complet, élégant, tout en bouche, aux nuances de cassis, de truffe et d’humus. Le 2013 est très réussi, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, corsé. Le 2012, particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, est d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, un vin généreux et persistant, parfait sur un curry de mouton ou un confit d'oie. Le 2011 (50% de barriques neuves) est tout en bouche, à dominante de rondeur, ferme, tout en nuances aromatiques (cerise noire, cannelle…), de très bonne évolution. Le 2010 (50% de barriques neuves), de bouche riche, aux senteurs de mûre et d’humus, aux tanins équilibrés, est gras, distingué, de bouche flatteuse et riche à la fois, où l’on retrouve le fumé et la cannelle en finale. Belles chambres d’hôtes.



Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu