Avertir le modérateur

Blog

  • PARUTION GUIDE DES VINS 2020 : LE NOUVEAU CLASSEMENT DES SAINT-EMILION

     

    Saint-Emilion, le Classement « officiel » (rien que le mot fait sourire...) est désastreusement décalé par rapport à la réalité des terroirs. On aura beau dire ce que l’on veut, certains n’hésiteraient pas à parler “scandales, compromissions, copinage”, etc, on croirait parler de politiciens, sic), il n’en est pas moins que, quand on connait les terroirs historiques de l’appellation (l’exceptionnelle carte de Van Leuween, que nous avions publié en son temps dans Millésimes, aujourd’hui “interdite” de publication), on ne peut que tomber dans le désarroi. N’en tenez donc pas compte, l’argent et la frime en sont les clés... Bref, ici, on a accès, soit, à de vrais vins racés, du plus grand au plus abordable, marqués par des sols historiques, soit à des vins surcôtés, où les sols ont peu de réelle influence, beaucoup plus “signés” par des vinifications trop sophistiquées qui donnent, soit des vins très concentrés au détriment de la finesse, soit des vins “sans âme, ni vertu”, dépersonnalisés, à des prix incautionnables. Vous ne les trouverez pas dans notre Guide, ne serait-ce que par respect pour les autres.

    acheter-gdv-2019_r1_c2.jpg

    Pour les millésimes, les 2014 et 2011 sont très classiques et charmeurs, comme le 2007. Le 2013 n’a pas beaucoup d’intérêt. Beaux millésimes 2016, 2015, 2010 et 2009, le 2008 un ton en-dessous, 2006, 2004 et 2001, éclipsés à tort par le 2005 ou le 2003. Quelques crus ont remarquablement réussi le 2003, d’autres beaucoup moins, notamment ceux qui sont trop “confiturés”. Débouchez les millésimes 2007 à 1990 en ce moment, et notamment le grandissime 1995. Certaines bouteilles de 1994 et 1993, notamment, sont surprenantes d’évolution.

    Un certain nombre de crus pratiquent des prix qui ne sont pas justifiés, il faut plus que jamais tirer un coup de chapeau aux propriétaires de talent qui élèvent les véritables grands vins de Saint-Émilion, du plus grand des grands crus au plus modeste.

     

     

    LE NOUVEAU CLASSEMENT SAINT-EMILION GUIDE 2020

     

     

    e_saint-emilion.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez gratuitement aux commentaires de dégustation du GUIDE DUSSERT-GERBER 2020 en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    (CHEVAL BLANC)
    FIGEAC
    TROTTE VIEILLE
    CROQUE MICHOTTE
    BALESTARD-LA-TONNELLE
    HAUT-SARPE
    LA TOUR DU PIN FIGEAC
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    AUSONE (Hors Classe)
    BELAIR-MONANGE
    CORBIN MICHOTTE
    FONROQUE
    LANIOTE
    MAUVINON
    CANTENAC
    LA MARZELLE
    ORISSE DU CASSE
    PIGANEAU
    CLOS TRIMOULET



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    CADET-BON
    FRANC-LARTIGUE
    GRAND-CORBIN-DESPAGNE*
    JUGUET
    PETIT MANGOT
    CLOS DES PRINCE
    LA ROSE POURRET
    CROIX D'ARMENS
    DARIUS
    GUILLEMIN-LA-GAFFELIÉRE
    PETIT-BOUQUEY
    PRESSAC
    PUY-RAZAC
    VIEUX-RIVALLON
    GRAND CORBIN MANUEL
    GRAND PEY LESCOURS
    (LA DOMINIQUE*)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    CONFESSION
    FLEUR CRAVIGNAC
    GRACE FONRAZADE
    PASQUETTE
    VIEUX-SARPE
    CROIX MEUNIER*
    LE DESTRIER
    FLEUR CHANTECAILLE*
    LA FLEUR PENIN
    ROL-VALENTIN
    ROYLLAND*
    (SANSONNET)
    CLOS DE SARPE
    LA CROIX CAPEROT
    FLEUR CARDINALE
    LA GRÂCE-DIEU LES MENUTS*

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    (YON-FIGEAC*)
    CROIX DE BERTINAT
    (LAROQUE*)
    (LASSEGUE*)
    (TOUR SAINT-CHRISTOPHE)
    TOUR SAINT-PIERRE
    BEAURANG
    (FONPLEGLADE)
    LA GRACE-DIEU
    RIOU DE THAILLAS
    (DE LA COUR)
    HAUT-ROCHER
    (HAUT VEYRAC)
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    CANDALE
    FRANC-POURRET*
    (GRÂCE DIEU DES PRIEURS)
    GRAND BERT*
    (PONTET FUMET*)
    TAUZINAT-L'HERMITAGE
    (TOUR GRAND FAURIE*)
    VIEILLE TOUR LA ROSE
    BEAULIEU-CARDINAL*
    CROISILLE
    HAUTES-GRAVES-D'ARTHUS*
    (MALET GAFFELIERE)
    PINDEFLEURS
    MANGOT
    ROCHER
  • PARUTION GUIDE DUSSERT-GERBER VINS 2020 : A BORDEAUX, IL S'AGIT DE SAVOIR FRAPPER A LA BONNE PORTE !

    acheter-gdv-2019_r1_c2.jpg

    Bordeaux est toujours un espace de vins d’exception, à tous les prix, mais il s’agit de savoir vraiment frapper à la bonne porte.

    Dans le Médoc, on se demande encore pendant combien de temps des ”crus classés” (Classement de 1855, totalement obsolète quand on sait que les territoires, les hommes et les techniques ont évolué depuis plus de 150 ans) peuvent encore se vendre aussi chers : un “simple” Pauillac ou Margaux à 50 euros, ou des “seconds” vins à 100 euros, on croit rêver tant il existe une multitude de vins dans cette presqu’île formidables entre 20 et 40 euros. Le nom, la marque ne sont plus des garanties, même dans les vins les plus chers, et c’est la raison pour laquelle beaucoup se détournent de la région, au détriment de ceux qui proposent un rapport qualité-prix-typicité accessible et décent.

    Il faut retenir que, intrinsèquement, un Margaux n’a rien à voir avec un Pauillac (ni même avec un autre Margaux, tant les sols sont différents dans l’appellation), un Saint-Julien doit refléter l’élégance quand c’est la structure qui signe un Saint-Estèphe... Les terroirs signent les vins : graves garonnaises à Saint-Julien, quartz et cailloux roulés à Saint-Estèphe, croupes de graves maigres à Pauillac, graviers et cailloux à Margaux, formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile en Médoc... Pourtant, il est parfois bien difficile aujourd’hui de retrouver cela, tant certains crus sont “lissés” par des vinifications sophistiquées.

    Pomerol comme à Lalande-de-Pomerol, on trouve les vins les plus chaleureux de la région bordelaise, où les senteurs de truffe se mêlent à la mûre, à la cannelle, à la cerise ou à la réglisse, la chair s’associant à une texture dense, ample, veloutée, le tout donnant des vins que les propriétaires élèvent à leur image, chaleureuse.

    Saint-Emilion, le Classement « officiel » (rien que le mot fait sourire...) est désastreusement décalé par rapport à la réalité des terroirs. On aura beau dire ce que l’on veut, certains n’hésiteraient pas à parler “scandales, compromissions, copinage”, etc, on croirait parler de politiciens, sic), il n’en est pas moins que, quand on connait les terroirs historiques de l’appellation (l’exceptionnelle carte de Van Leuween, que nous avions publié en son temps dans Millésimes, aujourd’hui “interdite” de publication), on ne peut que tomber dans le désarroi. N’en tenez donc pas compte, l’argent et la frime en sont les clés... Bref, ici, on a accès, soit, à de vrais vins racés, du plus grand au plus abordable, marqués par des sols historiques, soit à des vins surcôtés, où les sols ont peu de réelle influence, beaucoup plus “signés” par des vinifications trop sophistiquées qui donnent, soit des vins très concentrés au détriment de la finesse, soit des vins “sans âme, ni vertu”, dépersonnalisés, à des prix incautionnables. Vous ne les trouverez pas dans notre Guide, ne serait-ce que par respect pour les autres.

    Les “satellites”, c’est-à-dire les appellations Montagne, Puisseguin, Lussac et Saint-Georges, regorgent toujours de vins remarquables, dont la plupart sont au même niveau qualitatif, voire bien meilleurs que des Saint-Emilion Grands Crus Classés (toujours selon ce « classement » officiel), mais bien moins chers !

    Dans les Graves, il y a d’incontestables vins de très haut niveau, dans une gamme de prix large, mais, globalement, les vins en tête du Classement, bénéficient d’un formidable rapport qualité-prix.

    En Pessac-Léognan, également, où l’on peut élever, à la fois, de grands vins rouges et blancs secs, on accède alors à une gamme de prix incompréhensible qui varie de 30 à 150 €, et parfois beaucoup plus. Pourquoi ?

    Des prix encore plus accessibles, on en trouve toujours dans les appellations de Côtes. Les propriétaires talentueux se démarquent aisément des autres, et c’est ainsi depuis des décennies. Selon les expositions, les sols, la complémentarité des cépages (Merlot souvent prépondérant), on peut en effet passer du très beau au très simple. De Saint-Vivien-de-Blaye ou Saint-Paul-de-Blaye, de Tauriac à Baurech, de Saint-Magne-de-Castillon à Gabarnac, les meilleurs signent de beaux vins de caractère, puissants ou soyeux, vifs ou suaves.

    C’est la même chose en Bordeaux et Bordeaux Supérieurs, où nous soutenons depuis longtemps les efforts accomplis par une poignée de vignerons passionnés qui élèvent des vins qui surprennent lors de dégustations “à l’aveugle”, écrasant parfois des crus beaucoup plus chers et renommés. On accède alors à des vins typés par des sols très différents (on ne fait pas les mêmes vins à Loubens, à Villegouge ou à Génissac), à des prix très abordables.

    En Liquoreux, Sauternes en tête, l'équilibre géologique et climatique en fait un milieu naturel idéal pour cette fascinante biologie qu'est le botrytis cinerea. Ces vins rares, du plus liquoreux au plus fin, dont les prix sont largement justifiés quand on connaît les efforts des propriétaires, méritent toujours d'être appréciés tout au long du repas, et pas uniquement à l’apéritif ou sur les desserts (pour avoir des idées d’accords : www.ideevins.com).

     

    Top Vignerons Région Bordeaux

    IMPORTANT : pour mieux comprendre le top Vignerons
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

     

    Prix d’Honneur

     
    Famille Baly (Coutet)
    Jean-Noël Belloc (Brondelle)
    Famille Bernard (Lestage Darquier)
    Pierre Bonastre (Hennebelle)
    Sylvie Courreau-Fompérier (Guillemin la Gaffelière)
    François Despagne (Grand-Corbin-Despagne)
    Marie-France et Guy Despujols (Lamothe Despujols)
    Nicolas Glumineau (Pichon-Comtesse)
    Denis Lurton (Desmirail)
    Anne et Hugues Mallet (Haut-Macô)
    Jean-Pierre et Marie-Françoise Meslier (Raymond-Lafon)
    Michel et Chantal Miecaze (Léognan)
    Julien et Sandrine Pannaud (Toulouze)
    Jacques et Madelaine Philippe (Devise d'Ardilley)
    Jean-Claude Rocher (Vieux Château des Rochers)

    Prix d’Excellence

     
     
    Famille Labrune (La Dauphine)
    Gérard et Gaël Arpin (La Fleur Chantecaille)
    Famille Augereau (Croix d'Armens)
    Jean-Guy Beyney (Clos de Sarpe)
    Eric et Sandrine Bordon (Petit Bouquey)
    Famille Brun (Lauga)
    Paule et Michel Dubois (La Ganne)
    Famille Escure (Grand-Pey-Lescours)
    Maria Dolorès et François Linard (Claymore)
    François Landais (La Caderie)
    Christophe Landry (Graviers)
    Vincent Landry (Saint-Agrèves)
    Michel Liessi (Champ du Moulin)
    Odette Pommier (Darius)

    Satisfecits

     
     
     
     
     
     
    Famille Ardurats (Magneau)
    Thierry Bos (Bouillerot)
    Jean-François et Philippe Chaigneau (Massereau)
    Marie-Paule et Bruno de la Rivière (Petit Puch)
    Hugues Delayat (Hourbanon)
    Corine et Christian Denis (Haut Brisey)
    Bénédicte et Grégoire Hubau (Moulin Pey-Labrie)
    Catherine et Thierry Leymarie-Thoilliez (Puy-Razac)
    Thomas C. Press (Castera)
    Guy Richard (Cadet-Bon)
    Famille Simon (Graves d'Ordonneau)

     

  • LA SÉLECTION DES MEILLEURS PESSAC-LÉOGNAN

    Château BOUSCAUTPESSAC-LÉOGNAN Château BOUSCAUT

    Château BOUSCAUT 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Sophie Lurton
    1 477, avenue de Toulouse
    33140 Cadaujac
    Téléphone :05 57 83 12 20 
    Email : cb@chateau-bouscaut.com 
    Site : www.chateau-bouscaut.com 

    Superbe Pessac-Léognan GCC 2015 développe des arômes très intenses et complexes de fruits rouges et d’épices, avec des notes grillées, une bouche volumineuse, un grand vin racé, très prometteur. “Bouscaut rouge 2015, poursuit Laurent Cogombles, est un très beau millésime, vraiment complet, avec une palette aromatique très intéressante, du charnu, des tanins serrés, un vin très attractif qui est déjà agréable à déguster jeune tout en ayant le potentiel de garde. Le taux d’acidité était assez bas, bonne attaque franche, belle longueur, notes aromatiques bien intégrées, jolis grains de tanins, du volume en bouche. En 2015, les Cabernets-Sauvignons étaient parfaits.” 
    Le 2014, au nez de griotte et de truffe, est charpenté, ample en bouche, aux tanins savoureux et puissants à la fois, avec une finale de cassis mûr. Joli 2013, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins ronds, d’un beau rubisfoncé, un vin épicé en bouche, qui s’apprécie actuellement. Le 2012 dégage un nez de mûre et de fumé, aux connotations complexes de mûre et de poivre en bouche, de couleur soutenue, d'une finale à la fois puissante et ronde. Le 2011 est toujours l’une des plus jolies bouteilles de ce millésime, avec cette robepourpre profonde, ce nez de fruits rouges (cerise, prune) et de cannelle, aux tanins arrondis, un vin long en bouche mêlant fraîcheur et maturité, qui poursuit une jolie évolution. 
    Le 2010 est remarquable, dense, séveux, de couleur profonde, concentré, avec des arômes de fruits cuits, très harmonieux au nez comme en bouche, un vinparfumé, alliant couleur et matière, de garde comme ce 2009, puissant et charnu, où s’entremêlent les fruits macérés et une pointe de poivre rose, opulent. 
    Superbe 2008, ample, riche, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, où se mêlent la mûre et le cassis, solide mais très délicat, vraiment remarquable aujourd’hui. On poursuit avec un 2007, rond, plus facile, qui parvient à maturité. Le 2006 est classique, typé de son appellation et du millésime, chaleureux, fondu, avec de jolis tanins. 
    Le Pessac-Léognan blanc 2015 est vraiment très agréable, aux notes de fruits exotiques, citron, orange, pêche, croquant et dense, très complet. Le 2014, à dominante de fleurs fraîches et de tilleul, est un vin gras et nerveux à la fois, riche au nez comme en bouche, vraiment très séduisant. Le 2013, frais et suave à la fois, très bien fait, tout en bouche, d’une très bonne persistance aromatique, est un vin à ouvrir sur des fruits de mer. Le 2012 est déjà très agréable, charmeur, mêlant richesse aromatique et persistance, généreux, avec des notes de fleurs blanches et d’amande, d’une belle finale florale. Le 2011 est superbe, très parfumé (pêche, coing, narcisse), d’une bouche particulièrement séduisante, soyeuse, savoureuse. Le 2010 est gras, dense, avec des connotations discrètes de fruits secs, assez classique du style Bouscaut, encore jeune, tandis que le 2009 se dévoile plus rapidement, avec une bouche florale et légèrement musquée, très agréable. Le 2008 se démarque de la série, avec un nez complexe (cire d’abeille, gâteaux secs), moins typique de Bouscaut, mais très harmonieux. 

    EYRAN PESSAC-LÉOGNAN EYRAN

    EYRAN 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Stéphane et Charles Savigneux
    20, avenue du Sable d’Expert
    33650 Saint Médard d’Eyrans
    Téléphone :05 56 77 54 37 
    Email : accueil@savigneux.com 
    Site : www.savigneux.com 

    Les premières traces du Château d’Eyran remontent à 1317. Reconstruit sur la côte graveleuse du Mont d’Eyran, il entre, en 1796, dans la famille de Seze qui le possède encore aujourd’hui. Le jeu des indivisions, la crise économique et l’occupation allemande forcent la famille à arracher les vignes au début du XXe siècle. Depuis 1980, la restauration du vignoble est assurée par Stéphane et Brigitte Savigneux rejoints en 2015 par leur fils Charles. Inscrit dans une démarche réfléchie de qualité environnementale, le vignoble est mené avec un cap : le respect du terroir, dans lequel s’enracinent ses vinsrouges et blancs. La propriété est labellisée Haute Valeur Environnementale de niveau 3 (HVE3). Construit en 2017, son chai résolument moderne, composé de matériaux traditionnels, allie subtilement fonctionnalité et esthétisme offrant aux vins du Château d’Eyran un écrin d’exception. 

    “Nous avons récolté de très jolis raisins au Château Eyran, nous raconte Charles Savigneux. Ce 2018 fut une année un peu compliquée, mais nous avons su réagir en continuant notre manière habituelle de travail, ce qui nous a permis de faire de jolis rendements
    Pas de grêle, pas de problème particulier, nous avons pu vendanger au moment que l’on souhaitait. La saison 2018 a été un peu particulière, un printemps très humide mais heureusement suivi d’un bel été sec et d’une arrière-saison chaude, ce qui a permis d’obtenir une très belle accumulation de sucre dans les raisins et un degré d’alcool intéressant. Comme nous avons des terroirs frais, les taux habituels sont plus bas, en 2018, la moyenne est de 13°, ce qui est très raisonnable et indique que les raisins étaient très mûrs et gorgés de sucre. Nous avons vendangé une qualité très homogène sur l’ensemble des parcelles donc, nous avions toutes les raisons d’être très contents ! 
    Mon père Stéphane Savigneux et moi, continuons nos efforts qualitatifs et les améliorations que nous pouvons apporter. Nous sommes une équipe de 8 personnes, je travaille avec mes deux parents sur nos 25 ha en Pessac-Léognan et 10 ha en Bordeaux. Notre terroir de Pessac-Léognan est à majorité de solsde graves profondes avec certaines zones argileuses ou calcaires. Le Bordeaux Château Bastian est situé, lui, sur des sols plus riches limoneux argileux et une partie plus graveleuse.
    En 2019, nous développons l’œnotourisme avec Mathilde qui s’occupe de la communication, l’accueil et la vente à la propriété, elle informe les consommateurs de tout ce qui a trait à l’œnologie, à notre façon de travailler...
    A la vente, Château Eyran Pessac-Léognan rouge 2015 et 2016, et Château Haut L’Artigue 2016 et 2017, un vin élevé en cuves pour privilégier le fruitéChâteauEyran est plus un vin de garde ,je l’élève un an en barriques de 1/3 de bois neuf.”

    Vous allez apprécier ce Pessac-Léognan rouge Château d’Eyran 2016, tout en arômes, un vin où la concentration se mêle à une distinction certaine en bouche, qui allie puissance et souplesse, ample, complet et très parfumé (prune, griotte, moka), de jolie garde. Beau  2015, de couleur intense, racé, aux tanins riches, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, il est tout en élégance et velouté, d'excellente garde également (50% Cabernet Sauvignon, 45% Merlot et 5% de Petit Verdot et un élevage de 12 mois en barrique de Chêne, médaille d’Or au Concours de Mâcon 2017).
    Le Bordeaux Réserve Château Bastian 2016, est un vin corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, parfait sur des brochettes d'agneau grillée ou un onglet à l'échalote.

    Domaine de CHEVALIERPESSAC-LÉOGNAN Domaine de CHEVALIER

    Domaine de CHEVALIER 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Olivier Bernard
    102, chemin Mignoy
    33850 Léognan
    Téléphone :05 56 64 16 16 
    Email : olivierbernard@domainedechevalier.com 
    Site : www.domainedechevalier.com 

    À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge, ce qui n’est pas si courant, d’autant plus qu’il est indéniable que les prix sont largement justifiés pour un tel niveau de qualité. 

    Le 2016 est le grand millésime de ces dix dernières années, nous dit Olivier Bernard, pour moi, il est même supérieur au 2015. C’est le plus grand millésime depuis 2010, en rouge comme en blanc. Domaine de Chevalier 2016 est plus sur la tension, sur la verticalité, la fraîcheur, bonne acidité. 2015 est un millésime plus souple, plus ouvert, plus féminin, plus charmeur, nous les dégusterons avant les 2016. J’aime beaucoup le 2015, pour les différencier, disons que le 2016 est plus dans le classicisme bordelais. 

    Domaine de Chevalier 2017 n’a pas été un millésime facile… Heureusement, notre plateau de vieilles vignes n’a pas été touché par le gel et, ainsi, notre grand vin a été assez sauvegardé. Notre 2017 est très prometteur, un petit cran en-dessous des 2015 et 2016. Domaine de Chevalier rouge 2017 est encore à l’élevage mais il me fait penser aux 2012 et 2014. Notre blanc sec 2017 est supérieur en qualité, c’est un très joli vin, très réussi.
    Depuis cette année, nous bouchons tous nos Vins avec des bouchons Diam, Domaine de Chevalier blanc et rouge. Ce sont des bouchonsplus denses, nous utilisons le haut de gamme, “Diam 30” qui est garanti 30 ans. C’est une véritable révolution, je suis sûr que d’ici les dix prochaines années, ces bouchons se retrouveront sur 80% des bouteilles dans le monde entier. Son aspect diffère un peu des bouchons traditionnels. Le réel avantage est de ne plus rencontrer de goût de bouchon dans un vin et de le préserver au maximum. C’est la garantie de déguster intact le fruit du travail du vigneron. Le bouchon Diam a révolutionné le monde viticole. 

    Sauternes, au Clos des Lunes, nous avons fait une très belle récolte en 2017, c’est un très beau millésime en sec comme en liquoreux. De jolis Vins qui présentent une belle acidité, beaux équilibres. 
    Les blancs 2017 sont supérieurs aux blancs 2016. Les Vins sont grasgénéreux, belle puissance et en même temps, une très belle fraicheur, ce qui est la signature des grands millésimes. Pour les liquoreux, cette puissance, cette structure, cette fraicheur s’expriment encore mieux. Le botrytis s’est très bien développé ce qui donne des Vins aromatiques bien équilibrés. 

    Nous allons passer en Bio au Château Suau, 2e Grand Cru Classé de Sauternes. Nous attachons beaucoup d’importance au Bio, nous cultivons déjà 45 ha en Biodynamie, et la prochaine étape sera la conversion de plusieurs de nos Vins en label Bio. 

    Vous allez exciter vos papilles avec ce Pessac-Léognan rouge 2015, puissant, savoureux, est riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d’humus, de garde, évidemment. Le 2014, coloré, au nez subtil, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de truffe, développe des tanins amples et mûrs, et une bouche étoffée, un vin tout en charme. 
    Le 2013, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté au palais. Le 2012 est puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d’humus. Remarquable 2011, distingué, charmeur, racé, aux tanins amples, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance. 
    Splendide 2010, à la fois intense, puissant et très velouté, ample et riche au nez comme en bouche, aux arômes envoûtants de mûre fraîche et de champignons, de lente évolution. “Le 2010 est supérieur à 2009, il présente plus de puissance et une garantie de longévité. Le vin développe des notes d’agrumes de pamplemousse, de citron vert, beaucoup de fraîcheur et d’élégance, un vin plus en tension, très typé.” 
    Superbe 2009, volumineux, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et de cassis, qui allie distinction et richesse, un grand vin très savoureux, puissant, gourmand, encore fermé, naturellement. Exceptionnel 2008, de couleur pourpre profond, qui développe un nez intense et complexe dominé par les fruits rouges cuits, un beau vin de belle matière, très équilibré, avec des tanins riches et savoureux à la fois.
    Formidable Pessac-Léognan blanc 2015, un vin puissant, avec des arômes de grillé et d’abricot, de bouche riche mais fraîche, très bien équilibré en acidité. Le 2014, au nez de narcisse, de grillé et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales et fumées, un vin riche et vivace, d’une belle finale, tout en fraîcheur. Le 2013 est de belle robe, alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent les fleurs et les fruits mûrs, de bouche élégante. Le 2012 est remarquable, où l’on ressent toute la force de Chevalier, très droit, tout en nuances, typé et aromatique, avec des arômes d’agrumes et de narcisse, de bouche harmonieuse, un grand vin qui mêle ampleur et vivacité, de garde. 
    Superbe 2011, d’une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, un vin tout en harmonie. Le 2010 dégage des senteurs de lis et d’agrumes mûrs, vraiment charmeur, de bouche ample et finement parfumée, est un vin complexe. 
    Le 2009 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche longue. Le 2008 est très racé, marqué par le Sauvignon et son terroir qui lui transmet des notes minérales, tout en finesse aromatique, associant nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, dominé par des notes de fleurs blanches et de poire. 

    Domaine de GRANDMAISONPESSAC-LÉOGNAN Domaine de GRANDMAISON

    Domaine de GRANDMAISON 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    François et Mayi Bouquier
    182, avenue de la Duragne
    33850 Léognan
    Téléphone :05 56 64 75 37 
    Email : courrier@domaine-de-grandmaison.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-de-grandmaison 
    Site : www.domaine-de-grandmaison.fr 

    Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argilesgraveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernetfranc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriquesneuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. La vigne est présente depuis longtemps au Domaine de Grandmaison : dès le XVIIIe siècle, Monsieur de Belleyme, Ingénieur cartographe du Roi Louis XV, mentionne notre crû alors appelé Barreyre. Au fur et à mesure des époques, la production de vin s’est parfois interrompue, (à cause du gel, du phylloxéra), et a parfois fait place à la polyculture. Grandmaison a aussi fait office de maison de campagne. François Bouquier, qui avait dû quitter son Cantal natal au début du vingtième siècle, y fit quelquefois les vendanges et acquit le domaine en 1939, quand il sut qu’il était à vendre. Puis, à partir de 1970, Jean (son fils) et son épouse Françoise reconstituèrent le vignoble et entreprirent la construction de l’actuel cuvier. Grandmaison entrait alors à nouveau en production. Depuis 1988, c’est François (leur fils) qui vinifie et avec son épouse Mayi, tous deux se consacrent à la propriété familiale depuis 1993.

    François Bouquier nous dit avoir été atteint par le gel à 90%, les 10% restants sont de très bonne qualité, et ce 2017 sera une année réussie avec un bel équilibre, mais il n'aura pas le panache du 2016. Les ventes en 2018 s'orientent pour les rouges vers les 2013, 2014 et 2015, et les blancs 2016 et 2017. Chaque année, renouvellement de certaines parcelles et changement de matériel, si nécessaire. Chez les Bouquier, nous rappelle-t-il, toujours la même devise : 1 seul vin rouge, 1 seul vin blanc !

    Coup de cœur pour ce beau Pessac-Léognan rouge 2015, où la structure prédomine, au nez puissant avec des notes de mûre et d’humus, bien charnu comme il se doit, de très bonne charpente, aux tanins harmonieux, un vin distingué, ample, de bouche pleine. Le 2014, au nez de violette et de sous-bois, tout en couleur, avec en bouche ces notes subtiles et intenses de fruits rouges surmûris, aux tanins amples mais bien fondus, est très harmonieux. 
    Excellent 2013, savoureux, aux notes de groseille et d’humus, mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Le 2012 est de jolie couleur soutenue, bien charnu, tout en nuances aromatiques (fruits macérés, épices), de robe foncée, de bouche complexe où dominent la prune, le cuir et les sous-bois, aux tanins doux, avec une finale très persistante. Le 2011, de couleur intense aux reflets noirs, est un vin généreux, avec des arômes de fruits rouges et d'épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant, idéal sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de veau en croûte de cèpes. Remarquable 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin charnucharpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d’épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte...), tout en finale. 
    Remarquable Pessac-Léognan blanc 2016, gras, dense, ample, aux nuances subtiles de pomme et de fruits secs, de bouche suave, mêlant finesse et persistance. Le 2015, au nez délicat, aux connotations d’agrumes et de fleurs blanches, est tout en élégance. Excellent 2014, aux nuances de fleurs, finement poivré, gras mais nerveux, très bien équilibré, de bouche parfumée et ample, quand le 2013 est un vin sec mais suave, de jolie robe dorée, très rond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d’amande et pêche.



    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

    Château HAUT-LAGRANGEPESSAC-LÉOGNAN Château HAUT-LAGRANGE

    Château HAUT-LAGRANGE 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Francis et Ghislain Boutemy
    89, avenue de La Brède
    33850 Léognan
    Téléphone :05 56 64 09 93 
    Email : contact@hautlagrange.com 
    Site : www.hautlagrange.com 

    Propriété créée par Francis Boutemy en 1986, sur un terroir mentionné, en 1763, sur la carte de Belleyme. Sol travaillé avec un enherbage partiel, 7 700 pieds/ha, production volontairement ramenée, selon les années, de 10 à 20% en dessous des rendements autorisés. Un vignoble de 8,3 ha dont 1 ha en blanc et 7,3 ha en rouge. Certification Terra Vitis.
    Un remarquable Pessac-Léognan rouge 2016, aux tanins bien fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et d’épices, est un vin qu’il faut laisser se faire pour bien profiter de son potentiel. 
    Le 2015, est un vin qui exhale des notes sauvages et persistantes, aux tanins équilibrés qui commencent à se fondre, un vincoloré, dense et ample, de charpente élégante. Le Pessac-Léognan blanc 2017, 50% Sauvignon et 50% Sémillonvignes de 17 ans, a des notes d’agrumes bien spécifiques, un vin très bien vinifié, de robe brillante et limpide, aux nuances de fougère et de pomme au palais, d’une jolie rondeur, suave et persistant. Très joli 2016, finement épicé, subtil, où s’entremêlent les fruits et le genêt, tout en persistance, d’une jolie finale suave.

    Château LAFARGUEPESSAC-LÉOGNAN Château LAFARGUE

    Château LAFARGUE 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Famille Leymarie
    9, impasse de Domy
    33650 Martillac
    Téléphone :05 56 72 72 30 
    Email : contact@chateau-lafargue.com 
    Site : www.chateau-lafargue.com 

    Une propriété menée par Jean-Pierre Leymarie, ancien maraîcher, qui s’est passionné pour son cru, le développant petit à petit. Le domaine compte 18,35 ha : presque 16 ha en rouge et 2,5 en blanc. Les vignes ont une moyenne d'âge de 20 à 25 ans. Les vendanges en blanc sont manuelles et effectuées par tries successives selon un critère phytosanitaire très rigoureux. Elles sont en grande partie mécaniques en rouge depuis 1997 (les plus jeunes vignes sont vendangées à la main), à maturité optimale et selon, là aussi, un critère phytosanitaire extrêmement rigoureux. Le vignoble est planté en Cabernet-SauvignonMerlotCabernet franc et Petit Verdot pour les rouges, Sauvignon et Sauvignon gris pour les blancs.
    Vous allez aimer comme nous ce Pessac-Léognan cuvée Prestige rouge 2015 (sélection de vieilles vignesfaibles rendements, vendanges manuelles à maturité optimale), aux notes de cerise et de sous-bois, de robe foncée, très équilibré au nez comme en bouche, un beau vin chaleureux, avec, au palais, des nuances de groseille mûre et de cuir. Le Pessac-Léognan rouge classique 2015, au nez de myrtille, de violette et d'épices, gras, associe puissance et finesse, de couleurprofonde aux reflets violacés, aux tanins enrobés. Séduisant Pessac-Léognan cuvée Alexandre blanc 2016, il est sec mais suave, de jolie robe dorée, très rond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d’amande et pêche
    Goûtez également le Dauphin de Lafargue, charnu comme il se doit, aux notes caractéristiques de petits fruits frais et d’humus, tout en souplesse.



    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

    Château LEOGNANPESSAC-LÉOGNAN Château LEOGNAN

    Château LEOGNAN 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Michel et Chantal Miecaze
    88, chemin du Barp
    33850 Léognan
    Téléphone :05 56 64 14 96 et 06 19 89 23 68 
    Email : lmartin@chateauleognan.fr 
    Site : www.visitechateaubordeaux.fr 

    Vignoble de 6 ha, sur sables et graves de l’ère tertiaire des Pyrénées, 70% Cabernet-Sauvignon et 30% Merlot, moyenne d’âge de la vigne 22 ans. “Durant le XIXe siècle, cette magnifique propriété très en vue fut largement courtisée par la bourgeoisie des arts et des lettres, François Mauriac en fait le lieu de passage, dans son roman “les chemins de la mer”. Une nouvelle division, début du 20e siècle, transforme la propriété telle que l'on peut la découvrir aujourd'hui. Le propriétaire de l'époque découvre une magnifique veine de graves sablonneuse proche de l'étang. Il décide de planter 6 ha sous la maîtrise de son ami propriétaire du Grand Cru classé voisin du ChâteauLéognan. Enfin, au cours de l'année 2006 : Philippe et Chantal Miecaze découvrent le joyau que représente la propriété, elle correspond en tout point à leur recherche. Aussitôt ils se rendent acquéreurs et deviennent propriétaires de Château Léognan début 2007.”
    Voilà un remarquable Pessac-Léognan rouge 2016, au nez délicat, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), c’est un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique du millésime, de garde, bien entendu. Comme le 2015, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut. Savoureux 2014, avec des arômes de fruits rouges et de fumé, graset charnu, aux tanins structurés et soyeux, de très bonne évolution, comme en atteste ce beau 2009, de bouche ample et parfumée, légèrement épicée, d’une très jolie finale avec ces notes de poivre et de petits fruits rouges surmûris.
    Leur Pessac blanc Le blanc By 2017, persistant et racé, a un nez de pain grillé et de pêche, il est riche en arômes comme en charpente, un vin ample et gras, aux nuances de pomme mûre et de noix en finale.

    Château LESPAULT-MARTILLACPESSAC-LÉOGNAN Château LESPAULT-MARTILLAC

    Château LESPAULT-MARTILLAC 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Propriétaire : Famille Jean-Claude Bolleau Administrateur Gérant : Olivier Berna
    5, impasse de Domy 
    33650 Martillac
    Téléphone :05 56 64 16 16 
    Email : olivierbernard@lespault-martillac.com 
    Site : www.lespault-martillac.com 

    Depuis le millésime 2009, l'exploitation en est confiée au Domaine de Chevalier. 
    “Il n’est pas abusif de dire que le château Lespault-Martillac possède un très grand terroir, explique Olivier Bernard. D’abord, sa position élevée détermine un régime hydrique très favorable, avec un excellent écoulement naturel des eaux de ruissellement. 
    Et puis il y a cette couche de graves de taille relativement importante, dont l’épaisseur varie de 80 cm à 1,50 m, qui repose sur de la grave argileuse. La fraîcheur est là, dans ce soubassement profond. Afin de prendre en compte avec précision la gestion parcellaire du vignoble, nous avons mis en place une batterie de petites cuves de 60 et 80 hl, dont le remplissage s’effectue par gravité. 
    A Lespault-Martillac, désormais, tout comme à Chevalier, les phases de vinification du vin blanc se déroulent exclusivement en barriques et l’élevage, sur lies, est assorti de bâtonnages réguliers. Concernant le vin rouge, notre priorité est de préserver la parfaite intégrité du fruit et notamment de la peau, facteur de qualité de la trame tanniqueRemontages et pigeages sont faits manuellement. Je précise que le vin rouge, lui aussi, est élevé sur lies pendant les premiers mois...”

    Ce Pessac-Léognan rouge 2016, 60% Merlot, 22% Cabernet-Sauvignon, 13% Petit Verdot, 5% Malbec, au nez de myrtille, de violette et d'épices, gras, associe puissance et finesse, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche.  
    Le Pessac-Léognan blanc 2016, 80% Sauvignon blanc, 20% Sémillon, dégage un nez subtil et persistant (fruits frais, amande, acacia), un vin dense et distingué, tout en finale, avec une pointe d’épices bien spécifique en finale.

    Château LUCHEY-HALDEPESSAC-LÉOGNAN Château LUCHEY-HALDE

    Château LUCHEY-HALDE 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Directeur : Olivier Lavialle - Directeur Technique : Pierre Darriet
    17, avenue du Maréchal Joffre
    33700 Mérignac
    Téléphone :05 56 45 97 19 
    Email : info@luchey-halde.com 
    Site : www.luchey-halde.com 

    En 1999, Bordeaux Sciences Agro, Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs Agronomes a redonné vie au Château Luchey-Halde disparu quelque 80 ans plus tôt. Dès l’époque romaine, des vignes étaient présentes sur le terrain de l’exploitation. Au fil des siècles, de nombreuses propriétés ont disparu au gré des crises et du fait de l’extension de l’aire urbaine. Le vignoble s’étend sur 23 ha. Il est composé de 19 ha de rouge : Cabernet-Sauvignon (55%), Merlot (35%), Cabernet franc (5%) et Petit Verdot (5%), et de 4 ha de blanc : Sauvignon blanc (37%), Sauvignon gris (18%) et Sémillon (45%). Une étude pédologique extrêmement poussée, réalisée par les enseignants-chercheurs de Bordeaux Sciences Agro, a permis une implantation optimale de ce vignoble grâce à la mise en adéquation des cépages avec les différents types de sols

    “Notre appartenance à une école d’agronomie nous a permis d’aller plus loin dans notre démarche environnementale. Nous avons engagé un programme agro-écologique basé sur l’innovation et la recherche. Il a pour ambition de faire naître des pratiques à la fois respectueuses de l’environnement et économiquement viables. La transmission de notre savoir : cette exploitation est aussi un lieu de partage et de transmission des savoirs. C’est un outil pédagogique accessible à tous les élèves ingénieurs que ce soit dans les domaines de la production, de la gestion financière ou de la commercialisation. Nous accueillons de nombreux stagiaires souhaitant compléter leur parcours de formation.
    Le 2017 a été marqué par le gel. Nos parcelles de Cabernet-Sauvignon et de Petit Verdot, situées sur les terroirs les plus chauds, ont été épargnées. Cela nous a permis de produire un vin rouge largement majoritaire en Cabernet-Sauvignon et avec une proportion de Petit Verdot jamais atteinte au Château. Il en résulte un vin fruité alliant puissance et finesse. Ce 2017 est un millésime petit par son volume mais grand par sa qualité.
    Belles vendanges 2018, un vin que l’on peut comparer au 2010”.

    Qualité constante avec ce Pessac-Léognan rouge 2015, dense, où se mêlent la griotte, la groseille et l’humus, aux tanins soyeux, il est bien charnu, ample et structuré, de jolie garde. Beau 2012, savoureux, d’une couleur profonde, riche et subtil, complet, aux tanins soyeux, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est d’une très belle finale, d’excellente évolution.Excellent 2011, très parfumé au nez (griotte, fumé), il est dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois en bouche, aux tanins mûrs. 
    Savoureux Pessac-Léognan blanc 2013, avec cette ampleur caractéristique, alliant charpente et finesse, d'une belle finale aromatique (poire, bruyère...) très séduisant. Le 2012, avec ce bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel or pâle brillant, est d’un bel équilibre, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, c’est un vin classique. 
    On retrouve aussi Les Haldes de Luchey rouge 2015, de belle couleur grenat, finement parfumé (framboise, épices), de belle structure, ample et fin, corsé en bouche, d’une très jolie finale souple et généreuse. Le 2014, aux tanins ronds, très classique, est élégant, avec de la matière, aux arômes de fruits rouges intenses, très réussi comme Les Haldes de Luchey blanc 2014, de robe dorée, riche au nez, avec des senteurs de pamplemousse et de noix, un vin gras et nerveux à la fois. 

    Château PONTAC-MONPLAISIRPESSAC-LÉOGNAN Château PONTAC-MONPLAISIR

    Château PONTAC-MONPLAISIR 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Jean et Alain Maufras
    20, rue Maurice Utrillo
    33140 Villenave d'Ornon
    Téléphone :05 56 87 08 21 et 06 09 28 80 88 
    Email : contact@pontac-monplaisir.fr 
    Site : www.pontac-monplaisir.fr 

    Une belle propriété familiale de 16 ha, depuis des générations. 
    “En 1920, mon père, Auguste Maufras acquit le domaine, dont le vignoble avait une superficie de 50 ha. Pendant la guerre de 1940, la propriété fut négligée : et c’est seulement en 1955, que j’entrepris le remembrement du vignoble en cépages nobles et la rénovation de tous les chais, cuviers, pour me permettre de faire la mise en bouteille au Château, vu qu’auparavant, la récolte était vendue en fûts. Dès lors, la vinification fut contrôlée par M. Peynaud, œnologue confirmé sur la place de Bordeaux. Au début des années 1980, après avoir suivi une formation œnologique, mon fils travaille avec moi, afin de perpétuer la tradition familiale et de pratiquer des vinifications semblables aux Grands CrusClassés.”

    Alain Maufras nous parle du “2016 rouge, le plus beau millésime que j’ai fait depuis 2005, c’est un vin capiteux, assez tannique, très rond avec beaucoup de structure, aux arômes de fruits mûrs, un vin de garde à savourer dans les 4, 5 ans. En blanc, nous proposons le 2016 et le 2015, de belles réussites, 50% de Sauvignon, 40% de Sémillon et 10% de Sauvignon gris. Belle couleurgras, sur la gourmandise avec une belle longueur en bouche aux arômes d’abricot, de pêche et de fleur de miel, à déguster dans les 3, 4 ans.“

    Beaucoup apprécié ce Pessac-Léognan rouge 2016, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs (fraise, groseille) et l’humus, un vin corsé, avec des taninsprésents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de très bonne garde
    Beau Pessac-Léognan blanc 2016, qui a des notes d’agrumes, un vin complexe et rond, remarquable par sa finesse aromatique en bouche (fleurs blanches), vivace et très plaisant, à prévoir sur des filets de turbot poêlés, sauce aux câpres ou une dorade aux poivrons, notamment.

  • BORDELAIS : 10 APPELLATIONS, 10 TÉNORS

    Clos TRIMOULETSAINT-ÉMILION Clos TRIMOULET

    Clos TRIMOULET 

    (SAINT-ÉMILION)
    Guy, Alain et Joël Appollot
    3, Trimoulet
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 96 
    Email : contact@clos-trimoulet.com 
    Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet 
    Site : www.clos-trimoulet.com 

    Au sommet. De forte personnalité, les frères Appollot, Alain et Joël, continuent d’appliquer la même philosophie que leur père, Guy Appollot. Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens de l’observation et à leur grande expérience. Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité́, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. Le Domaine est certifié HVE niveau 3.
    “Vendange 2018 : très bel été, belle arrière-saison ce qui nous a donné une très bonne maturité, 2018 est un très beau millésime qui est à l’élevage en barriques durant 12 à 14 mois, nous précise Alain Appollot. Les Cabernets étaient très jolis, les Merlots très soyeux, le vin est très concentré.
    Millésime 2017 : nous avons récolté une petite quantité à cause du gel de printemps, mais ce qui a été vendangé était de très belle qualité cela donne un millésime assez classique.
    Nous commercialisons nos 2016. C’est un excellent millésime, dense et savoureux. Les raisins étaient très mûrs. La très belle arrière-saison a eu une incidence majeure, les vins ont beaucoup de concentration, ils sont riches avec des tanins puissants mais pas dominants, c’est le côté soyeux qui domine, ce sont des vins très plaisants.
    Château Chevalier Saint-Georges 2015 et 2016 sont de la même veine que Clos Trimoulet avec des durées d’élevages qui diffèrent un peu. L’élevage est un peu plus court pour Chevalier Saint-Georges, cela lui permet de conserver un caractère plus vineux, plus fruité.
    Ces dernières années, nous avons eu une très jolie série de millésimes. Je remarque que c’est souvent la fin août qui fait la qualité du millésime. Nous avons maintenant beaucoup de soleil en septembre et jusqu’à début octobre, on peut ramasser de très jolis raisins à pleine maturité. Nous essayons toujours de faire de mieux en mieux d’une année sur l’autre, de nous adapter au millésime pour en ressortir le meilleur !” 
    Vous allez vous faire plaisir avec leur Saint-Émilion GC 2015, très parfumé (humus, griotte mûre), alliant couleur et matière, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre noir, d’une jolie finale finement épicée, un vin d’excellente évolution. 
    “Le 2015 est un millésime charnu, poursuit Alain Appollot, structuré, au bon potentiel de garde qu’il faudra laisser un peu vieillir pour vraiment l’apprécier. Il est très typé Saint-Émilion, c’est un très joli millésime avec de la finesse et de l’élégance. Arômes bien présents de fruits rouges et même de fruits noirs, très jolie couleur profonde.“
    Le 2014, médaille d’Or, au nez délicat, mêlant puissance et finesse, de belle robe pourpre soutenu, aux nuances de violette et de truffe, d’une grande harmonie, séveuxgénéreux aux papilles. Le 2013, médaille d’Argent Bordeaux, se goûte parfaitement, de robe rubis profond, généreux, un vin persistant au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins fins, aux connotations de cassis mûr et de truffe en finale.
    Le 2012, médaille d’Or Bordeaux, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, a des notes de fruits rouges et de réglisse, un vin bien charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches. Le 2011, lui aussi médaille d’Or Bordeaux, est excellent, parfumé (humus, griotte, mûre), tout en bouche, aux taninsamples, au nez complexe (violette, fraise des bois), est très chaleureux. Superbe 2010 (médaille d'Argent), un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux Arômes de fruits très mûrs (fruits noirs), c’est vraiment l’équilibre et la finesse qui dominent. 
    Au sommet de son appellation également, leur Montagne-Saint-Émilion Château Chevalier Saint-Georges 2016, d’une belle couleur rubis profond, avec des Arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, c’est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de souplesse. Le 2015, dégage un nez complexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d’épices et de truffe, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, très chaleureux. Le 2014, est de couleur cerise soutenu, aux Arômes puissants de fruits cuits et d’épices, d’un bon équilibre, aux tanins fermes et fondus à la fois, un vin de très bonne garde. Le 2013, est tout à fait réussi, très qualitatif. Un vin assez fruité, assez fin, pas de grosse puissance tannique, des vins qui se dégusteront assez facilement. Le 2012, est un vin très équilibré avec des tanins plus souples, un vin d’une belle harmonie, d’une belle structure aux Arômesfruités très flatteurs.
    Vignobles GASSIES-GAUTEYBORDEAUX Vignobles GASSIES-GAUTEY

    Vignobles GASSIES-GAUTEY 

    (BORDEAUX)
    Michel, Françoise et Olivier Gautey
    Le Masson
    33420 Moulon
    Téléphone :05 57 84 52 44 
    Email : vignobles.gassies.gautey1@orange.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudumasson 

    Domaine de 40 ha. Les vignobles Gassies-Gautey sont l'œuvre familiale de plusieurs générations de viticulteurs, pionniers parmi tant d'autres de ce terroir de l'Entre-Deux-Mers. L’ensemble du vignoble s’étale sur la rive gauche de la Dordogne, réparti en zone de coteaux argilo-calcaires et de plateaux de même nature, et contiguë au fleuve d’une plaine au sol siliceux avec en fond les filons de grave de la Dordogne se prolongeant dans le sous-sol. Fermentation à l'ancienne à l'air libre, élevage 3 ans en cuves. Leur fils, Olivier, est le gérant depuis le début de l’année, et compte bien développer l’activité commerciale, dans le but de perpétuer la tradition familiale, pour la quatrième génération. 
    Remarquable Bordeaux rouge cuvée Passion 2014, 80% Merlot, 10% Cabernet franc, 5% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec, parfumé, charpenté comme il se doit mais tout en souplesse, au nez subtil et intense, avec des notes de cerise mûre, de bouche fondue et puissante à la fois. Le Bordeaux Supérieur rouge L’OrRouge 2013, associant concentration aromatique et souplesse, avec ces arômes d’épices et de griotte fraîche, c’est un vin ample et parfumé, d’excellente évolution comme le Bordeaux Supérieur rouge 2011, très parfumé (framboise, groseille, cassis), qui allie distinction et structure, de belle base tannique, légèrement épicé en finale. Excellent Bordeaux rouge Château du Masson 2014, de couleur grenat intense, ample et parfumé, aux connotations de petits fruitsmûrs (cassis, mûre) et d’humus, c’est un vin corsé mais souple comme il le faut. Quant au Bordeaux rosé Fleur du Mayne, il a une très jolie robe, un vin tout en subtilité, de bouche fine, aux arômes de fruits rouges frais et de rose, d’une jolie finale parfumée, parfait sur une quiche ou des gambas.
    Clos du PÈLERINPOMEROL Clos du PÈLERIN

    Clos du PÈLERIN 

    (POMEROL)
    Norbert, Josette et Laetitia Égreteau
    3, chemin de Sales
    33500 Pomerol
    Téléphone :05 57 74 03 66 et 06 45 02 35 59 
    Email : egreteau.norbert@orange.fr 

    Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (5 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80 %, le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20 % restants). 
    “Nous avons eu un peu de mildiou en 2018, nous dit Josette Égreteau, cela a entrainé une baisse de volume (-30%). Mais la qualité est restée parfaite, et pour y arriver, il a fallu beaucoup trier durant de longues vendanges.
    De nombreux millésimes sont proposés actuellement : 2007, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.”
    On aime partager une dégustation avec ces vignerons chaleureux. Leur Pomerol 2016, qui allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, est particulièrement charmeur, velouté, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Remarquable 2015, charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins bien réels et fins, légèrement é́picé́ comme il se doit, de garde. Le 2014, corsé et gras, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, est un millésime très équilibré, classique. Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme. Le 2012, de couleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est ample et persistant aux papilles.Excellent 2011, d'un beau rouge profond, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Le 2007, de teinte grenat, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, soyeux, riche au nez comme en bouche, poursuit son excellente évolution.
    Château LAFARGUEPESSAC-LÉOGNAN Château LAFARGUE

    Château LAFARGUE 

    (PESSAC-LÉOGNAN)
    Famille Leymarie
    9, impasse de Domy
    33650 Martillac
    Téléphone :05 56 72 72 30 
    Email : contact@chateau-lafargue.com 
    Site : www.chateau-lafargue.com 

    Une propriété menée par Jean-Pierre Leymarie, ancien maraîcher, qui s’est passionné pour son cru, le développant petit à petit. Le domaine compte 18,35 ha : presque 16 ha en rouge et 2,5 en blanc. Les vignes ont une moyenne d'âge de 20 à 25 ans. Les vendanges en blanc sont manuelles et effectuées par tries successives selon un critère phytosanitaire très rigoureux. Elles sont en grande partie mécaniques en rouge depuis 1997 (les plus jeunes vignes sont vendangées à la main), à maturité optimale et selon, là aussi, un critère phytosanitaire extrêmement rigoureux. Le vignoble est planté en Cabernet-SauvignonMerlotCabernet franc et Petit Verdot pour les rouges, Sauvignon et Sauvignon gris pour les blancs.
    Vous allez aimer comme nous ce Pessac-Léognan cuvée Prestige rouge 2015 (sélection de vieilles vignesfaibles rendements, vendanges manuelles à maturité optimale), aux notes de cerise et de sous-bois, de robe foncée, très équilibré au nez comme en bouche, un beau vin chaleureux, avec, au palais, des nuances de groseille mûre et de cuir. Le Pessac-Léognan rouge classique 2015, au nez de myrtille, de violette et d'épices, gras, associe puissance et finesse, de couleurprofonde aux reflets violacés, aux tanins enrobés. Séduisant Pessac-Léognan cuvée Alexandre blanc 2016, il est sec mais suave, de jolie robe dorée, très rond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d’amande et pêche
    Goûtez également le Dauphin de Lafargue, charnu comme il se doit, aux notes caractéristiques de petits fruits frais et d’humus, tout en souplesse.



    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox

    Château BRONDELLEGRAVES Château BRONDELLE

    Château BRONDELLE 

    (GRAVES)
    Jean-Noël Belloc

    33210 Langon
    Téléphone :05 56 62 38 14 
    Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr 
    Site : www.chateaubrondelle.com 

    “La vendange 2018 représente une belle récolte en qualité mais pas trop en quantité, nous précise Jean-Noël Belloc, les 4 mois de soleil ont rétabli le vignoble après les problèmes du printemps. Nous sommes contents de ce que nous avons ramassé, de jolis raisins qui donnent des vins avec beaucoup de couleur, des tanins bien mûrs. En janvier, nous avons mis les vins à l’élevage en barriques, ils vont y rester 12 mois.
    Nous avons plus travaillé nos 2017 sur le fruit, c ‘est l’année de la gelée, donc nous avons vinifié tout en douceur, sans chercher une extraction trop importante. C’est un vin très agréable aux délicieux arômes de fruits, un vin plus accessible. 
    Nos Brondelle Graves Blancs 2018 sont très aromatiques avec surtout beaucoup de gras, c’est vraiment leur particularité. Nous proposons aussi nos grands Graves Blancs, nous avons encore des 2016 fabuleux. 
    Le Château Andrea 2018 blanc présente du gras et des arômes de fruits à chair blanche. Brondelle rouge 2018 a de savoureux arômes de fruits noirs, un vin avec de la structure. Nous commercialiserons nos vins Blancs 2018 à partir du moins de mai. 
    Côté aménagement, nous complétons le cuvier du Château d’Alix par une cuverie béton.”

    Ce vigneron chaleureux élève ce très beau Graves rouge Château Andréa 2016, particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise cuite et de cannelle, est d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, un vin généreux et persistant. Excellent Graves Classic rouge 2016, Merlot et Cabernet-Sauvignon, un millésime typique bordelais avec de la fraicheur aromatique, de la maturité et de bons tanins.
    Quant à son Sauternes 2016, il est riche et distingué à la fois, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, de bouche onctueuse où l’on retrouve l’abricot confit et le pain brioché. 
    Il y a encore ce très joli Bordeaux Supérieur Château Bras d’Argent 2016, tout en bouche, avec des notes de fruits noirs et d’épices, il très bien élevé. Beau Pessac-Léognan rouge Château d’Alix 2016, c’est un vin plutôt sur l’élégance, dû à des extractions très douces, finement parfumé, tout en souplesse.
    Château GRAND-MAISONCÔTES DE BOURG Château GRAND-MAISON

    Château GRAND-MAISON 

    (CÔTES DE BOURG)
    François Tailliez et Hervé Romat
    Valades
    33710 Bourg-sur-Gironde
    Téléphone :05 57 64 24 04 
    Email : cht.grandmaison-bourg@wanadoo.fr 
    Site : www.grandmaison-bourg.com 

    Ici, les densités de 6 500 pieds/ha, produisent peu et l’encépagement de Merlot à plus de 80% accompagné de 18% Malbec et d’un peu de Cabernet franc, permet une des meilleures expressions spécifiques de ces terroirs.
    Cela d’autant plus que les vignes sont soumises presque continuellement aux vents d’ouest, permettant une moindre contamination fongique (donc des traitements limités), et apportant une concentration naturelle.
    Superbe Côtes-de-Bourg Grand Vin 2014, avec ces arômes de mûre et de poivre, de bouche à la fois puissante et ronde, il est d’une belle couleur rubisprononcé. Très beau Côtes-de-Bourg cuvée Sélection 2015, aux reflets pourpres, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, c’est un Vin avec une structure riche, bien ferme en bouche.
    Château DEVISE d'ARDILLEYHAUT-MÉDOC Château DEVISE d'ARDILLEY

    Château DEVISE d'ARDILLEY 

    (HAUT-MÉDOC)
    Jacques et Madeleine Philippe
    Vignobles Vimes - Philippe SAS - 5, Le Pateau
    33112 Saint-Laurent-Médoc
    Téléphone :05 57 75 14 26 
    Email : devise.dardilley@terre-net.fr 
    Site : www.chateaudevisedardilley.fr 

    Propriété rachetée en 2000 par Madeleine et Jacques Philippe qui réalisaient un rêve : elle, parce que d’origine bordelaise, retrouvait ses racines et, lui, ingénieur de formation, après une carrière dans un grand groupe de services désirait devenir vigneron. Rêve devenu réalité...
    Leur Haut-Médoc Cru Bourgeois 2015 est vraiment excellent, aux nuances de cerise noire et d’humus, de bouche flatteuse et riche à la fois, où se mêlent la myrtille et l’humus, un vin classique comme nous les aimons, intense et complexe, de très bonne charpente. Le 2014, de belle matière, au nez puissant de cassis, de musc et fumé, complet, avec des nuances en bouche de fruits surmûris et de poivre, bien persistant au palais. Le 2013 se goûte très bien, un vin dense au nez comme en bouche, aux tanins soyeux. Beau 2012, aux tanins amples, à la fois riches et soyeux, aux notes de cassis mûr et de groseille, structuré, charnu, tout en bouche.
    Château CANON-CHAIGNEAULALANDE-DE-POMEROL Château CANON-CHAIGNEAU

    Château CANON-CHAIGNEAU 

    (LALANDE-DE-POMEROL)
    Famille Marin-Audra
    13, Chaigneau - BP 2
    33500 Néac
    Téléphone :05 57 24 69 13 
    Email : suzanne.marin@wanadoo.fr 
    Site : www.canon-chaigneau.com 

    Au sommet. Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d'un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (85% Merlot, 15% Cabernet).
    Voilà un exceptionnel Lalande-de-Pomerol 2016, développant un nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, très bien élevé, de robeprofonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime séducteur, de belle garde
    Le 2015 n’a rien à lui envier, à la robe profonde, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtille, il est d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale. 
    Le 2014, médaille d’Or au concours des Vins de Bordeauxcharnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d’épices au palais, un vin complet à déboucher sur des aiguillettes de canettes aux fèves ou un filet de bœuf à la truffe et fleur de sel. 
    Savoureux 2012, corsétypé, aux tanins amples, à la fois soyeux et denses, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente, d’excellente évolution. Le 2011, dégage des arômes persistants de petits fruits rouges mûrs à noyau, structuré, avec des tanins ronds.
    Formidable 2009, l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins soutenus, médaille d’Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine ! 
    Magnifique 2008, de belle robe grenat, une belle réussite, très représentatif du millésime, aux nuances de fruits rouges mûrs et d’épices, dense en bouche, est très charpenté
    Remarquable 2006, au nez complexe où dominent la groseille et l’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse
    Le 2002 est également très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante, parfait, par exemple, sur une épaule de veau en gelée ou des œufs brouillés au boudin noir. 
    On se régale encore avec le 1998, associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Un grand bonheur de pouvoir trouver de vieux millésimes !
    Château SAINTE-BARBEBORDEAUX SUPÉRIEUR Château SAINTE-BARBE

    Château SAINTE-BARBE 

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Famille de Gaye
    Route de Burck
    33810 Ambès
    Téléphone :05 56 77 49 57 
    Email : commercial@chateausaintebarbe.fr 
    Site : www.chateausaintebarbe.fr 

    Sainte Barbe est une propriété historique de Bordeaux située sur un terroir viticole au riche passé mais aujourd’hui plutôt oublié et pourtant si proche. La Chartreuse typique de Bordeaux du XVIII siècle est située sur les rives de la Garonne avec une vue magnifique sur la rivière. Elle est construite au-dessus des caves qui se trouvent au rez-de-chaussée où les barriques de vin étaient emmagasinées. Elles pouvaient être roulées à la main au bord de la rivière pour être chargées sur des navires à destination de l'Angleterre et de l'Europe du Nord. Une autre spécificité est l’utilisation d’un cuvier gravitaire de type médocain construit au XIXe. Le vignoble de Sainte Barbe couvre actuellement 30 ha d’argiles sur des sols alluviaux sur la rive droite de la Garonne. Les Merlot s’y plaisent beaucoup et représentent 85% de l’encépagement, accompagné de Petit VerdotCabernet sauvignon et franc
    Excellent Bordeaux Supérieur 2016, MerlotCabernet-sauvignonCabernet francPetit Verdot sur sols d’alluvions (argile, silice, gravier), de robe intense, au nezcomplexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c’est un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut. Beau 2015, coloré, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet ample, aux arômes de réglisse et de mûre, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des nuances de cerise noire et d’humus au palais. 
    Vous apprécierez tout autant le Bordeaux Merlot 2016, avec ces notes de mûre et de griotte, il est riche en couleur, alliant finesse et structure, aux taninssoyeux, de bouche ample. 
    Goûtez le 2015, de belle robe, de bonne base tannique, il est ample et corsé, avec ce nez subtil dominé par la fraise mûre, un vin qui mêle charme et richesse, charnu, où dominent la fraise des bois bien mûre et l’humus, en finale.
    VIEUX CHATEAU des ROCHERSMONTAGNE-SAINT-ÉMILION VIEUX CHATEAU des ROCHERS

    VIEUX CHATEAU des ROCHERS 

    (MONTAGNE-SAINT-ÉMILION)
    Jean-Claude Rocher
    Mirande
    33570 Montagne
    Téléphone :06 80 64 49 75 
    Email : vieuxchateaudesrochers@orange.fr 
    Site : www.vieuxchateaudesrochers.com 

    “En 1964, raconte Jean-Claude Rocher, mes parents, Abel et Victorine Rocher, achètent une maison girondine avec 30 ares de vignes dans le hameau de Mirande au coeur de l'appellationMontagne Saint-Emilion. Clin d'oeil à notre nom de famille, ils créent alors le Vieux Château des Rochers qui fait également référence aux rochers calcaires présents sous le village et sous les vignes de la propriété. Mon père, facteur de métier, sillonne quotidiennement et par tous les temps les routes et les chemins ruraux de la commune sur sa bicyclette. Au passage il glane auprès de ses clients vignerons, toutes les informations utiles à la culture de la vigne et à l'élaboration du vin. Progressivement, l'homme de lettres et ma mère achètent de nouvelles parcelles souvent en friche qu'ils remettent en état puis plantent de la vigne. La surface du domaine atteint 2,5 ha en 1995. A cette époque, je reprends le domaine et l'agrandis après avoir travaillé une quinzaine d'années dans l'élevage bovin en Charente Limousine. Comme j'aime le dire : " je suis passé des bovins au bon vin ! "
    Notre vignoble familial atteint 4,9 ha. Il est implanté sur des sols argilo-calcaire (2.2 ha) et argilo-siliceux (2.7 ha) caractéristiques de l'AOC Montagne Saint-Emilion et se compose de cépages nobles : 80% Merlot et 20% Cabernet franc. Les bienfaits de la nature, le lent travail du temps et le respect des traditions se retrouvent dans la qualité de nos vins : par la pratique d’une taille rigoureuse, de l’éclaircissage des grappes, de l’effeuillage, des vendanges manuelles de raisins mûrs et sains, du tri, d’une cuvaison douce et suffisamment longue, et enfin d’un élevage de douze à dix-huit mois.”
    Remarquable Montagne-Saint-Émilion cuvé́e Prestige 2015, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, gras, très bien charpenté, d’un bel équilibre en bouche, aux tanins denses et soyeux à la fois, de garde. Le 2014, cuvée des 50 Ans, belle étiquette, médaille d'Or au concours des vigneronsIndépendants 2017, de robe pourpre, d'une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse, un très joli vin, charnu, aux tanins bien soyeux mais présents. Le Montagne-Saint-Émilion Tradition 2016, élévage en cuves, généreux, à dominante de pruneau, marie une finesse tannique à une rondeur persistante.

     

  • SAINT-EMILION : FAITES-VOUS PLAISIR, MISEZ SUR LES VINS TYPÉS !

    Outre un Classement “officiel” qui fait plutôt sourire tant les terroirs semblent ne pas beaucoup compter, il faut savoir qu’un Saint-Emilion, un vrai, c’est une osmose entre la complexité aromatique et une texture savoureuse, souple mais ferme, dense mais distinguée.Ici, en effet, on a le choix entre de vrais crus de terroir, amples, élégants, de belle garde, du plus grand au plus abordable, et d’autres vins où les sols ont peu de réelle influence, surtout marqués par des vinifications trop sophistiquées qui donnent des vins trop concentrés au détriment de la finesse, des vins de dégustation, dont on a du mal à terminer la bouteille, tant le plaisir est absent. Il faut donc frapper à la bonne porte...

     

    Château BALESTARD La TONNELLESAINT-ÉMILION Château BALESTARD La TONNELLE

    Château BALESTARD La TONNELLE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Jacques et Thierry Capdemourlin

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 62 06
    Email : info@vignoblescapdemourlin.com
    Site : www.vignoblescapdemourlin.com

     

    Remarquable Saint-Émilion GCC Château Balestard La Tonnelle 2016, de couleur soutenue, très équilibré, au nez complexe de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin très bien élevé, gras, tout en bouche, d’une belle persistance, idéal lors de vos repas de famille ou entres amis sur une cuisine traditionnelle, de terroir. Le 2015, est un vin avec beaucoup de structure, très bien équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de bouche ronde mais puissante, dominée par les fruits macérés et l'humus, de fort belle garde. Le 2014, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé. “Concernant le 2014, nous avons vendangé vers la mi-octobre. Dans l’ensemble de nos propriétés les robes sont homogènes, le vin est généreuxvineux, ample, notes de cerise noire et de truffe, bouche superbe, dense et racée, des tanins remarquablement enrobés par un boisé délicat. Finale longue et persistante, un superbe vin de garde. Pour le Château Cap de Mourlin, la robe est grenat intense, notes de fruits noirs, attaque franche et fraîche, belle concentration, tanins serrés, gras et onctueux, un très grand vin de terroir. Nous cherchons à obtenir cette complexité aromatique en vendangeant tardivement et en faisant de petits rendements de 35hl/ha. Nous avons prolongé l’élevage en barriques de 15 à 18 mois.” Le 2013, de robe grenat foncé, au bouquet développé avec des nuances fruitées et giboyeuses, aux tanins harmonieux, tout en bouche, fin et corséà la fois, un vin charmeur.
    Séduisant Saint-Émilion GCC Château Cap de Mourlin 2016, aux nuances de truffe et de framboise, aux tanins souples, mêlant charpente, élégance et puissance aromatique, de couleur pourpre, avec des senteurs de fruits rouges surmûris. Le 2015, 14 ha de vignes, est généreux, de teinte grenat soutenu, dense au nez comme en bouche (cassiscannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux. Le 2014, qui mêle concentration d’arômes et ampleur, a des notes de cerise noire macérée, de cuir et d’humus, a une bouche savoureuse. Joli 2013, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, est un joli vin, avec des senteurs de cassis et de cuir, d’une grande souplesse au palais.
    Quant à leur Montagne-Saint-Emilion Château Roudier 2016, avec un nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, qui mêle rondeur et harmonie, aux tanins amples, est très équilibré au nez comme en bouche. Le 2015, toujours à la tête de son appellation, très classique, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, c’est un vin au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé en finale, de très bonne charpente, de bouche puissante.
     

    Château CANTENACSAINT-ÉMILION Château CANTENAC

    Château CANTENAC 

    (SAINT-ÉMILION)
    Nicole Roskam-Brunot
    2, Cantenac - RD 670
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 35 22
    Email : johan.roskam@chateau-cantenac.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaucantenac
    Site : www.chateau-cantenac.fr

     

    Nicole Roskam­-Brunot et ses fils, 4e génération, perpétuent leur savoir-faire avec passion. Cette année célèbre leurs 80 ans à la tête du ChâteauCantenac, une belle histoire de famille ! Prenez le temps de découvrir les très jolis vins de leurs domaines et d’aller à leur rencontre. “Pour les vins, nous n’utilisons plus du tout de désherbant entre les rangs, pratiquons les labours, les plantations à 6600 pieds par hectare pour une meilleure concurrence…, cela entraîne plus de travail car il y a plus de pieds, les rendements sont mieux maîtrisés, et tous ces efforts font partie logiquement de notre démarche qualitative.”
    Pour Johan Roskam, “le millésime 2018 s’annonce très prometteur. Suite à la belle mais très faible récolte 2017, nous avions beaucoup d’attentes pour le millésime 2018. Force est de constater que le millésime 2018 a dépassé tous nos espoirs tant en qualité qu’en quantité, malgré un début de saison qui nécessitait une attention de tous les instants.
    A la sortie d’un hiver humide typiquement bordelais, la saison de croissance s’est présentée chaude et ensoleillée. La température saisonnière qui était au-dessus de la moyenne, nous a mené vers des vendanges précoces, ensoleillées et particulièrement sèches. Cette fin de saison nous a laissé libre dans nos choix de récolte parcellaire pour atteindre des maturités optimales. Dès les premières jours de vinification, mon frère Franz a tout de suite remarqué et su exploiter les jus très sombres, aux beaux arômes de fruits mûrs, des vins riches en devenir. Aujourd’hui le 2018 se bonifie en barriques.
    Les vins à la vente : 2014, excellent à la dégustation, sans contraintes. Très bon millésime charmeur, fin, tout en harmonie, vin de bonne garde. Le 2015 est déjà très bon mais sera encore meilleur après quelques années de vieillissement, grand millésime, riche, sombre, structuré, très complet, très belle garde. Le 2016, est un vin qui commence à se découvrir, un grand millésime lui aussi très fruité, très bon équilibre, belle fraîcheur en bouche, d’un beau classicisme et d’une bonne typicité, de très grande garde.
    Nous allons mettre le 2017 dans une bouteille anniversaire : 80e millésime/année de la famille au Château Cantenac, présente depuis 1937. A l’occasion de nos 80 ans, nous créons de nouvelles étiquettes pour se tourner vers l’avenir. Nous organisons toujours de nombreuses manifestations ainsi que des visites/dégustations, le concert des Grandes Heures de Saint-Émilion, fête des 20 ans de l’Unesco, Portes Ouvertes….“
    On est incontestablement sous le charme de leur Saint-Émilion GC 2015, terroir de sable sur graves et argile bleue, 75% Merlot et 25% Cabernets, il est vraiment remarquable, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, particulièrement charmeur, fin et coloré, un vin aux tanins savoureux, légèrement épicé au palais comme il se doit, bien charnu, très prometteur.
    Superbe 2015, Platine au Decanter World Wine Awards 95 pts Meilleur Bordeaux Rive Droite, a une robe profonde et dense, reflets violine, belles larmes, un nez expressif, élégant, fait de fruits bien mûrs sur fond de chêne toasté, crayeux, épices douces. L’attaque est ample, la bouche pleine dotée d’une charpente pleine, intense en fruits mûrs sombres, rafraichissante. Un ensemble harmonieux et puissant dans la lignée des grands vins de garde.
    Le 2014, médaille d’Or Féminalise, est de belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées et réglissées, où élégance, équilibre des tanins et persistance sont en harmonie.
    La Sélection Madame 2015, médaille d’Argent Concours de Bordeaux, de belle teinte grenat foncé, avec ce nez d’épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, est un vin bien charpenté, parfumé en bouche, aux tanins bien présents mais soyeux.
    Le 2014, médaille de Bronze IWC, de robe rubis assez profonde, brillante, a un nez net, élégant et nuancé de fruits rouges mûrs (fraiseframboise, cerise), de la mûre, réglisse, avec de la matière soyeuse qui affiche une jolie structure sur une finale séduisante.
    Il y a aussi l’excellent Haut-Médoc Cru Bourgeois Château La Lauzette 2015, il est dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de robesoutenue, au nez légèrement épicé (poivre rose), aux tanins bien présents, d’excellente garde.

    Château CORBIN MICHOTTESAINT-ÉMILION Château CORBIN MICHOTTE

    Château CORBIN MICHOTTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Boidron

    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 51 64 88
    Email : vignoblesjnboidron@wanadoo.fr
    Site : www.boidron.info

     

    Au sommet, tant ce cru associe élégance et typicité.
    “La vendange 2018 est exceptionnelle, nous explique Emmanuel Boidron, pas de maladie dans notre vignoble, donc aucune incidence sur la qualité des vins. Grâce à nos terroirs d’exception, qui sont limoneux mais avec du sable et des graves, donc très drainants, nous avons une excellente maturité des Cabernets francs, ce qui n’est pas négligeable, sachant que le vignoble en est composé de 30% !”
    Nous proposons le 2015, une année idéale, nous avons pu vendanger à la carte, on se promenait et on prenait son temps car le climat a été extrêmement clément, et, ainsi, on a pu laisser mûrir les raisins à leur rythme. Nous avons obtenu un très joli millésime, un vin très concentré, aux arômes de fruits bien préservés.
    Nous accentuons le respect de l’environnement, nous continuons à ne pas utiliser de désherbants, nous avons éliminé tous les produits dangereux de synthèse en les remplaçant par des produits naturels qui sont essentiellement à base de cuivre et de soufre. Nous sommes passés à 100% du travail du solet cela dans la totalité des vignobles Boidron, que ce soit à Corbin Michotte, à Calon ou à Cantelauze.“
    Superbe Saint-Émilion GC 2015, un grand vin de couleur grenat, aux tanins très équilibrés, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, un vin riche en couleur et en arômes, aux notes de fruits macérés en finale, de bouche savoureuse, de garde.
    Le 2014, de belle robe pourpre, complexe au nez comme en bouche (griotte, épices, poivre), classique, est typé comme nous les aimons, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le 2013, est particulièrement harmonieux, très élégant, au bouquet dominé par l’humus et les petits fruits rouges frais, de bouche ample, très classique.
    Beau 2012, avec ce nez de griotte surmûrie, un vin qui est complexe, aux tanins bien équilibrés, d’une richesse réelle et persistante, avec des notes de prunecuite, finement poivré, idéal avec des paupiettes de veau en cocotte ou une côte de bœuf marchand de vin. Formidable GCC 2009, un grand vin marqué par l’élégance, très typé, au nez d’humus et d’épices, associant richesse et finesse en bouche, coloré et charnu, aux tanins puissants et souples à la fois, qui commence à se goûter remarquablement actuellement, à prévoir sur un carré d'agneau ou des magrets de canard aux cèpes. Le 2008, est très typé, très spécifique de ce grand millésime classique bordelais, de couleur pourpre intense, aux tanins savoureux, très parfumé, associant gras et intensité, un vin généreux, avec cette bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le 2007, est de bouche corsée, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins très étoffés, un vin velouté où l’élégance s’exprime, vraiment remarquable aujourd’hui.
    Vous allez aimer aussi leur Montagne-Saint-Emilion Château Calon 2012, sol argilo-calcaire sur calcaire à astéries, un vin au sommet de son appellation, très typé, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, qui a des tanins mûrs, de bouche veloutée et ample. Et ce Pomerol ChâteauCantelauze 2012, Merlot 90%, Cabernet franc 10%, tout en couleur et en matière, au nez subtil dominé par des senteurs persistantes de fumé, d’humus et de cerise noire, de bouche ample, de garde.

    Château La CROIX MEUNIERSAINT-ÉMILION Château La CROIX MEUNIER

    Château La CROIX MEUNIER 

    (SAINT-ÉMILION)
    Sandrine et Camille Meunier
    N° 7 Montlabert
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :06 88 15 26 19
    Email : sand.pierre.meunier@orange.fr

     

    Cette propriété familiale, exploitée par la Scea Meunier et Fils depuis 1988, appartient aujourd’hui au Gfa Meunier. C’est la 5e génération qui dirige le domaine. Les premières parcelles de ce petit vignoble ont été acquises vers 1840, et sont situées sur des sablesanciens à l’ouest du village de Saint-Émilion, à proximité du Château Figeac et du Château Cheval Blanc. Les vendanges se font manuellement, les raisins sont transportés au cuvier dans des bastes, puis égrappés, triés et foulés pour être ensuite acheminés dans des petites cuves pour la fermentation.
    Beau Château La Croix Meunier Saint-Émilion cuvée Georges Meunier 2015, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, un joli vin, avec des senteurs de cassis et de cuir, riche mais d’une jolie souplesse au palais.
     

    Château CROQUE MICHOTTESAINT-ÉMILION Château CROQUE MICHOTTE

    Château CROQUE MICHOTTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Pierre et Lucile Carle

    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 51 13 64
    Email : chateau@croque-michotte.fr
    Site : www.croque-michotte.fr

     

    Au sommet. Le vin est racé et distingué, très représentatif de ce que doit être un vrai grand vin de Saint-Émilion, collectionne les récompenses !

    récompenses, et c’est mérité.

    suivant les règles de l’Agriculture Biologique.

    Pour Lucile Carle, “les vendanges 2018 se sont très bien passées, nous avons eu un peu de perte sur le Merlot à cause du mildiou, alors que le Cabernet a été très peu touché, globalement, nous avons fait une belle récolte et nous sommes plutôt contents. Nous continuons les vinificationssans sulfites comme nous le faisons depuis 2015, utilisation de la table à tri optique depuis 2012… Beaucoup d’efforts qualitatifs auxquels nous sommes attachés, cela fait partie de notre philosophie de travail. Ce 2018 va être un très beau millésime, il ressemble au 2015.
    Le 2017 est un très bon millésime, nous en avons de petites quantités, donc, nous en aurons très peu à vendre aux particuliers. C’est un peu pareil pour le 2016 qui est composé d’une majorité de Cabernets, moitié-moitié, pratiquement, alors que pour le 2017, il y a une majorité de Merlots. Ces 2017 et 2018 sont des vins au bon potentiel de garde.
    Cela fait 20 ans cette année que nous sommes en culture biologique labélisée, nous avons été l’un des premiers, si ce n’est le premier domaine, à cultiver en Agriculture Biologique. Nous travaillons toujours avec la même équipe, nos ouvriers agricoles sont avec nous depuis pratiquement 20 ans et, c’est grâce à eux, que l’on produit du bon vin, ils connaissent très bien les parcelles, 80% de travail se fait tout au long de l’année en travaillant les vignes, c’est aussi un atout du Château Croque-Michotte.”
    Comment résister à ce Saint-Émilion GC 2016, généreuxplein de charme, de couleur soutenue, au nez complexe de cassis, de prune et d’épices, associant rondeur et structure, un vin gras, tout en bouche, d’une belle persistance, avec ces nuances de fruits compotés au palais, de garde, naturellement. Formidable 2015, récompensé déjà par 5 médailles lors de Concours : 1 Grand Or, 2 en Or et 2 en Argent (bravo !), intense et chaleureux, charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de truffe et de griotte mûre en finale, un vin qui révèle des tanins puissants et très fins à la fois. Le 2014, au nez complexe où prédominent la groseille et les sous-bois, mêlant structure et charnu, développe au palais des notes de fruits rouges cuits, de cannelle et de fumé, des taninssoyeux, tout en bouche, très savoureux déjà, même s’il a un réel potentiel d’évolution. Le 2012, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, parfait avec un carré d'agneau rôti ou des noix de veau, sauce au romarin. Le 2011, tout en finesse, se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois. Le 2010, est superbe, de base tannique importante et très équilibrée, aux arômes de fruitsrouges cuits, de truffe, d’épices et de sous-bois, un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière. Le 2009, n’a rien à lui envier, très typé, aux tanins très soyeux mais fermes également, au nez complexe (fraise des bois, cuir), d’une belle intensité en finale, un vin riche en couleur, classique, alliant finesse et charpente, ample et persistant en bouche, certainement l’une des plus belles réussites de l’appellation dans ce millésime. Quant à ce 2008, parfait actuellement, de couleur soutenue, il est d’une belle charpente, structuré, aux connotations de réglisse, de sous-bois et de cerise macérée, de bouche savoureuse. Excellent 2007, suave et chaleureux, aux connotations de truffe et de griotte mûre, tout en finale. Gage de ce que donne l’évolution d’un vrai grand vin, le 2001 est formidable actuellement, racé, velouté, parfumé, un vrai régal !


    Château DARIUSSAINT-ÉMILION Château DARIUS

    Château DARIUS 

    (SAINT-ÉMILION)
    Michel et Odette Pommier - GFA Des Pommier

    33330 Saint-Laurent-des-Combes
    Téléphone :06 24 38 06 83
    Email : gfadespommiers@orange.fr

     

    Un vignoble de 6 ha 60 sur sols argilo-calcaires, en agriculture raisonnée.
    Excellent Saint-Émilion GC Darius 2016, il est riche au nez comme en bouche, charnu, puissant, aux nuances de fruits macérés et d’épices, d’une belle complexité, avec des tanins denses et veloutés. Le 2015, récompensé d’une médaille d’Or au concours de Mâconharmonieux, dense, au bouquetsubtil, qui développe une bouche délicate, où la mûre s’associe à la framboise bien mûre, aux tanins bien enrobés. Le 2014, 60% Merlot, 40% Cabernet franc, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, un vin velouté et riche, d’une belle persistance et de très bonne garde.

    Château LE DESTRIERSAINT-ÉMILION Château LE DESTRIER

    Château LE DESTRIER 

    (SAINT-ÉMILION)
    Olivier Cheminade - Vignobles Cheminade
    7, Peyrouquet
    33330 Saint-Pey-d'Armens
    Téléphone :05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
    Email : contact@vignobles-cheminade.com
    Site : www.vignobles-cheminade.com

     

    Un vignoble dans la famille depuis plus de quatre générations. “En fonction du degré optimal de maturation, la cueillette est élaborée fin Septembre début Octobre, parcelle par parcelle. La vendange est triée manuellement avant d'être mise en cuves thermorégulées pour les vinifications.

    Beau Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2016, un pur Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (élevage de 12 mois en barriques neuves à 30%), vraiment très bon, avec une jolie fraîcheur, un vin minéral, tendu, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche soyeuse en finale. Dans la lignée, le 2015, de robe sombre, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins riches et une bouche où l’on retrouve ces fruits mûrs. Le 2014, est de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante.
    Intense et savoureux, le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2016, issu de 12 mois en barriques neuves à 80%, il est complexe avec ces nuances de fruits mûrs et de notes vanillées, un vin complet, ample et très équilibré, qui poursuit une très belle évolution. Goûtez le Bordeaux rouge Les Chênes 2016, toujours pur Merlotsol lié à la Crasse de fer et graves, vieilli en fûtséquilibré, aux arômes d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, aux tanins présents et soyeux à la fois.


    Château La FLEUR CRAVIGNACSAINT-ÉMILION Château La FLEUR CRAVIGNAC

    Château La FLEUR CRAVIGNAC 

    (SAINT-ÉMILION)
    Jean-Bernard et Henri Beaupertuis
    1, Cravignac - BP 104
    33330 Saint Emilion
    Téléphone :06 45 64 23 35 et 06 12 17 60 04
    Email : info@chateaulafleurcravignac.com
    Site : www.chateaulafleurcravignac.com

     

    La propriété s’étend sur 7,5 ha d’un seul tenant. L’encépagement est constitué à 80% de Merlot, 15% de Cabernet franc et 5% de Cabernet-Sauvignon, sols argilo-calcaire. Culture traditionnelle et absence de désherbants, une moyenne d’âge des pieds d’une trentaine d’année avec des rendements limités à 45 hl/ha.
    Beau Saint-Émilion GC 2016, bien représentatif de ce grand millésime charmeur, coloré, où dominent la mûre, les épices et l’humus, de bouche persistante, de très bonne base tannique. Le 2015 associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de prune et d’humus, aux tanins bien soyeux, de bouche ample avec cette saveur poivrée persistante. Le 2014, médaille d’Or du concours mondial des Féminalise 2017, et médaille d'Argent à Bordeaux 2017, de robe grenat, est un beau vin ample, aux notes de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, aux tanins d’une grande suavité.

    Château FONROQUESAINT-ÉMILION Château FONROQUE

    Château FONROQUE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Direction : Alain Moueix

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 60 02
    Email : info@chateaufonroque.com
    Site : www.chateaufonroque.com

     

    La famille Moueix a vendu, en 2017, suite à des nécessités successorales, le Château Fonroque à la famille Guillard, assureurs basés à Nantes. Pour autant, Alain Moueix et son équipe restent en charge du Château Fonroque avec la mission de poursuivre le travail entrepris. Le Château Fonroque est certifié en Agriculture Biologique et c'est l’une des figures d’avant-garde de la Biodynamie à Bordeaux. Alain Moueix est à l’origine du renouveau qualitatif de cette propriété depuis 2001. Ses méthodes reposent sur l’observation et le travail minutieux d’un terroir vivant et permettent au domaine de livrer des vins dont la réputation ne cesse de grandir depuis une quinzaine d’années. Parmi les divers travaux de rénovation visant à accompagner le développement significatif du cru, la construction d’un nouveau cuvier est d'ores et déjà à l’étude.
    Selon Alain Moueix , “2018 n’a pas été une année facile au niveau viticole puisque nous avons eu un printemps humide et une pressionmildiou inconnue jusqu’alors, il a fallu batailler… Nous sommes en Bio au Château Fonroque depuis 2002 et cela a été l’année la plus compliquée que j’ai connue. Nous avons fait de petits rendements de 30 hl/ha, et un peu moins même au Château Mazeyres où les sols plus légers ont souffert de la sécheresse de l’été. La vigne a subi un stress et les baies étaient toutes petites. Nous avons toutefois obtenu des vins concentrés, riches et c’est finalement un très beau millésime. Les vins sont à la fois puissants tout en étant abordables avec des tanins pas trop secs, ni amers, mais qui offrent beaucoup de douceur. Nous évoluons vers des élevages avec de moins en moins de bois pour mettre le fruit en valeur. Nous mettons la moitié en barriquesou dans des petites cuves ovoïdes et le reste en foudres. Nous voulons que le bois soit fondu dès la mise en bouteilles.
    Le 2016 est, pour moi, à ce jour, le plus grand millésime que j’ai eu la chance de travailler. C’est un millésime qui d’ailleurs a eu une climatologie un peu comparable à celle de 2018. C’est un vin très riche, beaucoup de douceur, de raffinement, d’élégance. Présence d’un très bel équilibre contrairement au 2015, qui lui, est un millésime plus solaire, un peu atypique. Le 2016 est vraiment un grand millésime classique de Bordeaux. Le bel été indien nous a permis de récolter à pleine maturité, nous n’avons pas d’arômes de trop cuit, le vin présente une belle fraîcheur aromatique typique de Bordeaux. Des vins avec de la complexité, de la profondeur, je compare volontiers le 2016 au 2010 et le 2018 devrait s’en rapprocher.
    Le 2017 est le millésime du gel, nous avons été impacté plus à Mazeyres qu’à Fonroque. Nous avons beaucoup travaillé à la vigne pour trier les raisins, nous avions marqué tous les pieds gelés et avons vendangé par lots séparés, un vrai travail de Romains ! Cela nous a permis de faire des premiers vins avec les raisins issus des vignes non gelées. Le deuxième vin est plus court en bouche, plus fluide, plus léger.
    En biodynamie, nous avons des outils assez efficaces, la vigne a plus de ressource, on s’est aperçu qu’elle est moins sensible à toutes sortes d’agression comme le stress hydrique, par exemple.
    A Fonroque, nous allons construire un nouveau cuvier qui sera opérationnel en 2020, nous l’équiperons de petites cuves pour vraiment séparer chaque morceau de parcelle, les extractions se font plus facilement dans de petits contenants car il y a moins de pression sur le marc. Les volumes sont plus faibles.
    A Mazeyres, nous avons beaucoup développé l’élevage en petites cuves en forme d’œuf de 7 hl, cela aide à conserver la fraicheur des vins et à mettre le fruit en valeur. Depuis 2014, on constate que les vins de Mazeyres ont beaucoup plus de fraîcheur, de verticalité, de tonicité. Nous allons augmenter notre proportion de Petit Verdot en doublant la quantité. Le deuxième vin va en bénéficier !”
    Remarquable Saint-Émilion GCC 2016, d’une belle couleur rubis profond, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, c’est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup d'ampleur. Dans la lignée, le 2015, de robe grenat brillante, au nez complexe avec des arômes de fruitsrouges (cerise), en bouche, une attaque franche avec un bel équilibre entre l'acidité et le boisé, on retrouve bien les fruits rouges du bouquet.

    Château FRANC LARTIGUESAINT-ÉMILION Château FRANC LARTIGUE

    Château FRANC LARTIGUE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Elisabeth et Jean-Pierre Toxé - Vignoble Marcel Petit
    6, chemin de Pillebois
    33550 Saint-Magne-de-Castillon
    Téléphone :05 57 40 33 03
    Email : contact@vignobles-petit.com
    Site : www.vignobles-petit.com

     

    La Scea des Vignobles Marcel Petit, fut créée en 1986 par Marcel Petit avec l’acquisition du Château Pillebois en Castillon Côtes de Bordeaux. Dès 1988, la société s’est enrichie avec les Châteaux Franc Lartigue et Grande Rouchonne (Saint-Émilion), puis, en 1997, la gestion des vignobles est confiée à Élisabeth et Jean-Pierre Toxé, respectivement fille et gendre de Marcel Petit. Le terroir est constitué de sable et de graves, les sols sont travaillés un rang sur deux, les autres rangs étant engazonnés. Domaine en démarche qualitative tout en respectant l’environnement (certification HVE 3 - ISO 1401).
    Jean-Pierre Toxé nous parle “d’une belle vendange 2018, d’une jolie récolte homogène. Nous proposons de nombreux millésimes, dont le dernier est le 2016. Il a une structure tannique plus marqué, bien dosé, il est élégant avec des arômes de mûre et de cassis. Il a d’ailleurs eu une médaille d’Or au Concours de Mâcon 2018.
    Nous proposons à la vente, pour le Château Franc Lartigue, les millésimes 2013 à 2016, et pour le Château Pillebois en vieilles vignes, les millésimes 2014 à 2016 et le tradition 2016, qui a eu une médaille d’Or au Concours Agricole de Paris 2018.”
    Vous allez apprécier ce Saint-Émilion GC 2015, issu de vignes de 42 ans, assemblage de 70% de Merlot et parts égales de Cabernets Franc et Sauvignon, 12 mois en barriques dont 1/3 de fûts neufs, aux senteurs d’humus et de cassis mûr, un vin de bouche ample et fondue, gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, cuir, sous-bois) comme en structure. Le 2014, a une robe rouge cerise limpide, développe un nez de griotte mais aussi des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins fondus. Très joli 2013, tout en rondeur, belles nuances aromatiques (cerise noire, cannelle), tout en séduction.
    Joli Castillon Côtes de Bordeaux Vieilles vignes Château Pillebois 2015, d’une belle couleurcorsé, avec une dominante de fruits rouges et une pointe de fumé.

    Château La GRACE FONRAZADESAINT-ÉMILION Château La GRACE FONRAZADE

    Château La GRACE FONRAZADE 

    (SAINT-ÉMILION)
    François-Thomas et Bénédicte Bon - Earl Persevero
    4, route de Jaquemeau
    33330 Saint-Emilion
    Téléphone :06 70 02 81 67
    Email : persevero@lagracefonrazade.com
    Site : www.lagracefonrazade.com

     

    “Le Château connaît une deuxième vie depuis 2013, raconte François-Thomas Bon. Nous avons acheté la maison principale fin 2010, et les nouveaux chais ultra-modernes répondent au niveau d’exigence qualitative et technique que nous souhaitons. Les parcelles sont plantées sur 3 profils distincts : les sols marquées par la grave fine, les parcelles sur argilo-calcaire et enfin les sols sablo-argileux très riches en minerai de fer. Nous avons fait le choix d’être en Agriculture Bio, dans le respect des sols et de la nature (les Saint-Émilion sont en Agriculture Biologique dès le millésime 2013, les Bordeaux, à partir du millésime 2016).”
    Joli Saint-Émilion Grand Cru Château La Grâce Fonrazade 2016, une vraie réussite, mêlant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de cuir et de fruits légèrement cuits, un vin classique et gourmand, d’excelente évolution. Le Saint-Émilion Grand Cru Persevero du Château La Grâce Fonrazade 2015, 100% Merlot noir, légèrement épicé comme il se doit, avec cette structure délicate, aux senteurs où prédominent le cassis et les sous-bois, c’est un vin généreux et charmeur. Le Grand vin Blanc du Château La Grâce Fonrazade, est tout en saveurs, tout en fraîcheur aromatique, d’une jolie persistance, c’est un vin parfumé avec des nuances de chèvrefeuille et de pomme en finale. Il y a aussi ce rosé Pink Pead 2018, gourmand et séduisant, et le Bordeaux Supérieurrouge Château de Gardegan 2016, un vin ample, avec ses arômes de fruits rouges à noyau.

    Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRESAINT-ÉMILION Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE

    Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Sylvie Courreaud-Fompérier
    La Gaffelière
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 74 46 92
    Email : lecellierdesgourmets@wanadoo.fr
    Site : www.lecellierdesgourmets.fr

     

    Vignoble de 14 ha sur sol et sous-sol argilo-calcaire (62% Merlot noir, 25% Cabernetfranc, 10% Cabernet-Sauvignon et 3% Malbec), avec une moyenne d’âge des vignesde 30 ans (labour des sols, vendanges manuelles triées, élevage en barriques...).
    Excellent Saint-Émilion GC 2016, riche en couleur comme en matière, au nez intense de fruits noirs et d’humus, légèrement épicé, de bonne bouche, classique de ce beau millésime, très prometteur. Le 2015, est un vin généreux, aux nuances caractéristiques de fruits rouges mûrs (prunefraise des bois), légèrement épicé en bouche, charpenté, avec des taninséquilibrés. Le 2014, est vraiment savoureux, corsé, aux tanins souples, où se mêlent la griotte bien mûre, le poivre et la fraisedes bois, de robe grenat soutenu, dense au nez comme en bouche.

    Château LANIOTESAINT-ÉMILION Château LANIOTE

    Château LANIOTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Arnaud et Florence de la Filolie
    3, La Niotte
    33330 Saint Emilion
    Téléphone :05 57 24 70 80
    Email : contact@laniote.com
    Site : www.laniote.com

     

    Le Château est dans la famille d’Arnaud de la Filolie depuis près de deux siècles. Le vignoble de 5 ha, orienté principalement sud-est, est d’un seul tenant sur le haut du plateau argilo-calcaire de Saint-Émilion.
    L’encépagement est de 80% de Merlot, 15% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon, ce qui permet un bon équilibre des caractères olfactifs et gustatifs. L’âge du vignoble est de 35 ans, vendanges manuelles, vinifications traditionnelles avec éraflage total et tri des raisinscuvaison longue, maîtrise des températures, pressurage vertical modéré, fermentationmalolactique en fûts neufs, vieillissement durant 12 mois en fûts de chêne.
    Très beau Saint-Émilion GCC 2016, typé, savoureux, corsé, tout en bouche, au nuances de fraise des bois, de truffe et d’humus, un vin intense, qui associe finesse et charpente, très parfumé en bouche (truffe, groseille), aux tanins fermes mais soyeux, de garde. Le 2015, avec une structure solide en tanins, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, est un vin de belle couleurcorsétypé, aux notes de fruits mûrs (prune, griotte) et de truffe au palais. Le 2014, est généreuxcharnu, un vin de belle robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, riche et volumineux en bouche, de très belle évolution.
     

    Château La MARZELLESAINT-ÉMILION Château La MARZELLE

    Château La MARZELLE 

    (SAINT-ÉMILION)

    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 10 55
    Email : info@lamarzelle.com
    Site : www.lamarzelle.com

     

    C’est en 1998 que la famille Sioen achète la propriété et s’emploie à lui redonner ses lettres de noblesse. La Marzelle s’étend sur un superbe terroir de graves, d’argiles et de sables : la Haute Terrasse de Saint-Emilion, qui a été formée, il y a 2 millions d’années au pléistocène inférieur par l’Isle qui coulait par ici jusqu’à la Dordogne. D’où l’explication des galets rubéfiés. Une orientation Bio a été prise depuis 1988, avec l’utilisation de cuivre, de soufre, de calcium et de tisanes.
    Superbe Saint-Émilion GCC 2016, un vin de couleur grenat intense, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, qui possède des tanins amples et denses, de garde, bien sûr. Le 2015, est un beau vin charnu, épicé, de bouche soyeuse, riche et corsée, un vin concentré, aux tanins fermes et savoureux à la fois, avec une jolie finale légèrement poivrée, de grande évolution. Le 2014, est de couleur grenat intense, au nez profond et complexe avec des notes de fruits rouges (cerise) et un côté un peu fumé. En bouche, les tanins sont déjà fondus, les fruits très présents avec une touche légèrement boisée et parfaitement fondue. Le 2013, marqué par les fruits noirs, de bouche pleine, ample et velouté, d’une belle concentration, est tout en charme.

    Château MAUVINONSAINT-ÉMILION Château MAUVINON

    Château MAUVINON 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Tribaudeau
    217, Mauvinon
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 64 79 et 06 10 84 03 97
    Email : chateaumauvinon@orange.fr
    Site : www.chateaumauvinon.com

     

    Au sommet, tant ce cru possède une véritable typicité, marqué par une alliance entre la finesse et la richesse, le tout lui conférant un potentiel de gardeconséquent. On y voit aussi toute la force du Cabernet franc, sous-estimé par rapport au Cabernet-Sauvignon. Une propriété de 6,50 ha. Sol et sous-Sol : 70% silico-graveleux, 30% sables humifères. Âge moyen du vignoble 30 ans, 65% Merlot, 35% Cabernet franc, vendanges manuelles à la cagette et tri manuel. Cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage en barriques de chêne renouvelées par moitié, de 12 à 16 mois.
    “Pour Brigitte Tribaudeau, le 2016 est un vin élevé sans souffre, c’est un millésime exceptionnel de par la qualité du raisin. Nous l’avons vinifié dans notre nouveau chai et cela a été un plus indéniable. Sélection parcellaire lors de la vendange, petites cuves pour une plus grande souplesse dans le travail, pré-fermentaire à froid à 4°, encuvage gravitaire, le fruit est ainsi bien préservé. Un millésime complet avec beaucoup de couleur, un vin très chaleureux. Le 2015 est un très bon millésime mais 2016, lui est un peu supérieur.
    La cuvée haut de gamme Gabriel Lauzat est proposée en 2014, 2015 et 2016. C’est une sélection parcellaire, on laisse moins de grappes sur la vigne pour concentrer la vendange, on récolte de nuit à la lampe frontale pour éviter toute oxydation et rentrer des raisins très frais, la vinification se fait en petits contenants. Le vin est plus concentré, exprime bien son terroir, c’est une cuvée très confidentielle qui est de plus en plus demandée.
    Nous entamons une conversion en Bio et le vignoble sera certifié en 2020. Je n’utilisais déjà plus de désherbant depuis deux ans. Nous avons eu un épisode de gel et il n’y aura qu’une petite production pour le millésime 2017. L’encépagement a un peu évolué : 75% de Merlot, 20% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon.“
    Superbe Saint-Émilion GC 2016, au nez puissant avec des notes de cassis et de framboise cuite, de belle robe soutenue, tout en souplesse des tanins et complexité des arômes, avec des notes de groseille surmûrie en finale, bien corsé. Le 2015, légèrement épicé, aux senteurs où prédominent le cassis et les sous-bois, généreux, d’une belle complexité d’arômes au palais, (cannellefraise des bois, épices...), riche au nez comme en bouche, aux tanins amples, de très belle évolution.
    Le 2014, qui dégage des arômes de baies rouges soulignées par des notes de poivre, est charnu, complet et complexe, d'une bouche persistante, où dominent la prune et l'humus, déjà séducteur mais d’excellente évolution.
    Il y a aussi la cuvée Gabriel Lauzat 2016, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, corsé et très équilibré, ample et tannique. Le 2015, de robe brillante et soutenue, dégage des senteurs de fruits rouges cuits et de cuir, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais denses, d’une belle longueur. Le 2014, aux senteurs de petits fruits confits et de sous-bois, est riche en couleur comme en matière, aux tanins ronds mais bien présents, un beau vin charnu et souple à la fois.

    Château ORISSE du CASSESAINT-ÉMILION Château ORISSE du CASSE

    Château ORISSE du CASSE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Danielle Dubois
    248, lieu-dit Lartigue
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :05 57 24 72 75
    Email : dubricru@terroirsenliberte.com
    Site : www.terroirsenliberte.com

     

    La famille Dubois est entrée en viticulture en 1885. Un siècle plus tard, Richard, fils de Jean et Simone Dubois, reprend l'exploitation familiale avec son épouse Danielle. Tous deux sont œnologues. En 1985, l'exploitation grâce à l'amour qui a été porté par les parents de Richard, est en excellent état et présente une belle infrastructure. Dès ce moment là, une philosophie, un plan, sont établis : contrôle rigoureux des rendements (avec une mise au régime stricte des vignes), contrôle de l'état qualitatif du vignoble, vendange et vinification parcelle par parcelle, cépage par cépageterroir par terroir, et retour à un élevage raisonnable en fûts.
    Selon Danielle Dubois, “pour le millésime 2018, nous avons eu quelques attaques de mildiou mais cela a été maîtrisé, la conséquence, un peu moins de quantité, je ne suis pas au plein rendement.
    Les vins à la vente en 2019 : Saint-Émilion 2014 puis 2015. Château Orisse du Casse 2013 que je termine avant de proposer le 2014. Et Le Côtes de Castillon Athémis toujours le 2008. Arthémis 2008 est un cru en Côtes de Castillon que je produis seulement certaines années et en quantité très limitée. Le 2008 est une année très riche, j’avais de très beaux raisins, le vin a une belle couleur pourpre, puissants arômes de fruits rouges et d’humus, un vin structuré, les taninssont bien présents et puissants, le bouquet est très fin, grande élégance, beau potentiel de garde, finale d’une grande finesse en bouche.
    P du Roy, j’ai toujours pour les amateurs quelques vieux millésimes de ce Grand Cru de Saint-Emilion 1998, 1999 et 2002. Des vins à la jolie couleur cuivrée, aux arômes fondus et veloutés, beaucoup de soyeux et de complexité.
    Je suis seule sur le domaine, ce qui n’est pas simple. Je suis les Grands Crus avec les primeurs. Le Château Orisse du Casse 2015 est en bouteilles, le vin est d’une belle structure, couleur soutenue, il a beaucoup d’amateurs mais, peut-être que le 2016 est de qualité supérieure… un millésime plus classique, plus typé, moins chaleureux sans doute.
    Mon fils Arthur vient travailler avec moi, je souhaiterais lui céder le domaine. Il a fait des études d’ingénieur et de viticulture.“
    On ne peut qu’apprécier son Saint-Émilion GC 2015, coloré et charpenté, de bouche puissante, avec des tanins équilibrés, gras et persistant, où dominent les fruits cuits et le poivre. Le 2014, parfumé, aux notes typiques de mûre, de belle structure, aux tanins soyeux mais bien présents, un vin généreux et souple. Le 2012, se goûte particulièrement bien, corsé, de bouche dense, un vin qui séduit par son intensité, avec ce nez marqué par les fruits noirs et le poivre, des tanins fins et structurés, de très bonne garde, à savouer sur un bœuf bourguignon ou des bouchées aux cèpes. Le 2011, de belle couleurcharnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et persistants, poursuit son évolution comme le 2010, avec ces nuances se définissant par des senteurs de framboise, de fraise des bois, un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, de garde. Le 2009, aux tanins savoureux, d’une jolie concentration, aux notes de cassis, de cuir et de fumé, est bien corsé, un vin à maturité.
    Il y a aussi la très belle cuvée Arthémis 2008, franchement remarquable en ce moment, tout en arômes, au nez de cerise confite et d’humus, riche, corsé, avec, au palais, des connotations de fraise des bois, veloutée, très harmonieux.

    Château de PASQUETTESAINT-ÉMILION Château de PASQUETTE

    Château de PASQUETTE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Laurence et Marc Vincent
    Lieu-dit Pasquette
    33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
    Téléphone :06 87 03 37 26
    Email : chateaudepasquette@hotmail.fr
    Site : www.chateaudepasquette.com

     

    Les propriétaires du Domaine de la Paleine (voir Saumur), sont tombés sous le charme de cette propriété, un vignoble de 3 ha, situé au pied du coteau sud de Saint-Émilion, qui bénéficie d’un ensoleillement idéal. Terres légères sur fond argileuxfaibles rendements. “Notre Saint-Émilion Grand Cru offre un très joli fruit expressif. C'est un vin croquant et au style sincère, c'est un peu “la marque de fabrique” de Pasquette, explique Marc Vincent. Les vignes ont 35 ans de moyenne d’âge, l’encépagement est à forte dominante de Merlot 80%, 10% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon. Nous sommes en Bio, tout comme au Domaine de la Paleine. J’ai un objectif de qualité très fort, les rendements sont limités, les tris sélectifs, je souhaite aussi positionner le vin dans un excellent rapport qualité-prix, raisonnable. Je veux, en effet, qu’il plaise au consommateur et qu’il ait envie d’en racheter.”
    Joli Saint-Émilion GC 2016, qui sent la groseille mûre, de robe grenat, riche, aux tanins amples et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, est d’une belle finale aromatique. Le 2015, à la fois puissant et souple, avec des senteurs de fruits rouges complexes (griotte, mûre), c’est un vin de bouche dominée par des nuances de griotte, qui poursuit son évolution.

    Château PETIT MANGOTSAINT-ÉMILION Château PETIT MANGOT

    Château PETIT MANGOT 

    (SAINT-ÉMILION)
    Vignobles Décamps

    33330 Saint-Étienne-de-Lisse
    Téléphone :05 57 40 25 44
    Email : nadia@petit-mangot.com
    Site : www.petit-mangot.com

     

    La famille Décamps exploite fièrement les terres de Petit Mangot depuis 1934 soit 4 générations. Aujourd'hui, Nadia Bologna-Décamps perpétue avec son mari cette tradition familiale pour apporter une touche contemporaine dans ce beau vignoble. Les 12 hectares exploités sont situés à Saint Etienne de Lisse, à 8 kilomètres à l'est de Saint Emilion. Nos 2 cépages, le Merlot (80%) et le Cabernet-Franc (20%) sont plantés sur un sol de coteaux exposés sud – sud est et pricipalement à tendance argilo-calcaire. Le premier apporte toute sa rondeur et son fruité, une belle et profonde couleur et le second, une structure et ses notes épicées, poivrées. Les méthodes culturales anciennes sont reproduites fidèlement dans un souci d'équilibre entre longévité et rendement des vignes. Notre approche du vignoble est régie par les principes d'une agriculture raisonnée, ainsi la protection phytosanitaire du vignoble est pondérée par les besoins du végétal, de son fruit et la pression des maladies et ravageurs. Depuis plus d'une décennie, le désherbage est uniquement mécanique, sans aucune application herbicide chimique. Les méthodes de vinificationsont elles aussi les plus simples avec la sélection parcellaire au moment des vendanges et un dernier tri des baies avant cuvaison. Grâce à cela et à notre équipement de thermorégulation nous contrôlons au plus juste la période de vinification.
    Très joli Saint-Émilion GC 2016, associant couleur et matière, au nez complexe à dominante de prune, aux tanins présents, avec cette saveur d’épices persistante. Le 2015, riche en bouquet comme en matière, est dense et bien charnu, mêle couleur et strture, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humuscharpenté et typé. Tout en séduction, le Saint-Émilion Grand Cru Miss Petit Mangot 2016, très rond, au nez persistant et subtil à la fois, avec, au palais, des notes de petits fruits cuits (cassis, griotte), aux tanins bien fondus. Quant au Saint-Emilion 2016, il est tout en charme, charnu, tout en nuances aromatiques, coloré.

    Château PIGANEAUSAINT-ÉMILION Château PIGANEAU

    Château PIGANEAU 

    (SAINT-ÉMILION)
    Jean-Baptiste et Vincent Brunot
    1, Jean-Melin
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 55 09 99
    Email : vignobles.brunot@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles-brunot.fr

     

    Vincent Brunot poursuit la tradition familiale qui est de privilégier le fruité et de réduire l’apport de bois neuf. Les vins sont toujours élevés une année en barriques mais avec seulement 25% de bois neuf, on obtient des vins plus veloutés, plus fruités, séduisants avec une aptitude à vieillir mais aussi aptes à être appréciés dans leur jeunesse.“Nous restons raisonnables dans l’élevage en barriques qui ne doit pas masquer notre joli terroir de sables et de graves, et privilégions le bon rapport qualité-prix.”
    “Pour la vendange 2018, nous dit Vincent Brunot, cela dépend car nous avons trois sites. À Saint-Émilion, hormis la perte de récolte, cela s’est bien passé, nous avons obtenu de jolis degrés sans atteindre des sommets alors qu’à Lussac, on frôlait les 14,5°, des vins plus difficiles à vinifier à cause des sucres, ensuite les fermentations malolactiques ont été lancinantes.

    Nous avons à la vente les Château Piganeau Saint-Émilion Grand Cru 2014, 2015 et 2016. Une trilogie très réussie, même gamme de qualité avec des petites nuances selon les millésimes. Par exemple, le 2016 est un vin coloré, assez explosif en bouche, un joli millésime. Ces trois millésimes qui se suivent ont vraiment un air de famille.
    En Lussac Saint-ÉmilionChâteau Tour de Grenet, nous proposons les 2015 et 2016 : deux jolis millésimes sur la souplesse, toutefois, le 2016 est plus puissant, très belle couleur, bel équilibre, un vin plus ensoleillé marqué par un été chaud. En Lalande-de-Pomerol, nous proposons Château Le Gravillot 2014 et 2016, des vins qui plaisent beaucoup, sur le fruit et la souplesse. Quant à notre Bordeaux Supérieur Château Maledan 2016, c’est également une belle réussite.
    Je suis engagé dans le SME (système management environnemental), c’est le CIVB qui a mis en place ce mouvement. J’intègre un groupe de différents viticulteurs pour mettre en place des moyens afin de mieux respecter l’environnement, il y a un cahier des charges pour obtenir une certification. Depuis déjà deux ans, nous ne faisons plus de désherbages. L’an passé, nous avions investi dans du matériel de travail du rang.
    Une nouveauté, en 2019, nous allons faire un Bordeaux blanc au Château Maledan. Nous avions planté il y a 3 ans du Sauvignon blanc mais aussi du Cabernet-Sauvignon qui vont entrer en phase de production.”
    Voilà, en effet, un remarquable Saint-Émilion GC 2016, de couleur rubis soutenu, un vin typé, très équilibré, bien bouqueté, aux tanins soyeux, au nez complexe dominé par la violette, la prune et la cannelle. Le 2015, tout en bouche, mêlant ce gras caractéristique à des notes finement boisées, un vin d’une jolie concentration, ample et épicé en finale. Le 2014, parfumé, associant couleur et matière, très équilibré, aux tanins mûrs et structurés, au nez de cassis, de griotte et d’épices, ample en finale. Goûtez son Bordeaux Supérieur rouge Château Maledan 2016, charnu, aux tanins savoureux, tout en nuances avec des notes de griotte mûre. Il y a a encore leur Lalande-de-Pomerol Château Le Gravillot 2016, associe finesse et concentration, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense où s’entremêlent des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse. Le 2015, est tout en couleur et en matière, au nez concentré, riche, tout en nuances aromatiquesferme et soyeux, avec une bouche savoureuse. Au sommet de son appellation également, le Lussac-Saint-Émilion Château Tour de Grenet 2016, de couleur rubis, riche et structuré, au nez légèrement épicé, aux tanins présents qui commencent à se fondre, très équilibré́, riche et charnu, il est de jolie garde, et s’apprécie dès maintenant sur des magrets de canard et petits pois ou une selle d'agneau en persillé de truffe.


    Château CLOS des PRINCESAINT-ÉMILION Château CLOS des PRINCE

    Château CLOS des PRINCE 

    (SAINT-ÉMILION)
    Marie-Christine et Gilles Prince
    68, rue Emmanuel Roy (Lieu-dit Ferrandat Sud 33330 St-Laurent-des-Combes)
    33420 Branne
    Téléphone :05 57 84 64 14 et 06 76 81 04 11
    Email : chateau-closdesprince@orange.fr
    Site : www.chateau-closdesprince.fr

     

    Un vignoble de 4 ha, sur sables siliceux et profonds et de crasses de fer en sous-sol, avec une moyenne d’âge des vignes de 48 ans (80% Merlot et 20% Cabernet franc). Le suivi du vignoble est permanent afin de préserver au maximum les sols et de respecter les vignes. La taille, élément fondamental de la qualité, est précise et limite ainsi les rendements, gage d'excellence. Au chai, on applique le même souci de perfection et de modernité maîtrisée. Vendanges manuelles en cagettes, tris sévères, tapis roulants et tables vibrantes pour une vinification parcellaire, dont une partie est réalisée en "vinification intégrale", une pratique qui confère au vin un soyeux et une élégance délicats.

    “Les vendanges, en 2018, nous précise Gilles Prince, se sont déroulées dans des conditions optimales, tout était là : chaleur, luminosité, ce qui a donné un vin très volumineux avec beaucoup de précision, une intention de fruits très intéressante, un vin structuré, similaire aux millésimes 2009, 1969, 1947. A l’élevage, une belle maturité, un bel équilibre, beaucoup de croquant, beaucoup d’éclat. Nos ventes en 2019 se situent sur les millésimes 2013, 2014, 2015, 2016.”

    Vous allez apprécier ce beau Saint-Émilion GC 2016, avec des notes d’épices, de cerise confite, de mûre et de violette, bien structuré et gras en bouche, il est ample, de très bonne évolution. Dans la lignée, le 2015, de robe rubis profond, ample et franc en bouche, aux tanins soyeux, un vin qui délivre des arômespuissants de fruits rouges bien mûrs, charnu, avec des nuances épicées au palais. Le 2014, est un vin de belle robe grenat, délivrant des arômes d’épices et de fruits cuits, puissant et volumineux en bouche, de belle évolution.
    Excellente cuvée Offrande du Château Clos des Prince 2012, mêlant structure et charnu, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’une belle longueur, idéale avec un filet de veau en croûte de cèpes ou un bœuf à l'aigre-doux.


    Château La ROSE-POURRETSAINT-ÉMILION Château La ROSE-POURRET

    Château La ROSE-POURRET 

    (SAINT-ÉMILION)
    Philippe et Laure Warion
    1, La Miolle
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 13
    Email : contact@la-rose-pourret.com
    Site : www.la-rose-pourret.com

     

    Un vignoble familial (depuis 5 générations) de 8 ha d’un seul tenant. La génération actuelle maintient la tradition en travaillant avec passion les Merlot (75%) et Cabernet franc (25%), plantés sur des sols argilo-sableux sur crasse de fer et sablesanciens. Labours, vendanges manuelles, vinification traditionnelle, élevage en barriques neuves renouvelées par 1/3 chaque année...
    Beau Saint-Émilion GC 2016, avec un nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, mêle rondeur et harmonie, aux tanins amples, très équilibré au nez comme en bouche. Le 2015, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, mêlant concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction, d’excellente garde. Le 2014, qui mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, aux notes très caractéristiques de cuir et de fruits confits. Excellent 2012, dense et puissant au nez comme au palais, avec ses taninssoyeux, au nez de fruits cuits (myrtille, fraise des bois), de bouche finement épicée.

    Château ROYLLANDSAINT-ÉMILION Château ROYLLAND

    Château ROYLLAND 

    (SAINT-ÉMILION)
    Martine et Jean-Bernard Chambard
    1, Roylland
    33330 Saint-Emilion
    Téléphone :05 57 24 68 27 et 06 12 33 31 89
    Email : chateau.roylland@orange.fr

     

    En 2010, Martine et Jean-Bernard Chambard jusqu'alors investis dans les établissements de santé, deviennent les nouveaux propriétaires. Dès leur arrivée, ils entreprennent de grands travaux : rénovation totale des chais, des salles de réception et de dégustation. Dans les communs du Château, ils créent le Gîte du Roy, « un hébergement haut de gamme, classé Super Host qui accueille des visiteurs du monde entier.
    Dans le même temps, ils procèdent à une valorisation des vignes avec des investissements dans la replantation de parcelle et la mise en oeuvre d'un complantage régulier et suivi. Une agriculture raisonnée est pratiquée pour le maintien d'une biodiversité importante des sols (lombrics ... ) et des insectes. Passionnés de la vigne et du vin, Martine et Jean-Bernard dirigent leur domaine avec la même rigueur et les mêmes exigences qui étaient les leurs dans le domaine de la médecine.
    Beau Saint-Émilion GC 2016, aux senteurs de cassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, avec des connotations de fruits à noyau et de cannelle, finement toastées, un vin de garde. Le 2015, médaille d’Or Paris 2015, avec des arômes de fruitsrouges mûrs, de cannelle et de fumé, aux tanins équilibrés, est un vin bien corsé et de très bonne évolution. On retrouve aussi le 2014, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration, mais tout en rondeur, représentative du millésime, un vin charnu et parfumé au palais, de très bonne garde. Le 2012 est généreux, avec des nuances de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, de charpente solide et fine à la fois, savoureux comme le 2011, plus rondgénéreux, de teinte grenat soutenu, dense au nez comme en bouche (cassiscannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux.

    Château LA TOUR DU PIN FIGEACSAINT-ÉMILION Château LA TOUR DU PIN FIGEAC

    Château LA TOUR DU PIN FIGEAC 

    (SAINT-ÉMILION)
    Famille Giraud
    4, Cheval Blanc Ouest
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 06 10
    Email : giraud.belivier@wanadoo.fr
    Site : www.giraud-belivier.com

     

    Au sommet. Les 11 ha de vignes bénéficient d’un sol graveleux et argilo-siliceux avec un sous-sol très ferrugineux permettant aux vignes âgées de 40 ans de produire le meilleur. L’encépagement est réparti pour 75% de Merlot et 25% de Cabernet franc. Les fermentations sont longues et surveillées, le vieillissement se fait en fûts de chêne.
    Voilà un grand Saint-Émilion GC 2016, de charpente élégante mais dense, aux tanins présents et fondus à la fois, ample, d'une belle finale, tout en nuances avec des notes de griotte, de fumé et d'épices. Le 2015, est ferme, tout en bouche, d’une belle couleur pourpre, tout en puissance et finesse, aux senteurs de fruits rouges surmûris. Le 2014, riche en couleur comme en arômes, avec ces notes de prune mûre et de poivre, intense au nez comme en bouche, un beau millésime, ample et chaleureux, à prévoir sur un filet de bœuf à la salardaise ou un lièvre en crépinettes. Le 2013, est parfumé, ample, séveux et persistant, avec ces notes de fraise et de griotte, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche franche, où se retrouvent des notes de framboise mûre et de sous-bois. Le 2012, est riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, très typé. Le 2011, de couleur soutenue, est structuré, aux senteurs intenses, de charpente élégante, très parfumé (fruits cuits, poivre), d’une belle finale. Voir le Château Le Caillou, à Pomerol.

    Clos TRIMOULETSAINT-ÉMILION Clos TRIMOULET

    Clos TRIMOULET 

    (SAINT-ÉMILION)
    Guy, Alain et Joël Appollot
    3, Trimoulet
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 24 71 96
    Email : contact@clos-trimoulet.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet
    Site : www.clos-trimoulet.com

     

    Au sommet. De forte personnalité, les frères Appollot, Alain et Joël, continuent d’appliquer la même philosophie que leur père, Guy Appollot. Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens de l’observation et à leur grande expérience. Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité́, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. Le Domaine est certifié HVE niveau 3.
    “Vendange 2018 : très bel été, belle arrière-saison ce qui nous a donné une très bonne maturité, 2018 est un très beau millésime qui est à l’élevage en barriques durant 12 à 14 mois, nous précise Alain Appollot. Les Cabernets étaient très jolis, les Merlots très soyeux, le vin est très concentré.
    Millésime 2017 : nous avons récolté une petite quantité à cause du gel de printemps, mais ce qui a été vendangé était de très belle qualité cela donne un millésime assez classique.
    Nous commercialisons nos 2016. C’est un excellent millésime, dense et savoureux. Les raisins étaient très mûrs. La très belle arrière-saison a eu une incidence majeure, les vins ont beaucoup de concentration, ils sont riches avec des tanins puissants mais pas dominants, c’est le côté soyeux qui domine, ce sont des vins très plaisants.
    Château Chevalier Saint-Georges 2015 et 2016 sont de la même veine que Clos Trimoulet avec des durées d’élevages qui diffèrent un peu. L’élevage est un peu plus court pour Chevalier Saint-Georges, cela lui permet de conserver un caractère plus vineux, plus fruité.
    Ces dernières années, nous avons eu une très jolie série de millésimes. Je remarque que c’est souvent la fin août qui fait la qualité du millésime. Nous avons maintenant beaucoup de soleil en septembre et jusqu’à début octobre, on peut ramasser de très jolis raisins à pleine maturité. Nous essayons toujours de faire de mieux en mieux d’une année sur l’autre, de nous adapter au millésime pour en ressortir le meilleur !”
    Vous allez vous faire plaisir avec leur Saint-Émilion GC 2015, très parfumé (humus, griotte mûre), alliant couleur et matière, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et de poivre noir, d’une jolie finale finement épicée, un vin d’excellente évolution.
    “Le 2015 est un millésime charnu, poursuit Alain Appollot, structuré, au bon potentiel de garde qu’il faudra laisser un peu vieillir pour vraiment l’apprécier. Il est très typé Saint-Émilion, c’est un très joli millésime avec de la finesse et de l’élégance. Arômes bien présents de fruits rouges et même de fruits noirs, très jolie couleur profonde.“
    Le 2014, médaille d’Or, au nez délicat, mêlant puissance et finesse, de belle robe pourpre soutenu, aux nuances de violette et de truffe, d’une grande harmonie, séveuxgénéreux aux papilles. Le 2013, médaille d’Argent Bordeaux, se goûte parfaitement, de robe rubis profond, généreux, un vin persistant au nez comme en bouche, tout en finesse, aux tanins fins, aux connotations de cassis mûr et de truffe en finale.
    Le 2012, médaille d’Or Bordeaux, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, a des notes de fruits rouges et de réglisse, un vin bien charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches. Le 2011, lui aussi médaille d’Or Bordeaux, est excellent, parfumé (humus, griotte, mûre), tout en bouche, aux taninsamples, au nez complexe (violette, fraise des bois), est très chaleureux. Superbe 2010 (médaille d'Argent), un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux Arômes de fruits très mûrs (fruits noirs), c’est vraiment l’équilibre et la finesse qui dominent.
    Au sommet de son appellation également, leur Montagne-Saint-Émilion Château Chevalier Saint-Georges 2016, d’une belle couleur rubis profond, avec des Arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, c’est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de souplesse. Le 2015, dégage un nez complexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d’épices et de truffe, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, très chaleureux. Le 2014, est de couleur cerise soutenu, aux Arômes puissants de fruits cuits et d’épices, d’un bon équilibre, aux tanins fermes et fondus à la fois, un vin de très bonne garde. Le 2013, est tout à fait réussi, très qualitatif. Un vin assez fruité, assez fin, pas de grosse puissance tannique, des vins qui se dégusteront assez facilement. Le 2012, est un vin très équilibré avec des tanins plus souples, un vin d’une belle harmonie, d’une belle structure aux Arômesfruités très flatteurs.

    Château VIEUX RIVALLONSAINT-ÉMILION Château VIEUX RIVALLON

    Château VIEUX RIVALLON 

    (SAINT-ÉMILION)
    Alexandre Plocq - Scea Bouquey Rivallon
    3, Le Rivallon
    33330 Saint-Émilion
    Téléphone :05 57 51 35 27
    Email : chateauvieuxrivallon@orange.fr
    Site : www.chateau-vieux-rivallon.com

     

    D'une superficie de 20 ha, le Château est situé sur la commune, au pied du coteau, à l'ouest de la cité médiévale, sur un sol tantôt silico-argileux, tantôt silico-calcaire.
    Superbe Saint-Émilion GC Cuvée Charles 2015, il est gras et corsé, d'une grande finesse, au nez subtil où dominent la prune, le cuir et la griotte cuite, aux tanins denses, d'une jolie finale, de belle évolution.
    Excellent Saint-Émilion GC 2015, 60% Merlot, 35% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon et Pressac, vieilles vignes âgées de 35 ans en moyenne, de jolie robe grenat intense, avec ce bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, est riche et rond, de bouche pleine.
    Le 2014, aux connotations de prune macérée et d’épices, ample, charnu, est bien classique de ce joli millésime, et vous l’apprécierez dès aujourd’hui, notamment, avec un filet de bœuf et foie gras ou une pintade.

       
     
    Pour voir d'autres adresses, choisissez la première lettre du nom
    A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Tout voir
  • PARUTION MILLESIMES 2019 : LES TÉNORS DU HAUT-MÉDOC

    Château SOCIANDO MALLETHAUT-MÉDOC Château SOCIANDO MALLET

    Château SOCIANDO MALLET 

    (HAUT-MÉDOC)
    Scea Jean Gautreau
    Route de Mapon 
    33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
    Téléphone :05 56 73 38 80 
    Email : info@sociandomallet.com 
    Site : www.sociandomallet.com 

    A la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés, incontestablement. A l'aube de ses 90 ans, Jean Gautreau transmet le flambeau à sa fille unique, Sylvie. Elle a appris au fil des ans à observer ses vignes, les voir grandir, arriver à maturité toujours aux côtés de son père. Elle goûte ses raisins, participe aux différentes dégustations techniques et aux assemblages avec son équipe, et n'oublie surtout pas d'insuffler cela à son fils Arthur. Le Château Sociando-Mallet et son Second Vin, la Demoiselle de Sociando-Mallet représentent 83 ha de vignes.
    On apprécie depuis toujours ce vin, “créé” par Jean Gautreau, qui a su lui donner un style propre grâce à un élevage en barriques savamment maîtrisé (et à un terroir). C’est en tout cas un cru où le charme prédomine et qui devrait faire pâlir de jalousie pas mal de Vins“classés” (en 1855...) dans les dégustations “à l’aveugle”...

    En effet, on est vite sous le charme de ce superbe Haut-Médoc Château Sociando-Mallet 2016, terroir de graves et d’argile sur sous-sol argilo-calcaire, 55 % Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon, âge moyen des vignes de 35 ans, certainement l’une des plus belles réussites de la propriété, volumineux, un vin qui associe structure et velouté, de couleur grenat soutenu et intense, au nez de fruits surmûris et de sous-bois, charnu, aux tanins soyeux mais présents, de très belle évolution. Le 2015, beau vin de robe pourpre, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesseet structure, est très représentatif des belles réussites de ce grand millésime classique bordelais, de garde. Le 2014 se goûte parfaitement, classique de ce grand millésime savoureux du bordelais, où dominent la mûre, l’humus et le cassis, très riche au nez comme en bouche, avec des nuances de poivre et de prune cuite en finale. 
    Plus souple mais de belle matière, le Haut-Médoc La Demoiselle de Sociando-Mallet 2016 est bien classique, corsé, au nez de petits fruits rouges mûrs et de cuir, avec des tanins veloutés, un vin gourmand, déjà flatteur mais avec un joli potentiel d’évolution, comme le 2015, au nez où prédominent les fruitssurmûris, avec des nuances en bouche où l’on retrouve la framboise, la violette et le poivre. Le 2013 est excellent actuellement.
    Domaine de CARTUJACHAUT-MÉDOC Domaine de CARTUJAC

    Domaine de CARTUJAC 

    (HAUT-MÉDOC)
    Bruno Saintout
    20, Cartujac
    33112 Saint-Laurent-Médoc
    Téléphone :05 56 59 91 70 
    Email : contact@vignobles-saintout.fr 
    Site : www.vignobles-saintout.com 

    La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc deuis la fin du XVIIIe siècle, s’est installée au Domaine de Cartujac où elle élevait des moutons aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vignes.
    “Un très beau millésime 2018, nous raconte Bruno Saintout, même si pour nous le 2017 était réussi car nous n’avions pas été touché par le gel. Mais 2018 c’est vraiment la bonne surprise, on s’est rendu compte après la vendange que la qualité était vraiment exceptionnelle avec une belle quantité également. Nous avons des vins très riches, pour moi nous sommes au moins au même niveau que le très grand millésime 2009.”
    Voilà un savoureux Haut-Médoc Cru Bourgeois Domaine de Cartujac 2016, vignoble de 10 ha, sols de graves graves, argilo-graveleux, Cabernet-Sauvignon, MerlotPetit Verdotharmonieux, aux connotations fruitées denses, dominées par le cassis et la cannellecorsé, est dense, d’un beau rubis foncé, d'une belle concentration aromatique et beaucoup de matière, un vin au joli potentiel de garde. Le 2015, mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, un vin racé, de très belle évolution. Le 2014 est un vin plein, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale de prune et d’humus
    Également le Médoc Cru Bourgeois Château du Périer, c’est un vignoble de 7 ha de Cabernet-Sauvignon et Merlotsols similaires, le 2015 est charnu, savoureux, c’est un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution. Le 2014 est de belle robesoutenue et brillante, d’une jolie concentration d'arômes (myrtille, épices...), ample, typé
    Vous allez adorer aussi son superbe Saint-Julien Château la Bridane 2016, provenant d’un vignoble de 15 ha sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, MerlotPetit VerdotCabernet franc), un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution. Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannellegénéreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Le 2014, de robe soutenue, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, est un beau vin typé, de bouche savoureuse.
     

    Domaine CHALET de GERMIGNANHAUT-MÉDOC Domaine CHALET de GERMIGNAN

    Domaine CHALET de GERMIGNAN 

    (HAUT-MÉDOC)
    Luc Monlun
    139, avenue de la Boétie ( Chai et Dégustation : 98, avenue de Germignan)
    33320 Le-Taillan-Médoc
    Téléphone :05 56 05 41 94 et 06 07 81 76 86 
    Email : contact@lesvignoblesdegermignan.fr 
    Site : www.lesvignoblesdegermignan.fr 

    Un domaine familial (6e génération) qui s'étend sur 7 ha. Il est composé de 4 grandes parcelles réparties sur les communes du Taillan-Médoc et Blanquefort. La particularité des sols (graveleux, sablonneux, argilo-graveleux) et sous- sols (graveleux, calcaires et argileux) a permis l'implantation de divers cépages ce qui en fait un des rares domaines comptant autant de variétés. 
    Coup de cœur pour ce Haut-Médoc 2015, fin, typé, de couleur profonde, au nez de mûre et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins veloutés, un vin ample, d’une très belle persistance. Le 2014, où les Cabernets sont majoritaires, élevage de 18 mois en cuves et barriques dont 10 à 20% neuves, vinification traditionnelle en cuve Inox, mêle concentration aromatiquefinesse des tanins et puissance, avec des notes de fruits noirs cuits, de bouche harmonieuse et intense.
    Le Haut-Médoc Origine 2014 est un vin tout en nuances d’arômes délicatement épicées, où dominent la mûre et le cassis, très riche au nez comme en bouche, de robe intense, aux tanins puissants, de très bonne garde, et peut commencer à s’apprécier avec, notamment, un lapin aux pruneaux ou un coq au vin.

    Château de COUDOTHAUT-MÉDOC Château de COUDOT

    Château de COUDOT 

    (HAUT-MÉDOC)
    Joël, Daniel et Rémy Blanchard
    9, impassse de Coudot
    33460 Cussac-Fort-Médoc
    Téléphone :05 56 58 90 71 
    Email : ch.coudot@wanadoo.fr 
    Site : www.chateaudecoudot.fr 

    Le terroir du Château de Coudot est assis sur les deux types de graves que l’on rencontre sur Cussac Fort-Médoc : des graves du Mindel I et des graves du Mindel II. Le Cabernet-Sauvignon (60%) occupe les graves de la terrasse, le Merlot (35%) se plait dans les terres plus légères et le Cabernet franc (5%) trouve son équilibre sur des sols secs et bien drainés. Le vignoble dans la tradition médocaine : taille à deux astes avec trois bourgeons par aste, épamprages, effeuillages, vendanges en vert si nécessaire… Tous ces travaux sont effectués dans le plus grand respect de la vigne afin d’obtenir des raisins de la meilleure qualité possible. Les vignes sont alimentées exclusivement par des apports de matière organique naturelle déterminés en fonction d’analyses de sols régulières. Que ce soit pour la culture de la vigne ou dans les processus de vinification, le respect de l’environnement est un impératif pour les trois frères Blanchard, Joël, Daniel et Rémy.
    Joël Blanchard nous parle “d’une vendange 2018 de qualité, pas de maladie, très beau potentiel. Cet été nous commercialisons le 2017, nous avons toujours du 2016 et pour la Cuvée Excellence les 2014, 2015 et 2016.”
    C’est donc le moment d’apprécier comme nous ce beau Haut-Médoc 2016, issu de vignes d’une trentaine d’années, élevé 12 mois en barriques, avec des nuances de violette et de fraise des bois cuite, riche en couleur, classique, associant finesse et structure, séducteur, de garde. Le 2015 sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés. Le 2014 a des arômes aux connotations de cassis et de poivre, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, un vin très classique de ce joli millésime bordelais, avec un réel potentiel de garde. La Cuvée Excellence 2016 (parcellaire), de belle matière, aux tanins fermes, aux senteurs de fruits rouges, d’épices et de sous-bois, est un vin très prometteur. Le 2015, aux taninsmûrs, très équilibrés, mêle charpente et souplesse, avec des senteurs complexes de prune et de réglisse, ample en bouche, de très bonne garde. 

    Château DEVISE d'ARDILLEYHAUT-MÉDOC Château DEVISE d'ARDILLEY

    Château DEVISE d'ARDILLEY 

    (HAUT-MÉDOC)
    Jacques et Madeleine Philippe
    Vignobles Vimes - Philippe SAS - 5, Le Pateau
    33112 Saint-Laurent-Médoc
    Téléphone :05 57 75 14 26 
    Email : devise.dardilley@terre-net.fr 
    Site : www.chateaudevisedardilley.fr 

    Propriété rachetée en 2000 par Madeleine et Jacques Philippe qui réalisaient un rêve : elle, parce que d’origine bordelaise, retrouvait ses racines et, lui, ingénieur de formation, après une carrière dans un grand groupe de services désirait devenir vigneron. Rêve devenu réalité...
    Leur Haut-Médoc Cru Bourgeois 2015 est vraiment excellent, aux nuances de cerise noire et d’humus, de bouche flatteuse et riche à la fois, où se mêlent la myrtille et l’humus, un vin classique comme nous les aimons, intense et complexe, de très bonne charpente. Le 2014, de belle matière, au nez puissant de cassis, de musc et fumé, complet, avec des nuances en bouche de fruits surmûris et de poivre, bien persistant au palais. Le 2013 se goûte très bien, un vin dense au nez comme en bouche, aux tanins soyeux. Beau 2012, aux tanins amples, à la fois riches et soyeux, aux notes de cassis mûr et de groseille, structuré, charnu, tout en bouche.
     

    Château FONTESTEAUHAUT-MÉDOC Château FONTESTEAU

    Château FONTESTEAU 

    (HAUT-MÉDOC)
    Dominique Fouin

    33250 Saint-Sauveur
    Téléphone :05 56 59 52 76 
    Email : info@fontesteau.com 
    Site : www.fontesteau.com 

    Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige sur 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 35% Merlot noir, 5% Cabernet franc). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaireVinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d’une régulation thermique, cuvaison 3 à 4 semaines, élevage 12 mois dans 700 barriques de chêne françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an... 
    Remarquable Haut-Médoc Cru Bourgeois 2016, 61% Cabernet-Sauvignon, 36% Merlot et 3% Cabernet franc, au nez à la fois complexe et intense dominé par les petits fruits noirs, aux tanins bien présents et savoureux, d’une finale persistante, de garde, naturellement.
    Le 2015, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des nuances de groseille, de poivre et de cassis, un très joli vin, il est charmeur et puissant à la fois, tout en bouche, de garde.
    Le 2014 est très savoureux en bouche, structuré, bien marqué par son Terroirgras et persistant, intense en arômes avec ces nuances de cassis, de sous-bois et de réglisse. 
    Goûtez le Second Vin, le Haut-Médoc Variation de Fontesteau, au nez expressif de cassis et de griotte, charnu, de bouche soyeuse, avec cette finale poivrée séduisante. Profitez également des sept jolies chambres du gîte.

    Château HENNEBELLEHAUT-MÉDOC Château HENNEBELLE

    Château HENNEBELLE 

    (HAUT-MÉDOC)
    Pierre Bonastre
    21, route de Pauillac
    33460 Lamarque
    Téléphone :05 56 58 94 07 
    Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr 
    Site : www.chateau-hennebelle.com 

    Une propriété familiale de 11 ha de vignes, et des viticulteurs de père en fils depuis cinq générations. 
    Laurent Bonastre a repris l’exploitation de son père, parti à la retraite. Il nous indique “qu’en 2018, les vendanges ont été parfaites, qualité et quantité se rejoignent, les vins sont rondsfruités, concentrés et, pour lui, le 2018, supérieur au 2017 se rapprocherait du 2016.
    Depuis 2015 et 2016, nous avons produit un nouveau vin “Hennebelle N° 1 cuvée H”, et cette année, nous le sortirons en 2018 (sélection des meilleures parcelles de MerlotCabernet et Petit Verdot).
     Actuellement nous proposons à la vente les millésimes allant de 2011 à 2016 puis cet été, les 2017.”

    Vous allez aimer ce Haut-Médoc 2016, très parfumé, alliant une bonne base tannique à un velouté charmeur en bouche, un vin où élégance et puissance en bouche s’harmonisent très bien, où dominent la fraise des bois et le cuir, de belle garde. 
    Le 2015 est de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), tout en charme, de bouche riche et harmonieuse, où l’on retrouve ces nuances fruitées et épicés, idéal sur un jarret de veau aux petits oignons ou un carré d'agneau rôti aux courgettes et tomates farcies, par exemple .
    Le 2014 est de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, chaleureux, très persistant en bouche. Joli 2013, de robe grenat, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche équilibrée, à déboucher, notamment, sur un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou un rôti de bœuf farci aux pruneaux. 
    Le 2012 est excellent, bien typécharpenté, élégant, aux tanins denses, avec des senteurs de mûre et de musc, d’excellente évolution, un très beau millésime. Le 2011, où se mêlent la griotte et l’humus, aux tanins soyeux, bien charpenté, de bouche séduisante dominée par les fruits à noyau et le fumé.

    Château HOURTIN-DUCASSEHAUT-MÉDOC Château HOURTIN-DUCASSE

    Château HOURTIN-DUCASSE 

    (HAUT-MÉDOC)
    Michel et Marie-Noëlle Marengo
    Scea des Vignobles Marengo - BP 89
    33250 Pauillac
    Téléphone :05 56 59 56 92 et 06 73 37 43 43 
    Email : contact@hourtin-ducasse.com 
    Site : www.hourtin-ducasse.com 

    Le Château produit un Haut-Médoc admis depuis 1932 au classement des crus bourgeois. La propriété comprend 24 ha de vignes âgées en moyenne de 15 à 20 ans, exploitées en agriculture de conservation. 
    “Depuis 10 ans, nous utilisons des méthodes et des produits naturels pour traiter nos plants, travailler nos sols, favoriser la diversité entre les rangs… et permettre aux vignes de se renforcer pour ainsi s’exprimer pleinement. Notre credo : produire un vin qui allie modernité et classicisme, élégance et finesse tout en révélant les spécificités de chaque millésime pour que chacun exprime le meilleur du fruit.”
    “Attaques de mildiou historiques et cumuls de pluie ont entrainé de grosses pertes de rendement pour tous ceux qui n’utilisent pas de traitements chimiques. Heureusement, la fin de saison sèche a permis aux vignes touchées de ne pas perdre qualitativement et associée à de petits volumes, elle a peut-être évité le blocage des maturations.”
    Superbe Haut-Médoc 2016, typé comme nous les aimons, riche, où se mêlent la fraise, le cassis et la cannelle, bien équilibré avec ses tanins savoureux, un vind’une belle harmonie, de couleur profonde, avec des tanins présents mais soyeux, prometteur. 
    Le 2015 est très classique, au nez puissant, avec ses notes délicates de fruits rouges mûrs et de fumé, associant structure et élégance, un vin intense et distingué, de garde. 
    Le 2014 est excellent, parfumé au nez (griotte, fumé), dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois au palais, aux tanins soyeux mais présents. Le 2011, de bouche ample, aux nuances de framboise, d'humus et de réglisse, d'une structure soutenue et bien charnue, est d'une finale savoureuse. 
    Beau 2010, dense, aux nuances de fumé et de fraise des bois mûre, intense, de teinte foncée, au nez légèrement épicé, aux tanins bien présents, d’excellente garde comme ce 2009, classique, avec beaucoup de fruit, une belle matière, un vin charnu, parfumé, tout en bouche, d’excellente garde.

    Château Le MEYNIEUHAUT-MÉDOC Château Le MEYNIEU

    Château Le MEYNIEU 

    (HAUT-MÉDOC)
    Jacques Pedro
    Domaines Pedro
    33180 Vertheuil
    Téléphone :05 56 73 32 10 
    Email : lesdomainespedro@orange.fr 
    Site : www.domaines-pedro.fr 

    Propriété de 45 ha dont 22 de vignes et une charmante demeure du XIXe siècle. Encépagement : 60% Cabernet-Sauvignon, 5% Cabernet franc et 35% Merlotvignes de 30 ans en moyenne.
    “Le millésime 2018 est issu d’une vendange de très belle qualité, nous explique Jacques Pedro, et en quantité, cela fait plaisir. Nous proposons actuellement le 2016, très beau millésime, pour moi supérieur au 2015, avec beaucoup de tannins, souple et soyeux, aux arômes de fruits rouges, cassis… Il bénéficie d’une vinification classique, 14 mois en barriques avec 1/3 de bois neuf.”
    Beau Haut-Médoc 2016, très équilibré, complexe, d’une jolie robe grenat, aux tanins riches et souples à la fois, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d’épices, un bien joli vin qui allie structure et velouté au palais. Le 2015, de base tanniqueimportante et très équilibrée, dense, de robe soutenue, charnu, est gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois. Le 2014, de couleur rubis, tout en finesse comme il se doit, mêlant charpente et souplesse, aux senteurs de fruits rouges mûrs et de sous-bois. Le 2013, de belle robe rubis soutenu, est un vin très harmonieux, au nez de fruits rouges et une pointe d’épices, charnu en bouche, tout en subtilité. Excellent 2012, qui a eu une médaille à Lyon en 2015, typé, développe un nez de fruits noirs surmûris, un vin ample, de jolie structure, légèrement épicé en finale, de bouche puissante et corsée. 
    Le Saint-Estèphe Château Lavillotte 2016, vignoble de 12 ha de vignes, 70% Cabernet-Sauvignon et 30% Merlotvignes de 30 ans, savoureux, concentré aromatiquement, ample, développe un nez intense où s’entremêlent la groseille mûre et le poivre, un vin de très bonne évolution. Le 2015 est un vin de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), d’épices, aux tanins bien enrobés. Le 2014, dévoile un bouquet puissant de violette, de sous-bois et de cuir, un vin riche, souple et corsé à la fois, aux tanins savoureux, de belle complexité. Le 2013 est équilibrégras, aux tanins mûrs, riche en couleur comme en matière, aux senteurs de fraise et d’humus, avec une pointe de poivre, tout en bouche. 
    Château Le SOULEY-SAINTE-CROIXHAUT-MÉDOC Château Le SOULEY-SAINTE-CROIX

    Château Le SOULEY-SAINTE-CROIX 

    (HAUT-MÉDOC)
    Riffaud Père et Fils
    32, rue des Martyrs-de-la-Résistance
    33180 Vertheuil
    Téléphone :05 56 41 98 54 
    Télécopie : 05 56 41 95 36 
    Email : lesouleystecroix@aliceadsl.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/lesouleystecroix 
    Site : www.chateausouleysaintecroix.com 

    Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud a consacré son temps, les revenus de la propriété et sa passion inébranlable, pour faire renaître et protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté sur 25 ha. Jean et son épouse Marie-Josée gèrent le domaine, Frédéric, le fils aîné, occupe les fonctions de maître de chai, Vincent, le cadet, a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, et Jean-Baptiste, le petit dernier, règne sur les vignes (60% Cabernet-Sauvignon, 38% Merlot, 1% Petit Verdot, 1% Cabernet franc, sur des sols argilo-calcairegraves garonnaises, vinification traditionnelle avec cuvaison longue, élevage en barriques (12 mois) dont 1/3 neuves. 
    Excellent Haut-Médoc 2016, dominé par la framboise et une touche épicée, d’une belle concentration mais tout en suavité, c’est un vin qui allie distinction et richesse, savoureux, d’une belle finale, c’est un très joli vin, bien typé de ce très grand millésime. 
    Le 2015, de robe grenat, au bouquet intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme, de garde, à prévoir sur des magrets de canard et petits pois ou une selle d'agneau, par exemple. Le 2014 est charpenté mais très élégant, de robe intense, aux nuances de vanille et de cassis, un vin corsé, concentré au nez comme en bouche.

    Château TOUR-DU-ROCHAUT-MÉDOC Château TOUR-DU-ROC

    Château TOUR-DU-ROC 

    (HAUT-MÉDOC)
    Philippe et Emmanuel Robert
    1, rue de l'Église
    33460 Arcins
    Téléphone :05 56 58 90 25 
    Email : tourduroc@wanadoo.fr 
    Site : www.chateautourduroc.fr 

    Situé à 4 kms au Nord de Margaux, le vignoble du Château Tour-du-Roc, propriété de la famille Robert depuis plusieurs générations, s’étend sur douze hectares de croupes graveleuses très bien exposées. L’encépagement se compose de 50% de Merlot et 50% de Cabernet-Sauvignon. L’exploitation a conservé des méthodes traditionnelles de travail : taille Guyot double sans désherbage chimique, vendanges manuelles. 
    La vinification est effectuée selon la tradition médocaine avec une cuvaison de trois semaines. L’élevage en fûts de chêne pendant douze mois est suivi d’un filtrage léger lors de la mise en bouteilles, laquelle a lieu au Château; autant d’atouts qui confèrent à ce Haut Médoc une grande qualité et une bonne aptitude au vieillissement. 
    “Cette année, nous dit Philippe Robert, nous commercialisons le 2014, 2015, et le 2016 arrivera au quatrième trimestre. C’est un excellent millésime qui est charpentélong en bouche, très fruité, il est vinifié un an en barriques.”
    Voilà un superbe Haut-Médoc 2016, qui sent la groseille mûre et le poivre, de robe grenat, riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, d’une belle finale aromatique aux nuances de fruits cuits, un vin fondu mais puissant en bouche, de garde. Le 2015 sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, avec des nuances de cassis, de musc et de fumé, complet, charpenté et persistant, de garde naturellement. Le 2014, de très belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, un vin puissant mais déjà charmeur, qui mêle richesse et souplesse, généreux, de fort belle évolution, que l’on peut apprécier, par exemple, avec des aiguillettes de canettes aux fèves ou un chou farci aux châtaignes et au foie gras.

  • GUIDE DES VINS : LE TOP DES VIGNERONS DE BORDEAUX

    Nous commençons les dégustations pour le prochain GUIDE 2020, qui paraît fin Août.

    Déjà une première sélection de 105 nouveaux vignerons feront leur apparition dans le Guide, toutes régions confondues. Il devrait en avoir le double.

    Pour la région bordelaise, à ce jour (cette liste peut évoluer, selon les dégustations), voici les incontournables du Guide actuel !

     

     

    Top Vignerons Région Bordeaux


    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    Prix d’Honneur

    Famille Blanchard (Coudot)
    Bernard Avril (Pascaud)
    Famille Baly (Coutet)
    Jean-Noël Belloc (Brondelle)
    Famille Bernard (Lestage Darquier)
    Famille Berrouet (Vieux Château Saint-André et Samion)
    Lucette Bielle (Viaud)
    Pierre Bonastre (Hennebelle)
    Josselin Bord (Clos Jean)
    Jean et François Bouquier (Grandmaison)
    Aurore Briolais (Haut-Mousseau)
    Sylvie Courreau-Fompérier (Guillemin la Gaffelière)
    Éric Duffau (Belle Garde)
    Famille Dumeynieu (Roumagnac la Maréchale)
    Norbert et Josette Egreteau (Clos du Pélerin)
    Olivier Lavialle et Pierre Darriet (Luchey-Halde)
    Henri-Louis Fagard (Cornemps et La Jorine)
    Marie-Cécile Fougère (Crain)
    Famille Galineau (Bellevue-Favereau)
    Jean-Marie Garde (Clos René)
    Famille Gasparoux (Haut-Ferrand)
    Nicolas Glumineau (Pichon-Comtesse)
    Régis Grandeau (Lauduc)
    Isabelle Labarthe (d’Arricaud)
    Bernard Lartigue (Mayne-Lalande)
    Famille Leydet (Valois)
    Anne et Hugues Mallet (Haut-Macô)
    Jean et Alain Maufras (Pontac Monplaisir)
    Michel et Chantal Miecaze (Léognan)
    Luc Monlun (Chalet de Germignan)
    Julien et Sandrine Pannaud (Toulouze)
    Famille Plantade (Haut-Plantade)
    Famille Riffaud (Souley-Sainte-Croix)
    Jean-Claude Rocher (Vieux Château des Rochers)
    José Sanfins (Cantenac-Brown)
    Françoise et Jean-Louis Triaud (Gloria et Saint-Pierre)
    Philippe et Laure Warion (Rose-Pourret)

     

    Prix d’Excellence

    Famille Labrune (La Dauphine)
    Marie-José Bravo (Caillou)
    Olivier Castéja (Doisy-Védrines)
    Xavier et Laurence Chassagnoux (Jean Voisin)
    Véronique et John Cochran (Falfas)
    Alexandre de Malet Roquefort (Malet Gaffelière)
    Florence et Dominique Decoster (Fleur Cardinale)
    Jean Gautreau (Sociando-Mallet)
    Denis Lurton (Desmirail)
    Jean-Christophe Mau (Brown)
    Édouard Miailhe (Siran)
    Odette Pommier (Darius)

     

    Satisfecits

    Eric et Sandrine Bordon (Petit Bouquey)
    Sandrine et Bernard Capdevielle (Reynaud)
    Marie-Paule et Bruno de la Rivière (Petit Puch)
    Hugues Delayat (Hourbanon)
    Françoise et Stéphane Dief (Clos Manou)
    Famille Escure (Grand-Pey-Lescours)
    Famille Grelaud (Tenein)
    Michel Liessi (Champ du Moulin)
    Jacques et Madelaine Philippe (Devise d’Ardilley)
    Quenin Quenin (Pressac)
    Famille Simon (Graves d’Ordonneau)
     
  • LES TROIS CÔTES DE BOURG INCONTOURNABLES

    Château GRAND-MAISONCÔTES DE BOURG Château GRAND-MAISON

     

    Château GRAND-MAISON 

    (CÔTES DE BOURG)
    François Tailliez et Hervé Romat
    Valades
    33710 Bourg-sur-Gironde
    Téléphone :05 57 64 24 04
    Email : cht.grandmaison-bourg@wanadoo.fr
    Site : www.grandmaison-bourg.com

     

    Ici, les densités de 6 500 pieds/ha, produisent peu et l’encépagement de Merlot à plus de 80% accompagné de 18% Malbec et d’un peu de Cabernet franc, permet une des meilleures expressions spécifiques de ces terroirs.
    Cela d’autant plus que les vignes sont soumises presque continuellement aux vents d’ouest, permettant une moindre contamination fongique (donc des traitements limités), et apportant une concentration naturelle.
    Un vrai coup de cœur pour leur Côtes-de-Bourg Grand Vin 2012, issu d’une sélection parcellaire, vignes de 30 à 40 ans, sur terroir argilo-calcaire, 84% Merlot, 14% Malbec et 2% Cabernet franc, élevage pour 80% en barriques, dont 50% neuves, un Vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs (fraiseprune) et de réglisse, est une réussite, puissant, savoureux, classique et bien charpenté, parfait, par exemple, sur un steak au poivre vert ou un poulet aux gousses d’ail.
    Le Côtes-de-Bourg cuvée Sélection 2012, vignes de 20 à 30 ans sur plateau argilo-graveleux, 84% Merlot, 30% Cabernet franc, 13% Malbec, élevage pour 50% en barriques d’un an, tout en bouche, bien parfumé (griotte, cannelle), aux tanins équilibrés, à la fois puissant et souple, d’une belle finale, un Vin qui commence à s’ouvrir et se goûte parfaitement.
     

    Château HAUT-MACÔCÔTES DE BOURG Château HAUT-MACÔ

     

    Château HAUT-MACÔ 

    (CÔTES DE BOURG)
    Anne et Hugues Mallet – Scea Mallet Frères
    61, rue des Gomdauds
    33710 Tauriac
    Téléphone :05 57 68 81 26
    Email : hautmaco@wanadoo.fr
    Site : www.hautmaco.com

     

    Une exploitation familiale depuis quatre générations. La 3e génération, avec Jean et Bernard Mallet, donna un souffle nouveau, en consacrant un investissement conséquent dans l’outil de production.
    Grande réussite avec ce Côtes-de-Bourg cuvée Jean-Bernard 2015, sélection parcellaire, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, élevage en cuves et barriques neuves durant 10 à 12 mois, de robe intense, ferme, avec des connotations de fraisedes bois, de réglisse et d’épices, tout en bouche, de garde, bien sûr. Le 2014 mêle structure tannique et rondeur en bouche, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de griotte surmûrie.
    Le Côtes-de-Bourg Tradition 2016, 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc, élevage en cuves et barriquesneuves de 1 et 2 ans pendant 18 mois, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, aux tanins enrobés, très harmonieux, à déboucher avec, par exemple, une côte de veau aux marrons et raisins ou un confit de souris d’agneau aux figues et amandes. Excellent 2015, aux notes de fruits cuits (groseille, fraise des bois), bien fondu mais puissant en bouche, avec ces nuances de cassis et d’épices.
    Toujours une référence dans la région, le Bordeaux Clairet de Haut-Macô 2017, 70% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon, 10% Malbec, de très belle couleursoutenue, tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée.

    Château du MOULIN VIEUXCÔTES DE BOURG Château du MOULIN VIEUX

     

    Château du MOULIN VIEUX 

    (CÔTES DE BOURG)
    Jean-Pierre et Cédric Gorphe
    20, chemin du Moulin Vieux
    33710 Tauriac
    Téléphone :09 79 50 18 81 et 06 72 49 56 39
    Email : chateau.du.moulin.vieux@orange.fr

     

    Au sommet. Au cœur du vignoble des Côtes-de-Bourg, Jean-Pierre Gorphe et son fils Cédric, s’attachent à tirer la quintessence de leur terroir en élevant des vins riches et parfumés, complexes et typés. Leur propriété s’étend sur 24 ha à l’ouest de la commune de Tauriac sur l’un des meilleurs terroirs argilo-calcaires de l’appellation. La vinification se fait dans la grande tradition du Bordelais, enrichie des techniques modernes (éraflage à 100%, macération très longue 21 à 30 jours selon les millésimes, contrôle permanent des températures).

     

    Cédric Gorphe n’a récolté que 35 hl/ha, mais, si le rendement a été faible, la qualité est présente et l’on retrouve concentration, matière et fruité. A la vente, les quelques Tradition et Sélection 2015 restants ainsi que le Clos 2015, puis les 2016, pour lequel on se demandait si on n’allait pas vendanger des raisinsde Corinthe ! Heureusement, un orage salutaire le 11 septembre, a permis de regonfler les baies.
    Les Merlots étaient formidables, ce qui donne des vins très fruités, très ronds, avec des degrés à 13,5. Les Cabernets-Sauvignons étaient un peu moins bien qu’en 2015, mais c’est un millésime vraiment réussi en qualité comme en quantité.

    En effet, on excite ses papilles sur ce superbe Côtes-de-Bourg Le Clos 2015, provenant des meilleures parcelles de vieilles vignes de plus de 50 ans plantées pour 50% de Merlot, 30% de Cabernet-Sauvignon et 20% de Malbecrendement moyen de 25 hl/ha, très bien élevé en barriques, avec ce nez complexe où dominent la mûre, la groseille et l’humus, associant puissance et finesse, un vin charnu, aux tanins riches, de garde, naturellement.
    Le 2014 est un vin velouté, aux arômes de fruits noirs et de sous-bois, ample et très chaleureux, charnu, aux tanins fondus, de bouche très parfumée avec des notes de fraise et de myrtille, et commence à se goûter particulièrement bien. Beau 2012, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’excellente évolution. Le 2011 est de robe grenat intense, au bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, riche et ample.
    Le 2010, classique de ce grand millésime, ferme, tout en bouche, tout en nuances aromatiques, au nez dominé par le cuir et les framboises, de bouche pleine et de belle garde. Remarquable 2009, d’une jolie concentration, puissant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs et de truffe, à déboucher, par exemple, sur un lapin de garenne sauté aux olives ou une épaule d’agneau rôtie pommes boulangères.
    Savoureux Côtes-de-Bourg 2015, aux tanins riches et soyeux à la fois, aux connotations de cassis et de poivre, est de jolie bouche, tout en rondeur mais de bonne charpente. Le 2014, riche en bouquet, dense et bien charnu, mêle couleur et rondeur, avec ces notes de cerise et d’humus, et s’associe avec une côtede veau panée à la milanaise ou des côtes d’agneau grillées.

  • MEDOC ET GRAVES : LES TENORS

    LES MEDOC

    Dans le Médoc, les propriétaires maintiennent une identité forte : pas besoin de tricher avec des manipulations œnologiques ou des élevages qui abrutissent les vins.Nul besoin non plus de prix extravagants, puisque l’on se fait plaisir dans une gamme cohérente et accessible. Voici ceux qui élèvent donc les véritables grands vins médocains, ceux qui ont une “âme”, de l’élégance, un véritable potentiel d’évolution, et ont signé plusieurs millésimes très différents : les 2016, 2010 et 2009, grandissimes, les 2015, 2011, 2008, 2006, 2004 et 2002, la plupart formidables aujourd’hui, un 2007 savoureux, ou un 2013, parfois imbuvable, souvent difficile.Le plaisir est là, intact, et c’est du grand art.

    Le vignoble s’étend du nord au sud sur quelque 80 km. Protégé de l’océan Atlantique par une importante forêt de pins, bordé par le vaste estuaire de la Gironde, le Médoc jouit d’un microclimat relativement chaud et humide, très propice à la ­culture de la vigne.

    Château LAYAUGA-DUBOSCQMÉDOC Château LAYAUGA-DUBOSCQ

    Château LAYAUGA-DUBOSCQ 

    (MÉDOC)
    Henri, Bruno et Hugues Duboscq
    1, rue Saint-Vincent
    33180 Saint-Estèphe
    Téléphone :05 56 59 30 54 
    Email : infos@haut-marbuzet.net 

    Henri Duboscq (voir Haut-Marbuzet) et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand dans ce vignoble de 12 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. 
    Belle verticale de ce Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance (50% de barriques neuves) : le 2015, très parfumé au nez (griotte, fumé), dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois au palais, a des tanins soyeux mais denses. 
    Excellent 2014, ample, de robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, un vin bien caractéristique de ce millésime médocain, qui mêle structure et rondeur. Le 2013, de robe pourpre soutenu, parfumé, séveux, est généreux et persistant en bouche. Le 2012, tout en arômes, de bouche bien corsée, de couleur intense, allie rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. Le 2011, où l’élégance prime, est un vin qui mêle fermeté et délicatesse, au nez où dominent la fraise des bois mûre et les épices. 
    Le 2010, parfumé, typérond mais de jolie charpente, avec des connotations de fraise des bois et d'épices, tout en bouche, où se décèle une jolie finale corsée au palais, est un vin qui demande une cuisine délicate comme, par exemple, une poule faisanne truffée et girolles à la crème ou un rôti de veau en croûte. 
    Le 2009, d’un beau rouge profond, riche en fruits rouges et noirs, ample et structuré, tout en persistance d’arômes, tout en bouche, est à la fois puissant et gourmand. Excellent 2008, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs, de belle couleur, parfumé, bien structuré, généreuxcomme ce 2006, de jolie robe grenat, aux arômes de fruits rouges, d’épices, de gibier, aux tanins bien enrobés, et le 2005, premier millésime, de bouche corsée et souple, qui développe un nez intense, marqué par des notes de petits fruits rouges à noyau, tout en arômes, parfait, par exemple, sur un gâteau de viande gratiné ou un salmis de palombes. 



     

    Château SAINT-HILAIREMÉDOC Château SAINT-HILAIRE

    Château SAINT-HILAIRE 

    (MÉDOC)
    Adrien Uijttewaal 
    13, route de la Rivière
    33340 Queyrac
    Téléphone :05 56 59 80 88 
    Email : chateau.st.hilaire@wanadoo.fr 
    Site : www.chateau-st-hilaire.com 

    C'est à partir de 1982 qu'Adrien Uijttewaal débute la plantation de vignes, dont la production sera vinifiée en cave coopérative. Puis, il développe peu à peu son vignoble. Le 1995 est le premier millésime vinifié directement à la propriété sous les conseils de Jacques Boissenot. Le vignoble représente alors une surface de trente hectares. À partir du millésime 2003, son cru est reconnu cru Bourgeois. À compter du millésime 2006, il commercialise la production issue des vignes situées à Queyrac sous la marque ChâteauGemeillan, reconnue cru Bourgeois à partir du millésime 2009. Plusieurs autres achats de vignes portent ses propriétés à quelque 50 ha. Il possède le certificat Terra Vitis niveau 1 et s'oriente vers le niveau 2.

    Les vendanges ont été précoces avec une bonne maturité des raisins sans botrytis, car le gel (20%) avait fait son apparition, nous dit Elise Uijttewaal, dont c’est la première récolte. Le millésime 2017 est parfait, elle le situe entre le 2001 pour la qualité et le 2011 pour la fraîcheur. Ce sera un vin de garde.
    En 2018, les millésimes en vente sont 2015, 2014, 2012, 2013, 2011, 2010, 2009, et même au-delà pour les amateurs de belles années plus anciennes.

    Comme nous, vous allez aimer ce Médoc cru Bourgeois Château Saint-Hilaire 2015, qui sent la groseille mûre et le poivre, de robe grenat, riche, aux taninspuissants et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, d’une belle finale aromatique aux nuances de fruits cuits, un vin fondu mais puissant en bouche, de garde, évidemment. 
    Le 2014, riche en bouquet comme en matière, dense et bien charnu, mêle couleur et structure, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humuscharpentéet typé. Le 2012 (médaille d’Argent au Concours Paris 2014) est une vraie réussite. Au nez, s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, un vinstructuré, d’une bonne longueur en bouche, riche, d’excellente garde. 
    Remarquable 2011 (médaille d’Argent Vinalies Internationnales 2013), très séduisant, au nez persistant et subtil à la fois, avec, au palais, des notes de petits fruits cuits (cassis, griotte) et de musc, aux tanins bien fondus, à déboucher sur des cailles grillées ou une poitrine de veau farcie jardinière. Le 2010 est charnu, tout en nuances aromatiques, coloré, aux tanins puissants, au nez où domine le cassis, d’excellente évolution comme ce 2009, harmonieuxgrascharnu, avec ces nuances de griotte et d’humus, qui allie structure et fondu en bouche.
    Le Médoc cru Bourgeois Château Gemeillan 2014, l’une des plus jolies bouteilles dégustées dans l’appellation et ce millésime, mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de cuir et de fruits légèrement cuits, un vin classique comme il se doit, d’excellente garde. Savoureux 2012, complet, puissant et équilibré, est charnu, au nez dominé par la prune, la fraise des bois et la truffe, de bouche fondue mais bien présente, et commence à très bien se goûter. Le 2011 (médaille d’Or au Concours de Mâcon et médailles d’Argent aux Concours de Bordeaux et Bruxelles), légèrement épicé comme il se doit, avec cette structure délicate, aux senteurs où prédominent le cassis et les sous-bois, est un vin généreux et charmeur. 



    Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox
    Château de PANIGONMÉDOC Château de PANIGON

    Château de PANIGON 

    (MÉDOC)
    Georges Dadda
    1A, route d'Escurac
    33340 Civrac-en-Médoc
    Téléphone :05 56 41 37 00 et 06 86 18 63 85 
    Email : dwl.france@orange.fr 
    Site : www.chateaudepanigon.fr 

    Le vignoble, 45% Cabernet-Sauvignon, 50% Merlot et 5% Petit Verdot, se situe sur des croupes de graves dignes des meilleurs terroirs du Médoc et bénéficie des influences atlantiques de l’Océan tout proche, et de la présence de l’Estuaire de la Gironde, créant ensemble les conditions climatiques favorables au développement des cépages et à la bonne maturité des raisins. Vendanges manuelles et mécaniques avec tri sélectif par parcelle, élevage en barriques 100% dont 33% neuves chaque année, et un séjour de 12 à 18 mois.  

    Pour Georges Dadda, la récolte 2017 a été normale, les vendanges ont été un peu compliquées car certaines parcelles étaient mûres, d'autres pas, mais, qualitativement et quantitativement c'est parfait et, il pense que le 2017 sera un bon millésime. Sur le marché en 2018 ses 2014 et 2015, et, comme chaque année, restructuration du vignoble.

    Typé, velouté, son Médoc Cru Bourgeois 2015, d’une robe rouge cerise limpide, qui développe un nez de griotte mais aussi des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins riches, un vin avec des notes spécifiques et persistantes de mûre et de fumé, de bouche pleine, de garde. Le 2014, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche puissante en finale. Le 2013, aux tanins soyeux, au nezintense de fruits (griotte) et de fleurs (pivoine), est un vin de belle ampleur, tout en finale. Le 2012, qui dégage un nez très intense (mûre, griotte), de bouche subtilement épicée, est un vin riche et d’une belle finale, où dominent les nuances de groseille et de poivre. 
    Le 2011, parfumé et persistant, aux tanins soyeux, équilibrés, mêle une charpente certaine à une jolie souplesse au palais, et développe des connotations de fruits noirs, tout en bouche, de bonne garde
    Son Médoc Cru Bourgeois Château Amour 2015, 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% Petit Verdot, élevage de 6 à 8 mois 100% en barriques, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée et ample, de très bonne évolution. Le 2014, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, est riche, d’une belle longueur, un vin puissant et harmonieux, avec ces notes de cassis et de réglisse en bouche, tout en charme.

     

    Château BOIS CARRÉMÉDOC Château BOIS CARRÉ

    Château BOIS CARRÉ 

    (MÉDOC)
    David Renouil
    1, rue de Mazails
    33340 Saint-Yzans-de-Médoc
    Téléphone :05 56 09 08 12 et 06 08 68 45 61 
    Email : vanessadavid33@hotmail.fr 

    Vignoble de 6 ha (50% Merlot, 50% Cabernet-Sauvignon), planté sur des croupes caillouteuses, sablo-argileuses et argilo-calcaires
    Voilà un excellent Médoc 2015, médaille d’Or au concours de Mâcon, qui développe des arômes de fruits mûrs, classique de ce millésime, le vin est corsé, aux taninsdenses et bien équilibrés, à la bouche parfumée (prune, épices), il faut attendre un peu pour profiter de son potentiel. Le 2014, alliant rondeur et charpente, marqué par la prune et la griotte, légèrement poivré comme il le faut en finale, à ouvrir sur une côte de bœuf flambée ou une épaule d'agneau braisée. Le 2013 est de bouche intense et dominé par la mûre, alliant souplesse et intensité aromatique. Beau 2012, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche parfumée (fraise des bois), riche et fondue, au nez où se mêlent la truffe et l’humuscharnu comme il se doit, de jolie garde mais que l’on peut déjà apprécier avec une selle d'agneau en persillé de truffe ou un ragoût de bœuf.
     

    Château Le BOURDIEUMÉDOC Château Le BOURDIEU

    Château Le BOURDIEU 

    (MÉDOC)
    Guy Bailly
    1, route de Troussas
    33340 Valeyrac
    Téléphone :05 56 41 58 52 
    Email : guybailly@lebourdieu.fr 
    Site : www.lebourdieu.fr 

    Vignoble de 38 ha plantés sur un sol de formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile (c’est ce que l’on appelle des croupes). Construit vers 1830 par Philippe Delacourt, reconnu Seigneur du Bourdieu, dans le style architectural des maisons de maître du XIXe siècle, le Château apparaissait déjà dans la 2e édition du Féret (1878) ainsi que dans la 1ère classification des Crus Bourgeois de 1932.
    Vous allez apprécier ce Médoc 2015 (50% Cabernet-Sauvignon, 50% Merlot), vieilles vignes de 35 ans, élevage 12 mois en barriques de chêne, vraiment remarquable, de robe grenat intense, équilibré, aux notes de cassis bien mûr, avec des nuances fumées, puissant, corsé, un vin qui commence à se fondre. Le 2014 est un vin aux tanins présents, intense en bouche, marqué par son terroir, au parfum de cerise et de sous-bois, d’excellente garde. Le 2013 est charmeur, au nez délicat de petits fruitsrouges mûrs (cassis, mûre) et d’humus, aux tanins soyeux, à la fois puissant et fin, un joli vin mêlant rondeur et structure, où l’élégance prédomine. 
    Le 2012, charnu, est riche en matière, aux tanins équilibrés, où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche riche et corsée, de garde. Le 2011 est excellent, d’un beau rouge profond, concentré et fruité, avec des tanins souples, et un nez où dominent la groseille et la prune, avec une touche poivrée. 
    Le 2010, caractérisé par un nez complexe (cassis, épices...), réunit puissance et souplesse, riche et fin, typécharnu, de bouche pleine. 

    Château CASTERAMÉDOC Château CASTERA

    Château CASTERA 

    (MÉDOC)
    Thomas C. Press - Directeur : Jean-Pierre Darmuzey
    Rue du Bourg
    33340 Saint-Germain-d'Esteuil
    Téléphone :05 56 73 20 60 
    Email : chateau@castera.fr 
    Site : www.chateau-castera.com 

    Nous avons décidé d’organiser de nombreux évènements tout au long de l’année pour ponctuer notre démarche œnotouristique, nous dit Mounia Ziani, responsable marketing et œnotourisme. Manifestations festives, culturelles…, mais aussi journées portes-ouvertes, dégustations
    En Avril, nous participons à la journée Portes-Ouvertes du Médoc, en Mai, nous organisons un vernissage puisque, chaque année, nous recevons un artiste qui présente ses œuvres. Château Castera accueille cette année, Michel Iturria, le dessinateur de Sud-Ouestqui expose de Mai à Septembre. 
    Le 2 Juin, nous organisons un concert de jazz dans le cadre de Music’Action en Médoc, sieste musicale dans les jardins, visite de la tour et du chai
    En Juillet, ce sont les Portes Ouvertes Castera en Fête et, le 22, de 10h à 19h : déjeuner sur l’herbe, visites guidées, Casino du Vin et sa roulette de saveurs, balades en calèche et chasse au trésor, animation musicale avec Banda Pays Médoc et dégustations de vins ! 
    En Août, rencontre avec Christian Coulon, auteur de “La Table de Montaigne”, conférence littéraire sur le thème des habitudes culinaires de Michel de Montaigne. 
    Le 14 Septembre, Caster’Apéro : un afterwork avec dégustation de vins, assiettes de tapas, animation musicale. Nous organisons aussi des ateliers Rosé, sur rendez-vous avec au maximum 8 personnes, nous leur apprenons à faire différents cocktails à base du rosé produit au Château Castera. 
    L’idée est de montrer que nous sommes dynamiques et que nous proposons des activités variées, organisons des évènements, que ce soient des conférences littéraires ou des apéros avec les bandas, entre autres. 

    Vous allez apprécier comme nous ce Médoc Cru Bourgeois 2014, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d'épices au palais, aux tanins amples mais très fins, un vin harmonieux et complet, avec une belle fraîcheur en finale, ce qui le rend déjà particulièrement séduisant. “En dépit du mois d’Août médiocre mais grâce au mois de Septembre, qui fut chaudsec et lumineux, une des conditions d’un grand millésime de rouge fut en partie satisfaite en 2014, avec la maturation complète des différents cépages. D’autant qu’Octobre, tout aussi exceptionnel, prolongea l’été en automne et assura la fin de maturation des Cabernets. Les Merlots ont bien résisté grâce aux argilo-calcaires, leurs permettant de bénéficier d’une réserve d’eau durant la période sèche de pré-vendanges.”
    Très joli 2013, qui fleure le cassis et la violette, tout en charme, souple, avec des notes de groseille surmûrie en bouche, bien corsé, aux tanins mûrs, un vion croquant et rond, très réussi.
    Le 2012, médaille d’Or Concours des vins de Bordeaux 2016, étonnant par sa charpente, où la complexité s’allie à la distinction, de couleur rouge profond aux reflets violets, a des tanins bien enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d’épices, puissant et bien corsé
    Redégusté cette année, le 2009 se goûte parfaitement, classique de ce grand millésime savoureux bordelais, tout en nuances d’arômes délicatement épicées, où dominent la mûre, l’humus et le cassis, très riche au nez comme en bouche, avec des nuances de poivre et de prune cuite, de robe intense, aux taninsamples, parfait avec des mets puissants comme une fricassée de lapin ou une selle d'agneau en persillé de truffe.

    Château DAVIDMÉDOC Château DAVID

    Château DAVID 

    (MÉDOC)
    Thierry Kerdreux
    40, Grand-Rue
    33590 Vensac
    Téléphone :06 89 16 07 70 
    Email : chateaudavid@free.fr 
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudavid 

    Un domaine sur sol de sables graveleux. Le vignoble de 16 ha est composé de 50% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, 5% Cabernet franc et 5% Petit VerdotVinification selon les méthodes traditionnelles médocaines, et vieillissement de 12 à 18 mois en fûts de chêne.
    Au Château David, nous dit Thierry Kerdreux, les vendanges 2017 se sont bien passées, il y a eu quelques pertes dues au gel mais nous avons pu recueillir 22% de la récolte. Les vendanges se sont déroulées parcelle par parcelle afin d'essayer d'avoir la meilleure maturité. L'assemblage est nettement satisfaisant, un millésime rondfruité, avec beaucoup de matière.
    Ses ventes, cette année : Château Les Abedes 2016, Château Les Hauts David 2016, Château David 2016, plus une nouvelle cuvée2016 à base de Petit Verdot uniquement.
    Nous continuons notre orientation vers Terra Vitis. Les investissements se font vers la thermorégulation et nous planterons 2 ha en CabernetPetit Verdot et Merlot.

    Il peut être satisfait de son Médoc 2015, gras, dense, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, d’une belle finale en bouche, où s’entremêlent des notes de fruits cuits et de truffe, un beau vin très classique, marqué par des nuances de pruneau confit, de bellegarde. Le 2014 est de robe rubis, avec des arômes de fruits surmûris et de poivre noir, charnu, complexe, avec des saveurs intenses, de bouche généreuse. 
    Excellent 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffécharnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et franctypé et de couleur profonde, parfait avec, par exemple, un navarin de souris d'agneau ou des tendrons de veau aux champignons et à la tomate. 
    Les Hauts de David 2015, plus boisé, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, est un vin puissant, de belle matière. Le 2014 se goûte très bien, avec des arômes complexes de prune, de sous-bois et de réglisse, ample en bouche. 
    Goûtez le Château Les Abèdes, dégageant un nez subtil avec ces connotations de cassis mûr et de truffe, un vin fondu mais riche au palais, de jolie charpente.
     

    Château Les GRAVES de LOIRAC

    Château Les GRAVES de LOIRAC 

    (MÉDOC)
    Christine et Jean-François Gillet
    21, chemin du Centre
    33590 Jau-Dignac-et-Loirac
    Téléphone :05 56 09 48 97 et 06 77 87 41 73 
    Email : lesgravesdeloirac.chateau@wanadoo.fr 

    Une exploitation familiale de 8 ha de sol graveleux (66% Cabernet-Sauvignon et 34% Merlot noir, élevage 8 à 12 mois en fûts de chêne). 
    Excellent Médoc 2015, dense et charnu comme il se doit, aux tanins fermes et savoureux, tout en nuances avec des notes de griotte, de musc et de cuir, qui poursuit son évolution. 
    Le 2014 a des tanins soyeux et riches, au nez de groseille, de robe grenat, épicé en bouche. Le 2013, de robe brillante et soutenue, dégage des senteurs de fruits noirs cuits, avec une bouche riche qui dévoile des tanins enrobés. Joli 2011, classique de ce millésime, à la fois riche et souple, très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe. Le 2010 réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, de bouche soyeuse mais puissante.

     

    LES GRAVES

     

    Prolongement des terres du Médoc, le vignoble des Graves (environ 3 450 ha) a été de tout temps rapproché historiquement et géographiquement de celui du Médoc. Là aussi la terre est graveleuse (le mot “graves” vient de là), pauvre, mais secourue par un climat exceptionnel et des vignerons qui ont écrit l’histoire du Bordelais. 

    En Graves, la typicité des terroirs est réelle, avec des sols très spécifiques du bordelais, les seuls où l’on peut élever, à la fois, de grands vins rouges et blancs secs. Dans les deux couleurs, en effet, selon les territoires et la passion des hommes et des femmes, on accède à une gamme exceptionnelle, du plus grand vin au plus charmeur, mais, chacun marqué par une spécificité propre à la région, et c’est déjà beaucoup. 


    Château le TUQUETGRAVES Château le TUQUET

    Château le TUQUET 

    (GRAVES)
    Paul Ragon et Alice de la Haye
    18, route des Landes
    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 20 21 23 
    Email : letuquet@orange.fr 

    Classé Premier Grand Vin. Domaine de 120 ha (40 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtime­nts figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais par la suite: 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, un chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage. 

    Le château Le Tuquet a subi un gel extrême (98%), nous précise Alice de la Haye, toutefois, les raisins non touchés ont eu une maturité étonnante, un beau fruité, ce sera un millésime séduisant et agréable à boire. Ventes en 2018 : les 2016, 2015, 2014, 
    2012 et 2011.

    Superbe Graves rouge 2015, marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, riche en couleur, au nez délicat où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche puissante, avec des nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeuxcharnu comme il se doit. Le 2014, bien caractéristique de ce que doit être un Vin de cette appellation, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, aux tanins puissants, gras en bouche, d’une très jolie finale. Excellent 2012, gras et corsé, de bouche pleine.
    Le Graves blanc 2016, élevage en cuves sur lies, avec cette fraîcheur florale doublée de senteurs fruitées, développe une bouche délicate et vive, un Vin tout en nuances, typé, avec ces connotations où s’entremêlent les fruits blancs mûrs, les épices et les fleurs fraîches, de bouche intense. Le 2015 est un Vinalliant finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de petites fleurs blanches et d’agrumes, de bouche riche, longue, parfait sur une tarte aux asperges et saumon ou une truite aux amandes.

    Château de VIMONTGRAVES Château de VIMONT

    Château de VIMONT 

    (GRAVES)
    Esat Magdeleine de Vimont
    1, rue des Lilas
    33640 Castres
    Téléphone :05 56 67 39 60 
    Email : esatvimont@institut-don-bosco.fr 
    Site : www.institut-don-bosco.fr 

    Dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, notamment pour un rapport qualité-prix-plaisir exceptionnel. Au-delà de sa vocation viticole, le Château Vimont est aussi l’outil de travail de personnes en situation de handicap qui œuvrent avec passion et fierté à la production des VinsSols de graves sablo-calcaire, sous-sol argilo-graveleux. Élevage en barriques 100%, dont 30% neuves. 
    Voilà un remarquable graves rouge 2015, qui a d’ailleurs reçu une médaille d’Or à Lyon, marqué par son Merlot (80%, le reste en Cabernet-Sauvignon), au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la prune et le fumé, velouté et savoureux, de garde. 
    Savoureux 2014, aux tanins fermes et ronds à la fois, est de robe intense, harmonieux, de bouche dominée par les petits fruits rouges macérés, ample, parfait sur un onglet à l'échalote ou un carré d'agneau persillade. Le 2013, au nez délicat, mêle puissance et finesse, aux nuances de violette et de fraise mûre, généreux aux papilles, un vin très réussi. 
    Très joli graves blanc 2016, très typé Sémillon (80%, le reste en Sauvignon), Sols graves et sables graveleux, âge des vignes 35 ans, au nez fleuri, de robe pâle, brillante et limpide, qui associe la vivacité à l’élégance, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron, avec une jolie note de fraîcheur très agréable en finale. Le 2015, avec ce bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel Or pâle brillant, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, est un vin classique, idéal, par exemple, sur un Saint-Pierre en croûte ou un pain de poisson aux crevettes grises. Le 2014, toujours bien marqué par sa prédominance de 67% Sémillon, 32% Sauvignon et 1% Muscadelle, a des notes de pêche et de lis, un vin long en bouche, tout en ampleur et séduction.
    Château HAUT-CALENSGRAVES Château HAUT-CALENS

    Château HAUT-CALENS 

    (GRAVES)
    Thierry Yung
    10, allée des Aulnes
    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 67 05 25 et 06 75 02 15 79 
    Email : vignobles.tyung@orange.fr 

    Les origines viticoles de cette exploitation remontent à des temps assez lointains. Une partie de cette propriété a appartenu au général Eugène Dubern qui s’est particulièrement distingué en Afrique et notamment en Algérie (1839 et 1840). En 1879, M. Révolat, jeune propriétaire de l’époque, reçoit une médaille d’or pour l’une de ses récoltes ; depuis, beaucoup d'autres récompenses se sont succédé. En fin de la décennie des années 1970, M. Albert Yung, s’attache à en reconstituer entièrement le vignoble et à moderniser chais et cuverie. 
    Thierry Yung dirige cette propriété viticole qui se compose des appellations : GravesBordeaux Supérieur et Bordeaux avec principalement des cépages rouges sélectionnés de Merlot et de Cabernet-Sauvignon. 

    Pour Thierry Yung, au Château Haut-Calens, certaines vignes ont gelé, d'autres pas, les quantités sont réduites (18hl/ha), mais la qualité présente : les rosés sont fruités, les rouges structurés.
    Il commercialise en 2018 : Rosé 2017, Bordeaux Supérieur 2015, Cuvée Spéciale 2014, Haut Calens 2014 puis 2015.

    Il peut être fier de son beau Graves Château Haut-Calens rouge Cuvée Spéciale 2015, élevé en fûts, avec des senteurs de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Le 2014 a des arômes puissants de fruits cuits, d’humus et d’épices, de bouche riche, où se décèlent le fumé et le poivre, un vin parfait aujourd’hui sur un pavé de bœuf façon rossini ou un lapin en gibelotte. 
    Le Graves Château Haut-Calens rouge 2015, charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins amples, avec ce nez où dominent la mûre, la griotte et les sous-bois. 
    Le 2014 mêle couleur et structure, au nez à dominante de fruits frais (mytille, groseille) et d’humus, avec, au palais, des connotations de fruits noirs et de fumé. 
    Goûtez son Bordeaux Supérieur Château Croix de Calens 2015, qui développe des tanins présents et fins à la fois, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise, très équilibré en finale, avec une touche épicée. 
    Goûtez aussi son joli Croix de Calens rosé 2017, aux arômes fruités de fraise, de pêche blanche, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, toujours très séduisant.

    Château JOUVENTEGRAVES Château JOUVENTE

    Château JOUVENTE 

    (GRAVES)
    D. Gutmann & Fils
    93, le Bourg
    33720 Illats
    Téléphone :05 56 62 49 69 et 06 72 31 45 81 
    Email : chateaujouvente@wanadoo.fr 
    Site : www.chateau-jouvente.fr 

    Amoureux du vin, David le père et Benjamin le fils étaient désireux de bâtir une entreprise familiale fondée sur la terre, la vie et la transmission. Leur rêve est devenu réalité avec Château Jouvente qui a été un coup de cœur pour toute la famille. 
    Selon le père et le fils, Château Jouvente est "un joyau bordelais qui ne demande qu'à être découvert et apprécié. Nos vinssont typiques de l’AOC Graves, mais surtout reconnaissables par leur élégance, leur équilibre et leur fruité.” “Emblématiques de leur appellation, les vins de Château Jouvente ont été largement récompensés ces dernières années par le Trophée d'appellation des Grands Crus de Graves
    Côté cultural, la vigne est travaillée en lutte raisonnée et en bio-contrôle, ce qui permet aux pieds de vigne de renforcer leur propre résistance face aux attaques de maladie et de se développer sur un sol riche en micro-organisme. Les rouges sont composés de merlot, de cabernet-Sauvignon et de Petit-Verdot. Le blanc est issu du Sauvignon et du Sémillon et est un produit confidentiel (produit qu'à 8.000 bouteilles). Cette charmante propriété de 8,7 ha est située au centre du village d’Illats, à 25 km au sud de Bordeaux. En vous y rendant, vous êtes certains de profiter d'une visite personnalisée et riche en enseignement. L'équipe de Jouvente vous fera découvrir, autour d'une demeure du XVIIIe siècle, le vignoble, son mode de culture en bio-contrôle, son chai à barrique et sa cave souterraine rare. La visite se conclura par une dégustation d'au moins cinq vins. Une adresse à ne pas manquer pour le plaisir des yeux et du palais.
    Coup de cœur pour leur Graves rouge 2015, issu des Cabernet-SauvignonmerlotPetit Verdot, élevé en fûts, de couleur soutenue, au nez de cassis, de pruneet d’épices, associant rondeur et structure, un vin très bien élevé, gras, tout en bouche. Le 2014, récompensé au Trophée des Graves, est long en bouche, au nez légèrement poivré, un vin avec des notes spécifiques et persistantes de mûre et d’épices, quant le 2012, médaille d’Or à Lyon, au bouquet de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, développe des tanins enrobés. Le 2011 a des nuances de violette et de framboise, des tanins souples, des senteurs de fruits rouges surmûris, et poursuit une belle évolution comme le prouve ce 2008, de bouche parfumée, riche et fondue à la fois, où se mêlent la framboise et l’humus, a des tanins soyeux. Joli 2007, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche ample et souple à la fois, un vin de couleur rubisprofond.
    Le Graves rouge La Source 2015, élevé en cuves Inox, plus rond, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, se débouche sur un poulet froid en gelée au safran ou un pâté de foies de volaille en terrine.
    Le Graves blanc 2016, Sauvignon et Sémillonfermentation en barriques, est suave, un vin où s’entremêlent les fruits (agrumes) et les fleurs fraîches, de bouche séductrice. Séduisant Vin de France rosé la Fontaine de Jouvente 2016, merlot (75%), Cabernet-Sauvignon (25%), vif et floral, qui sent bon la framboise.
    Château D'ARRICAUDGRAVES Château D'ARRICAUD

    Château D'ARRICAUD 

    (GRAVES)
    Isabelle Labarthe

    33720 Landiras
    Téléphone :05 56 62 51 29 
    Email : chateaudarricaud@wanadoo.fr 
    Site : www.chateau-darricaud.fr 

    L’origine du domaine est très ancienne et nous devons son aspect actuel au Comte Joachim de Chalup. Il entra chez les mousquetaires gris en 1772, devint conseiller du Roi en 1783, puis Président du Parlement de Bordeaux. Incarcéré sous la Terreur au château-prison de Cadillac, puis libéré, il fut nommé premier Président de la Cour Royale d’Angers sous la Restauration. Le domaine fut l’objet d’agrandissements avec des cépages de choix. Depuis trois générations, la famille Bouyx-Trénit, très attachée à ce terroir et à son histoire, œuvre pour le mettre en valeur. Aujourd’hui, Isabelle Labarthe poursuit avec passion les mêmes objectifs. Le vignoble s’étend sur 23 ha d’un seul tenant. Sa partie haute est recouverte d’un manteau de graves typiques argileuses, en bas de pente affleurent les sols rouges argilo-calcaires à astéries. La propriété vient d'acquérir la certification HVE (Haute Valeur Environnementale).
    Voilà un remarquable graves rouge Grand Vin 2015, corsé, épicé, très harmonieux, riche en couleur, bien typé, de belle robe soutenue, aux notes de sous- bois et de mûre, bien charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...) au palais, à déboucher avec, notamment, des rognons de veau aux pleurotes ou un civet de porcelet aux petits oignons.
    Le 2014, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse, a des tanins bien soyeux et structurés. 
    Le graves rouge Réserve du Comte 2015, charpenté, élégant, aux tanins denses, est coloré et intense au nez comme en bouche (griotte, fumé...), un Vinpuissant, charmeur, avec de la matière. Le 2014 est corsé, savoureux, aux tanins amples, au nez complexe dominé par la cerise et la cannelle, alliant rondeur et charpente.
    Excellent graves blanc 2015, qui mêle richesse aromatique et persistance, dense, avec des connotations persistantes de noix et d’abricot frais. Très joli Liquoreux 2011, avec cette bouche souple, tout en subtilité d'arômes, de belle teinte dorée, aux nuances de fruits bien mûrs, d'une belle ampleur.
     

    Château BRONDELLEGRAVES Château BRONDELLE

    Château BRONDELLE 

    (GRAVES)
    Jean-Noël Belloc

    33210 Langon
    Téléphone :05 56 62 38 14 
    Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr 
    Site : www.chateaubrondelle.com 

    Très beau Graves rouge Château Andréa 2016, particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise cuite et de cannelle, est d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, un vin généreux et persistant. Excellent Graves Classic rouge 2015, Merlot et Cabernet-Sauvignon, tout en bouche, à dominante de rondeur, ferme, tout en nuances aromatiques (cerise noire, prune…). Le Graves Classic blanc 2016, Sauvignon et Sémillon, aux nuances de brugnon et de lis, est un vin très harmonieux, mêlant charme et rondeur. 
    Quant à son Sauternes 2016, il est riche et distingué à la fois, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, de bouche onctueuse où l’on retrouve l’abricot confit et le pain brioché. Joli Bordeaux Supérieur Château Bras d’Argent 2015, de couleur intense, aux arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), un vin souple, aux tanins bien enrobés. 
    Beau Pessac-Léognan blanc Château d’Alix 2015, d'une jolie complexité aromatique avec des connotations de rose, de citron et de grillé, mêle élégance et structure, et se débouche aussi bien avec une truite pochée en sauce qu’avec une bourride de seiches. Le Pessac-Léognan rouge Château d’Alix 2015, de couleur profonde, très équilibré, au nez dominé par la cerise noire et les sous-bois, un vin puissant mais où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents.

    SD

  • MEDOC : IL S'AGIT DE FRAPPER A LA BONNE PORTE

    Il y a des vins du Médoc formidables, dans toutes les appellations, dans une gamme de prix très large, du plus accessible au plus inadmissible... et d'autres crus "sans vice ni vertu", surbarriqués, survinifiés, sans expression réelle du terroir, que l'on pourrait confondre avec n'importe quel autre rouge bordelais, espagnol ou californien... On se doute que ces derniers ne sont pas notre -"tasse de thé" !

    Et il en est d'ailleurs autant dans le Libournais ou dans les Graves.

     

    VOIR LES AUTRES CLASSEMENTS DES BORDEAUX

     

    CLASSEMENT MEDOC
     
    e_medoc.jpg
    LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE


    Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


    IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
    Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

    PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    LATOUR (Hors Classe)
    MOUTON-ROTHSCHILD
    CLERC-MILON
    GRAND-PUY-LACOSTE
    LASCOMBES
    LYNCH-BAGES
    MONTROSE
    PICHON-COMTESSE
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    LAFITE-ROTHSCHILD (Hors Classe)
    (MARGAUX)
    BATAILLEY
    HAUT-MARBUZET
    CANTENAC-BROWN
    GLORIA



    DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    BEAU SITE
    BRANE-CANTENAC
    CALON-SÉGUR
    CASTERA
    FONBADET
    LA GALIANE
    COUDOT
    DAVID
    FONTESTEAU*
    HENNEBELLE
    HOURTIN DUCASSE*
    Clos MANOU
    LE MEYNIEU*
    SAINT-HILAIRE*
    BOIS CARRÉ*
    GRAVES DE LOIRAC
    HAUT BARRAIL*
    PETIT BOCQ*
    TEMPLE DE TOURTEYRON
    AGASSAC
    CAMBON LA PELOUSE*
    PEYRABON*
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    CLARKE
    BRIDANE
    DESMIRAIL
    FOURCAS-DUPRÉ
    SAINT-PIERRE
    LÉOVILLE-BARTON
    MAYNE LALANDE
    LA MOULINE
    SIRAN
    SOCIANDO MALLET
    TOUR-DU-ROC
    TRONQUOY-LALANDE
    LE BOURDIEU*
    CARONNE-SAINTE-GEMME
    (COS LABORY*)
    DEVISE D'ARDILLEY
    LAYAUGA-DUBOSCQ
    LUSSAN
    MARQUIS DE TERME
    PANIGON*
    PLANTIER ROSE*
    SAINT-ESTEPHE*
    SOULEY-SAINTE-CROIX
    LA LAUZETTE*
    DONISSAN*
    LES MARCEAUX
    HOURBANON
    MONGRAVEY

    TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

    CATEGORIE A 
    Priorité à la puissance
    (LAMOTHE-BERGERON*)
    TOUR DU HAUT-MOULIN
    BEYZAC
    CHANTEMERLE
    GORRE
    HAUT COTEAU
    RAUX
    ROSE BRANA
    TOUR MARCILLANET
    VILLEGEORGE
    CATEGORIE B 
    Priorité à l'élégance
    CROIX du TRALE
    FAUGEROUX
    LOUSTEAUNEUF
    MOULIN ROUGE
    (REYNATS)
    SAINT CHRISTOLY
    LE TEMPLE*
    Choississez une région pour voir un autre classement : 
    ALSACE LANGUEDOC-ROUSILLON
    BEAUJOLAIS PROVENCE-CORSE

    BORDEAUX

    BOURGOGNE

    VAL DE LOIRE

    CHAMPAGNE VALLEE DU RHONE
    SUD-OUEST-PERIGORD  
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu