Avertir le modérateur

vins

  • Mes Graves préférés

     

    Château d'ARDENNES

    Château d'ARDENNES

    (GRAVES)
    François Dubrey

    33720 Illats
    Téléphone :05 56 62 53 80 et 06 08 99 27 95
    Télécopie : 05 56 62 43 67
    Email : contact@chateau-ardennes.com
    Site : www.chateau-ardennes.com

    Savoureux Graves rouge 2007, issu de vignes traitées sans produits chimiques, de belle robe grenat, de bonne base tannique, gras, souple et charnu, au nez dominé par le cassis, le cuir et les sous-bois. Le 2006, riche en couleur, est harmonieux, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (pruneau, cerise noire), dense et velouté, de bouche complexe. Beau 2005, de belle couleur pourpre, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche corsée, un vin charpenté, très classique. Le 2004, de bouche pleine, est ample et velouté, d’une belle concentration mais très fin. Joli Graves blanc 2008, alliant puissance et finesse, au nez de fleurs et de pamplemousse, tout en bouche.

    Château D'ARRICAUD

    Château D'ARRICAUD

    (GRAVES)
    Mme Labarthe

    33720 Landiras
    Téléphone :05 56 62 51 29
    Télécopie : 05 56 62 41 47
    Email : chateaudarricaud@wanadoo.fr

    Un excellent Graves rouge Prestige 2007, aux tanins puissants et soyeux à la fois, très parfumé, tout en bouche, bien corsé, un vin savoureux et complexe. Le 2006 est charnu comme on les aime, gras, bien charpenté, un vin avec des nuances de prune et de violette, au nez ample, suave et puissant, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante en bouche. Le 2005, dense, de robe soutenue, est un vin charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, de base tannique importante et très équilibrée.

     

     

    Château BICHON-CASSIGNOLS

    Château BICHON-CASSIGNOLS

    (GRAVES)
    Marie et Jean-François Lespinasse
    50, avenue Capdeville
    33650 La Brède
    Téléphone :05 56 20 28 20
    Télécopie : 05 56 20 20 08
    Email : bichon.cassignols@wanadoo.fr
    Site : www.bichonvins.com

    Une exploitation familiale de 12 ha où l’on applique une agriculture raisonnée. Vous aimerez leur Graves rouge 2005 (55% Merlot et 45% Cabernet-Sauvignon), aux tanins amples et ronds à la fois, tout en nuances aromatiques, d’une jolie concentration, aux notes de groseille, d’humus et d’épices. Séduisant Graves blanc 2008, 60% Sémillon et 40% Sauvignon), tout en bouche, aux senteurs persistantes de chèvrefeuille et de coing, d’une finale fruitée.

    Château La BLANCHERIE

    Château La BLANCHERIE

    (GRAVES)
    Pierre Braud

    33650 La Brède
    Téléphone :05 56 20 20 39
    Télécopie : 05 56 20 35 01
    Email : contact@chateau-la-blancherie.com
    Site : www.chateau-la-blancherie.com

    Une propriété de 22 ha de vignes. Excellent Graves La Blancherie-Peyret rouge 2007 (Cabernet-Sauvignon et Merlot), de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, un vin soyeux et dense en bouche, élégant et harmonieux, de belle charpente. Joli Graves blanc sec 2008 (90 % Sauvignon), aux senteurs persistantes de fruits blancs et d'agrumes, un vin charmeur, tout en rondeur, plein de délicatesse. Le rosé La Blancherie 2008 est une réussite, avec cette attaque fraîche et fruitée, souple et frais, un vin à découvrir avec des crevettes grises.

    Château BRONDELLE

    Château BRONDELLE

    (GRAVES)
    Jean-Noël Belloc

    33210 Langon
    Téléphone :05 56 62 38 14
    Télécopie : 05 56 62 23 14
    Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr

    Son Château Brondelle Grand Vin rouge 2005, est riche en arômes, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, servi par une belle structure, très prometteur. Le Brondelle blanc sec 2009 est très aromatique aux notes minérales, un Vin riche, complexe et gras. Goûtez aussi le Château Brondelle classique rouge 2007, de bouche ample où se mêlent la griotte et l’humus, un très joli Vin, dense, aux tanins soyeux, de bonne charpente. Le Bordeaux Supérieur Bras d’Argent 2007 est très réussi, un Vin bien charpenté et charnu, de robe soutenue et brillante, avec ce nez légèrement épicé, ample et distingué. Le Clairet de Bras d’Argent est issu de saignées de Cabernet-Sauvignon et Merlot, aux arômes de fraise mûre. Joli Sauternes Château Fontaine 2008, qui offre une belle fraîcheur, un Vin très facile à boire.

     

     

    LEXIQUE DU VINABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

     

     

    Château CALENS

    Château CALENS

    (GRAVES)

    6, rue des Mages
    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 67 05 48
    Télécopie : 05 56 67 04 72
    Email : fils.artaud@wanadoo.fr

    Bien apprécié ce Graves rouge 2008, issu d’un vignoble de 6 ha (60% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, sols de Graves argilo-calcaire et sablonneuse), bien élevé en fûts (30% neufs), au nez intense, de couleur profonde, très classique de ce millésime, complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs et fermes à la fois. Le 2006 se goûte très bien, marqué par des notes de fruits noirs et des touches finement épicées, riche et ample au palais, de robe grenat profond, aux tanins mûrs et d’une belle finale

     

     

     


    Château CHANTEGRIVEGRAVES Château CHANTEGRIVE

    Château CHANTEGRIVE

    (GRAVES)
    Sas des vignobles Lévèque
    Domaine de Chantegrive - BP 14
    33720 Podensac
    Téléphone :05 56 27 17 38
    Télécopie : 05 56 27 29 42
    Email : chateauchantegrive@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauchantegrive
    Site : www.chantegrive.com

    Au sommet. Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par Françoise Lévêque depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d'excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s'appuyant sur une structure argilo-calcaire. Les vignes de plus de 30 ans d'âge sont plantées en majorité sur des terrasses et de légères croupes orientées au sud et bénéficient d'un excellent ensoleillement et d'une bonne ventilation. C'est une superbe exploitation dotée des meilleurs équipements inspirés à la fois par la tradition et les techniques modernes. Chantegrive est enfin conduit par une famille sympathique et passionnée par le vin, soucieuse du travail bien fait, respectueuse du client et responsable de la qualité des vins qu'elle produit. “Nous aimons produire des vins typés, précise Françoise Lévêque, élégants et de très grande qualité, nous sommes d'ailleurs fiers de retrouver nos vins dans les palmarès, c'est un encouragement pour continuer.” Coup de cœur pour ce Graves rouge 2007, de belle couleur soutenue, saveur élégante de petits fruits mûrs, tanins ronds et déjà un peu souple ; beaucoup de fruit pour un vin qui s’annonce très charmeur avec une structure parfaitement équilibrée. Le 2006, puissant, structuré, très élégant, de bouche ample, tout en arômes, avec des tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et d’épices, de belle évolution. Le 2005 est charpenté et charnu, aux nuances de cassis et d’épices, aux tanins harmonieux mais structurés à la fois, un vin de bouche soyeuse, de couleur profonde, de garde. Le 2003 est savoureux, très représentatif de ce millésime, de teinte pourpre intense, élégant, aux tanins mûrs, tout en bouche, avec des notes de framboise et de cuir. Le Chantegrive blanc 2009, aux arômes très fins (agrumes, genêt), de robe d’un bel aspect limpide et brillant, de bouche friande. Remarquable blanc Caroline 2008, de bouche subtile aux nuances de pamplemousse et d’amande fraîche, suave comme il se doit et d’excellente évolution, un vin qui mérite une cuisine raffinée. Il y a aussi cette Cuvée Henri Lévêque 2007, en hommage à Henri Lévêque, qui est à l’origine de cette belle propriété. Très bien élevé, le vin est de robe rubis profond, avec ces arômes de fruits surmûris, d’épices, de cuir, un vin charnu et charmeur, aux tanins savoureux. Exceptionnel Cérons 2005 (proposé uniquement dans les grands millésimes), vendanges manuelles avec tris successifs, élevage en barriques 12 mois, d’une suavité exceptionnelle, aux senteurs de fleur d’acacia et de miel.

    Château GRAND ABORD

    Château GRAND ABORD

    (GRAVES)
    Vignobles Dugoua
    56, route des Graves - BP 7
    33640 Portets
    Téléphone :05 56 67 50 75
    Télécopie : 05 56 67 22 23
    Email : dugoua.ph@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles-dugoua.fr

    Une propriété de 20 ha plantés sur un sol de graves et de pierres lisses du tertiaire. Belle réussite avec ce graves rouge 2007, de belle charpente, riche en couleur comme en matière, un vin équilibré et souple, charnu, avec des arômes fondus de sous-bois et de cassis, de bonne garde. La cuvée Passion 2006, de couleur pourpre, complexe et charnue, fort bien élevée, avec des tanins savoureux, avec ce nez où dominent les fruits rouges mûrs et les épices, est un vin structuré et harmonieux. Très séduisant graves blanc 2008, d’un bel or pâle brillant, de bouche intense où l’on retrouve l’acacia et les agrumes, charmeur et persistant, parfait sur un bar grillé.

     

    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement
    Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE

     

    Château du GRAND BOSGRAVES Château du GRAND BOS

    Château du GRAND BOS

    (GRAVES)
    André Vincent

    33640 Castres
    Téléphone :05 56 67 39 20
    Télécopie : 05 56 67 16 77

    Au sommet. En 1988, André Vincent, précédemment propriétaire du château La Haye, cru bourgeois supérieur de Saint-Estèphe en Médoc au classement de 1932, achetait le Grand Bos qui ne faisait plus de vin depuis 1950. Après avoir restauré les bâtiments, planté, et surtout acquis de vieilles vignes dans le prolongement de sa veine de grave profonde qui redouble la chaleur du soleil et qui est posée sur une assise calcaire tertiaire, il a équipé la propriété en matériel moderne. À la suite d’extensions successives des chais et cuviers en 1992, 1996 et 2000, il a donné à l’exploitation sa physionomie actuelle en 2004 et 2005, par la construction d’un chai souterrain d’une capacité de 500 barriques, et par la réhabilitation du cuvier primitif, désormais au service d’un vignoble couvrant 18,30 ha sur une superficie totale de près de 42 ha. Une réussite, ce Graves 2007, intense en couleur comme en arômes, tannique, très prometteur avec des notes de petits fruits rouges surmûris et d'épices, charnu comme il le faut. Le 2006 mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de cuir et de fruits légèrement cuits, d'excellente évolution. Le 2005, charpenté, avec ces senteurs bien marquées de cerise mûre, de poivre et de musc, de bouche souple et fondue, aux tanins très équilibrés et enrobés, est un vin avec beaucoup de matière, de belle garde. Le 2004, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d’épices et de sous-bois, est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière, de garde, naturellement. Le 2003 est un vin puissant, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de griotte mûre. Le 2002 est de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie intensité et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution. Le 2001, de belle robe sombre, est un vin de bouche puissante et dense, aux connotations caractéristiques de petits fruits mûrs légèrement épicés (griotte, cassis...) et de réglisse. Beau 2000, parfumé, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, qui évolue parfaitement.

    Château des GRAVIÈRES

    Château des GRAVIÈRES

    (GRAVES)
    Vignobles Labuzan Earl

    33640 Portets
    Téléphone :05 56 67 15 70 et 05 56 67 62 33
    Télécopie : 05 56 67 07 50
    Email : vignobles-labuzan@wanadoo.fr

    Un excellent Graves rouge Prestige 2008, bien charnu, épicé, aux tanins concentrés, un vin tout en bouche, avec des nuances de mûre et de fumé, de bonne garde. Le 2006 est riche en couleur comme en arômes, aux notes de sous-bois et de griotte, très bien structuré, fondu, d’un remarquable équilibre en bouche. Le 2005, de couleur grenat, de bonne charpente, aux senteurs de fruits macérés, aux tanins structurés, est riche et bien équilibré.

    Château HAUT-CALENSGRAVES Château HAUT-CALENS

    Château HAUT-CALENS

    (GRAVES)
    Thierry Yung

    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 67 05 25
    Télécopie : 05 56 67 24 91
    Email : vignobles.tyung@orange.fr

    À la tête des Deuxièmes Grands Vin Classés. Beau Graves Château Haut-Calens rouge cuvée Prestige 2007, au nez puissant et subtil à la fois, avec ses notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et une touche poivrée, un Vin riche, de bouche dense qui commence à peine à se fondre. Excellent 2006, de couleur pourpre intense, savoureux et élégant, aux tanins mûrs et complets, un Vin très agréable par sa souplesse, tout en bouche, d’une belle finale. Le 2005 est de couleur brillante, charpenté, élégant, tout en bouche, aux tanins amples, un Vin à la fois riche et souple, très équilibré, au bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise cuite, d’excellente garde. Beau 2004, aux nuances d’humus et de cassis, un Vin de bouche complexe et fondue, qui commence à se goûter parfaitement, de très bonne garde. Le 2003 est de couleur grenat, savoureux en bouche, concentré, gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, cuir, sous-bois) comme en structure, aux tanins mûrs. Le Graves Tradition rouge 2006, très réussi, corsé, d’une belle harmonie tannique, un Vin ferme et soyeux à la fois. Excellent 2005, parfumé, associant couleur et matière, très équilibré, au nez de cassis et d’épices, prometteur. Le 2004, charnu, de robe soutenue, aux tanins soyeux comme à son habitude, est un Vin séduisant qui associe une charpente réelle à une jolie rondeur, de bonne garde. Le 2003 réunit concentration aromatique et souplesse en bouche, aux notes de griotte mûre, coloré, charnu, de bouche soyeuse.

    Château de MAUVESGRAVES Château de MAUVES

    Château de MAUVES

    (GRAVES)
    Famille Bouche
    25, rue François Mauriac
    33720 Podensac
    Téléphone :05 56 27 17 05
    Télécopie : 05 56 27 24 19
    Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
    Site : www.chateaudesmauves.fr

    Classé 1er Grand Vin avec un rapport qualité-prix-plaisir exceptionnel, associé à une convivialité exemplaire de la famille Bouche, pour qui leurs clients sont aussi des amis. Un vrai coup de cœur pour leur Graves rouge 2008, actuellement en élevage, c’est un très beau millésime, à rapprocher du 2005 (petits rendements). La couleur est très intense, le Vin est rond, très parfumé, avec un joli potentiel de garde. Le 2007, coloré et très aromatique, d’une grande subtilité en bouche, aux senteurs de cassis, de fraise et de cuir, corsé, bien charpenté, aux tanins fermes mais distingués. Savoureux 2006, de couleur grenat, savoureux en bouche, concentré, gras et persistant, riche en arômes (cerise noire, sous-bois) comme en structure, aux tanins mûrs, d’excellente garde. Beau 2005, classique, parfumé (framboise, mûre), un Vin bien charpenté, bien charnu, de robe soutenue, suave au palais, légèrement épicé en finale, aux tanins fondus, très charmeur. Le 2004 est très classique, un Vin riche, de couleur profonde, complexe au nez comme en bouche (pruneau, épices), avec des tanins mûrs et bien fermes à la fois, idéal sur des brochettes d’agneau. Le 2003, très réussi, se goûte particulièrement bien aujourd’hui, un Vin bien charnu, de robe soutenue, ample en bouche, au nez légèrement épicé, finement tannique. Le Graves blanc 2008, pur Sémillon, est très parfumé (pomme, citron, tilleul), un Vin qui mêle la fraîcheur à l’élégance, de robe pâle limpide, de bouche souple, bien élevé et très abordable. Très joli 2007, de jolie robe jaune paille, aux nuances de fleurs, finement poivré, bien équilibré, de bouche ample. Le 2006 est fin et délicat, de bouche suave et dense, au nez de fleurs et de pamplemousse, un Vin savoureux et séduisant, à ouvrir sur une sole meunière. Excellent Bordeaux rosé 2008, de belle robe rose pâle, au nez subtil de fraise, de bouche gourmande et légère, et une finale fraîche et franche, très réussi.

    Château du MAYNE

    Château du MAYNE

    (GRAVES)
    Jean-Xavier Perromat

    33720 Cérons
    Téléphone :05 56 27 01 13
    Télécopie : 05 56 27 22 17
    Email : perromat@chateaudecerons.com
    Site : www.chateaudecerons.com

    Très bien classé, et c’est mérité. Un vignoble de 20 ha. Remarquable Graves rouge 2006, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, bien élevé, bien charnu, de très bonne garde. Le 2005, d’un grenat profond, un vin fin et équilibré, aux notes de cassis et de cerise, est de bouche bien corsée et parfumée, de belle charpente, complet. Tout en charme, le Graves blanc 2008, avec ses arômes de fruits exotiques et d’agrumes, est de belle teinte, franc et souple, d’une belle fraîcheur au palais. Excellent 2007, harmonieux, aux notes d’agrumes, qui allie distinction et puissance. Même propriétaire que le Château de Cérons (voir Liquoreux).

    Château MOURET Jean Médeville et Fils

    Château MOURET Jean Médeville et Fils

    (GRAVES)
    Jean Médeville

    33410 Cadillac
    Téléphone :05 57 98 08 08
    Télécopie : 05 56 62 18 22
    Email : medeville-jeanetfils@wanadoo.fr
    Site : www.medeville.com

    Excellent Graves rouge Château Peyreblanque 2007 (“pierre blanche”), issu d’un vignoble de 8 ha d’un seul tenant, sur la commune de Budos, typé et très fin, de robe rubis profond, un vin de bouche intense et parfumée (griotte, humus...), de bonne évolution. Le 2006, de belle couleur, est bien corsé, velouté, avec ses notes de mûre et de sous-bois, aux tanins fermes et ronds à la fois. Très joli Graves blanc Château Boyrein, un vin aux notes de fruits frais (abricot) et de tilleul, qui allie élégance et puissance, rond et fruité. Leur Bordeaux rouge 2008, bien élevé, est très classique de ce millésime, bien ferme, parfumé (framboise, mûre), de bonne bouche avec des tanins mûrs, de bonne garde, comme le Premières Côtes de Bordeaux, qui associe finesse et structure, de couleur grenat, aux nuances épicées, tout en bouche.

    Château LA ROSE SARRON

    Château LA ROSE SARRON

    (GRAVES)
    Philippe Rochet

    33210 Saint-Pierre-de-Mons
    Téléphone :05 56 76 29 42
    Télécopie : 05 56 63 52 31
    Email : contact@la-rose-sarron.com
    Site : www.la-rose-sarron.com

    L’histoire viticole de cette propriété, datant du 19è siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C’est actuellement Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs qui veille à la pérennité du vignoble. Ce domaine s’étend sur 35 ha, dont 25 ha de Graves rouge (5 ha destinés à la production de la Cuvée Damien, vin élevé 12 mois en fûts de chêne) et 10 ha de Graves blanc dont 2 ha destinés à la production de la Cuvée Anaïs, vin vinifié et élevé 9 mois en fûts de chêne. Beau Graves rouge Cuvée Damien 2007, riche, puissant et bouqueté, aux notes complexes où dominent les épices(vanille), la groseille et une touche de fumé, aux tanins soyeux, un vin rond, d’excellente évolution. Le Graves blanc Cuvée Anaïs 2008 est suave, d’une très belle persistance aromatique en bouche, avec des nuances de poire et de tilleul, très bien équilibré en finale. Plus vif, le Graves blanc La Rose Sarron 2008, est d’une belle robe dorée, au nez persistant où s’entremêlent des notes de fleurs blanches et d’agrumes, un vin franc et harmonieux, bien classique du millésime.

    Château ROUGEMONT

    Château ROUGEMONT

    (GRAVES)
    Dominique Turtaut
    50, rue Jean-Cabos
    33210 Toulenne
    Téléphone :05 56 63 19 06
    Télécopie : 05 56 76 22 74
    Email : chteaurougemont@yahoo.fr

    Bien apprécié le Graves rouge 2007, de couleur grenat, aux arômes de fruits rouges et noirs (fraise des bois, cassis) et aux tanins fondus mais présents, un vin riche et bien équilibré. Le 2005, aux senteurs de fruits rouges et d’humus, velouté, aux tanins puissants et souples à la fois, est un vin de belle couleur pourpre, charpenté, ample, de garde. Le 2003 est puissant et complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices. Excellent Graves Supérieur blanc 2007, au nez élégant dominé par les fleurs blanches et le citron vert, de bouche ample, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable.

    Château SAINT-AGRÈVES

    Château SAINT-AGRÈVES

    (GRAVES)
    Earl Landry
    17, rue Joachim-de-Chalup Lieu dit Artigues
    33720 Landiras
    Téléphone :05 56 62 50 85
    Télécopie : 05 56 62 42 49
    Email : saint.agreves@orange.fr

    Bien apprécié ce Graves rouge 2006, bien classique et puissant, un vin fin et élégant, avec de la matière, d'une belle couleur soutenue, il développe des arômes de fruits rouges intenses, d’une jolie finale persistante. Le 2005, médailles de Bronze au Concours des Vignerons Indépendants 2007 ainsi qu’au Concours de Bordeaux vins d’Aquitaine, de couleur intense aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges et d’épices, aux tanins bien enrobés, est un vin riche et généreux, d’une belle finale aromatique. Excellent 2004, savoureux, aux notes de groseille et d’humus, de bonne évolution. Le 2003 est un vin de bouche puissante, corsé et équilibré, parfumé (griotte, humus...). Le Graves blanc 2007, tout en finesse d’arômes, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits blancs et de bruyère, est harmonieux, bien équilibré en acidité et très élégant, d’excellente évolution comme le montre le 2003, à dominante de tilleul et de petits fruits secs, un vin puissant mais tout en finesse, persistant, de bouche intense.

     

     

    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement
    Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE

    Château TOURTEAU-CHOLLETGRAVES Château TOURTEAU-CHOLLET

    Château TOURTEAU-CHOLLET

    (GRAVES)
    Maxime Bontoux
    3, chemin de Chollet - BP 18
    33640 Arbanats
    Téléphone :05 56 67 47 78
    Télécopie : 05 56 67 40 09
    Email : tourteauchollet@vitisvintage.com
    Site : www.vitisvintage.com

    Classé 1er Grand Vin. Un domaine sous agriculture raisonnée. Vous ne pourrez qu’aimer ce Graves rouge 2007 (55% Cabernet-Sauvignon, 45% Merlot), un Vin de caractère, de robe soutenue au reflets noirs et brillants, ample en bouche, au nez expressif dominé par les fruits rouges, légèrement épicé, aux tanins fondus, très réussi. Beau 2006, d’un beau rouge profond, ample et structuré, riche en fruits (griotte, mûre), de belle rondeur, tout en finesse tannique, très parfumé au palais, vraiment remarquable. Le 2005 est riche en couleur comme en matière, avec ces notes de fraise des bois surmûrie, intense au nez comme en bouche avec des nuances de petits fruits noirs et de truffe, un Vin bien corsé mais très fin, de bouche puissante, de garde. Le 2004 est remarquable, de robe soutenue et brillante, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle fraîcheur représentative du millésime, un Vin charnu et charpenté, de bonne garde bien sûr. Le 2003 est structuré, bien charnu, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais structurés à la fois. Excellent 2002, un Vin de couleur intense, son bouquet révèle une belle osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins, un Vin rond et souple, de bouche soyeuse, d’une belle persistance aromatique. Belle robe or aux reflets verts, pour le Graves blanc 2008 (90% Sauvignon blanc, 10% Sémillon, élevage 100% bois neuf), au nez délicat et persistant d’agrumes, un Vin harmonieux, long en bouche avec des notes vanillées caractéristiques, bien classique du millésime. Le 2007 est tout en finesse, tout en arômes, aux senteurs de lis et de poire, de bouche suave et délicate, d’une belle persistance, parfait sur un crabe farci. Le Vin est d’excellente évolution comme le démontre ce 2006, Trophée Prestige au Concours International des Citadelles du Vin, de belle couleur jaune pâle, avec un nez d’agrumes, très bien équilibré en bouche avec des nuances toastées, un Vin très expressif, puissant et d’une longue finale. Savoureux 2005, aux arômes fins et délicats, de robe d’un bel aspect jaune et or, de bouche friande et fruitée, c’est un Vin puissant au nez comme en bouche. À ses côtés, le Château Chollet Graves rouge 2007, aux tanins souples, est harmonieux, au nez de mûre et d’épices, et ce puissant Château Tourteau Graves rouge 2006, marqué par des notes de fruits noirs et des touches finement boisées, de bouche riche et suave, aux tanins fondus mais riches, d’excellente évolution. Nombreuses récompenses obtenues et un très beau rapport qualité-prix-typicité.

    Château le TUQUETGRAVES Château le TUQUET

    Château le TUQUET

    (GRAVES)
    Paul Ragon

    33640 Beautiran
    Téléphone :05 56 20 21 23
    Télécopie : 05 56 20 21 83
    Email : chateauletuquet@vinsdusiecle.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateauletuquet

    Au sommet, également. Le Tuquet et son vignoble figurent déjà sur les cartes royales de belleyme au début du XVIIIe siècle. La chartreuse fut construite vers 1730 (façade sud de Victor Louis). Dans la première édition du Féret (Ch. Cocks 1868) Le Tuquet est classé premier vin de la commune de Beautiran, ce qui sera confirmé par les éditions successives jusqu'à aujourd'hui. A la fin du XIXe siècle, le domaine appartient à la famille du Père de Foucauld qui y séjournera à plusieurs reprises avant son départ pour le Maroc. Il a appartenu ensuite à une grande maison du négoce bordelais, puis fût racheté en 1963 par la famille Ragon, actuellement propriétaire. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage. Superbe Graves rouge 2006, de couleur intense aux reflets noirs, un vin généreux, avec des senteurs de fruits rouges et d’épices, des tanins bien enrobés, très classique et vraiment réussi. Le 2005, charnu comme on les aime, gras, bien structuré, est complexe, avec ces connotations épicées, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante, de bouche fondue et parfumée. Remarquable 2004, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, un vin d’excellente évolution et d’une bonne longueur. Si vous en trouvez, le 2000 est remarquable, de robe grenat, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de fruits rouges mûrs, de bouche ample et fondue, tout en charme, de garde. Le Graves blanc cuvée Spéciale 2009, bien typé par son Sémillon (95%), au bouquet de fleur d’acacia et d’agrumes, est un vin rond et persistant, harmonieux en bouche, d’une belle fraîcheur persistante, une belle réussite de ce millésime. Avec des arômes floraux et fruités intenses, le 2008 est subtil et puissant à la fois, un vin comme on les aime, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche.
  • Les meilleurs Côtes de Bordeaux sont dans MILLESIMES 2010

    Les meilleurs Côtes de Bordeaux sont dans MILLESIMES 2010

     

    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement
    Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE

    Château VALENTIN

    Château VALENTIN

    (PREMIÈRES CÔTES DE BLAYE)
    Dominique Revaire

    33390 Cars
    Téléphone :05 57 42 12 16
    Télécopie : 05 57 42 38 26
    Email : dominique.revaire@wanadoo.fr

    Bien apprécié son Premières-Côtes-de-Blaye rouge 2006, élevé en fûts de chêne, de belle robe rubis, au nez où dominent les fruits mûrs et le poivre, alliant charpente et rondeur en bouche, très bien élevé, un vin distingué et puissant à la fois. Goûtez le Premières-Côtes-de-Blaye rouge 2006, de bouche ample et parfumée, très légèrement épicé, tout en arômes, très agréable sur une grillade. Le 2005 est de robe intense, au nez persistant (griotte, cuir), un vin équilibré, gras, aux tanins savoureux, de bouche classique, de structure soutenue. Le 2004 est bien charnu, de couleur profonde, ample, au nez légèrement épicé, aux tanins fondus, alliant une charpente réelle à une jolie rondeur.
    Château ROUSSET

    Château ROUSSET

    (CÔTES-DE-BOURG)
    Gérard Teisseire

    33710 Samonac
    Téléphone :05 57 68 46 34
    Télécopie : 05 57 68 36 18
    Email : gteisseire@aol.com

    Domaine de 24 ha de vignes situé sur des coteaux argilo-calcaires et graveleux exposés au midi. Superbe Côtes-de-Bourg Grande Réserve 2005, charnu, très savoureux, aux nuances raffinées de sous-bois, de mûre et de poivre, finement tannique, de bonne bouche, un vin ample et charnu aux tanins fondus, de garde comme en atteste ce 99, généreux, coloré, ample et velouté, tout en bouche. Le Côtes-de-Bourg cuvée Tradition 2006 est bien parfumé, au nez ample qui développe des notes de sous-bois et de cerise mûre, tout en arômes, d’excellente évolution, à ouvrir sur un rôti de porc. Excellent 2005, au nez à dominante de cerise noire et de mûre, légèrement épicé, très équilibré, un vin ample, aux tanins qui commencent à peine à se fondre.

    Château BERTHENON

    Château BERTHENON

    (PREMIÈRES CÔTES DE BLAYE)
    Thérèse Ponz Szymanski
    3, le Barrail
    33390 Saint-Paul-de-Blaye
    Téléphone :05 57 42 52 24
    Télécopie : 05 57 42 52 24
    Email : info@chateauberthenon.com

    Un vignoble de 32 ha, composé de 80% de Merlot et de 20% de Cabernet-Sauvignon. Ce Premières-Côtes-de-Blaye rouge cuvée Chloé 2007, éraflage total de la vendange, fermentation malolactique en fûts, élevage sur lies fines en barriques neuves durant 18 mois, d’une belle couleur rubis très prononcé, aux notes fruitées et agréablement épicées, est un vin bien corsé, qui allie finesse et structure, de bonne garde. Excellent Premières-Côtes-de-Blaye Tradition 2007, de belle attaque ronde et charnue, généreux et persistant, aux arômes prononcés de fruits rouges, un vin suave et harmonieux, très séduisant. Le 2006, au nez de petits fruits rouges (groseille), est un vin charpenté, de bouche riche et persistante, qui commence à s’ouvrir. Beau Premières-Côtes-de-Blaye cuvée Henri 2006, un vin typé comme on les aime, avec de la charpente, aux notes de griotte et d’humus, de couleur soutenue, de bouche ronde, aux tanins bien équilibrés et soyeux, vraiment réussi.

    Château LAGARDE

    Château LAGARDE

    (PREMIÈRES CÔTES DE BLAYE)
    Paul-Henry Nerbusson

    33390 Cars
    Téléphone :05 57 42 91 56 et 05 49 28 46 77
    Email : vignobles.nerbusson@wanadoo.fr

    Un vignoble de 12 ha en bio, et une réussite avec le Premières-Côtes-de-Blaye rouge Excellence 2005, élevé en fûts de chêne, ?avec des arômes d’humus et de groseille cuite, gras et persistant en bouche, aux tanins fins et mûrs, est un vin de belle couleur, bien charpenté. Excellent Premières-Côtes-de-Blaye Tradition 2006, un vin de bouche puissante, aux connotations de mûre et de violette, très fin, bien corsé et équilibré, c'est classique et très bon.

    Château TOUR de COLLIN

    Château TOUR de COLLIN

    (CÔTES-DE-BOURG)
    Denis Levraud

    33710 Bourg-sur-Gironde
    Téléphone :05 57 68 46 26
    Télécopie : 05 57 68 37 16
    Email : denis.levraud@orange.fr

    Un vignoble de 15 ha planté dans un sol argilo-calcaire et graveleux. Beau Côtes-de-Bourg 2006, bouqueté et persistant, aux tanins riches, équilibrés, un vin qui allie une charpente réelle à une jolie rondeur, de bouche parfumée (mûre, humus...), d’une belle finale. Le 2005 est tout en arômes et structure, d’une belle ampleur, bien équilibré, un vin qui sent la fraise des bois et l’humus, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche complexe. Le 2004, de couleur grenat, aux tanins bien présents, est riche en arômes (fruits noirs, sous-bois...), tout en souplesse. Le 2003 est dense et généreux, avec des nuances de fruits rouges mûrs, légèrement épicé en bouche, et commence à très bien se goûter comme ce 2002, très parfumé, aux tanins soyeux et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par la cerise confite et l’humus.
    Château PUYFROMAGE

    Château PUYFROMAGE

    (BORDEAUX-CÔTES DE FRANCS)
    Philippe Marque

    33570 Saint-Cibard
    Téléphone :05 57 40 61 08
    Télécopie : 05 57 40 66 46
    Email : puyfromage@wanadoo.fr
    Site : www.puyfromage.com

    Au sommet de son appellation. Situé sur un haut plateau, 2e point culminant de la Gironde, l’actuel château Puyfromage a été construit en 1574, non loin d’un donjon du XIe siècle et d’un colombier royal parfaitement conservés à ce jour. Un vignoble de 45 ha. Remarquable Bordeaux Côtes-de-Francs 2007, issu du Merlot (60 %), du Cabernet-Sauvignon (25 %) et du Cabernet franc (15 %), de couleur soutenue grenat avec des reflets rubis, un vin de caractère au nez épicé bien caractéristique, aux tanins bien fondus mais puissants, encore jeune mais prometteur. Le 2006, aux tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre, légèrement épicé comme il se doit, est un vin ferme, franc, complet, qui commence à peine à s’ouvrir. Beau 2005, tout en charpente, d’une belle ampleur, bien équilibré, qui sent les fraises des bois et l’humus, de bouche charpentée et souple à la fois, de très bonne garde, à déboucher sur une palombe. Le tout est à un prix défiant toute concurrence.
    Château de GRISSAC

    Château de GRISSAC

    (CÔTES-DE-BOURG)
    Bernadette Cottavoz

    33710 Prignac-et-Marcamps
    Téléphone :05 57 68 31 65
    Télécopie : 05 57 68 31 65
    Email : chateaudegrissac@aol.com

    Un vignoble de 21 ha planté sur des sols argilo-calcaires. Le Côtes de Bourg 2007 (65% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec), élevé en fûts de chêne, est intense, aux notes de cassis très mûr et d’épices, de robe grenat soutenu, de bonne charpente, avec des tanins mûrs, un vin ample et de très bonne évolution. Beau 2005, tout en couleur et en matière, avec ces petites notes de poivre, de groseille et d’humus, aux tanins très équilibrés et savoureux à la fois, bien corsé et gras. Le 2004, de base tannique importante mais bien répartie, est un vin dense, au nez complexe et subtil à la fois, avec des notes de groseille et de cassis, charnu comme nous les aimons. Remarquable 2003, au nez intense de sous-bois et d’épices, onctueux et persistant, de bouche riche, tout en arômes comme le 2001, aux tanins très élégants mais bien fermes également, au nez complexe (cuir, mûre), qui commence à s’ouvrir.

    Château PONT les MOINES

    Château PONT les MOINES

    (PREMIÈRES CÔTES DE BLAYE)
    Vignobles Gagné et Barrat
    La Maçonne
    33760 Frontenac
    Téléphone :05 56 23 98 50
    Télécopie : 05 56 23 98 50
    Email : brancompostelle@aol.com
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaupontlesmoines

    Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. On se fait vraiment plaisir avec leur Premières-Côtes-de-Blaye rouge 2006, très équilibré, de couleur intense, au nez de fruits noirs (cassis, mûre), avec des tanins très équilibrés, un vin qui poursuit son évolution. Très joli Bordeaux blanc Sauvignon Château Pont les Moines 2009, aux arômes floraux et fruités intenses, harmonieux, subtil et puissant à la fois, bien représentatif de ce grand millésime. Même propriétaire que le Château Bran de Compostelle (voir Bordeaux Supérieur).

    Château CASTEGENS

    Château CASTEGENS

    (CÔTES DE CASTILLON)
    Marie-France et Jean-Louis de Fontenay

    33350 Belvès-de-Castillon
    Téléphone :05 57 47 96 07
    Télécopie : 05 57 47 91 61
    Email : jldefontenay@wanadoo.fr
    Site : www.vinsdusiecle.com/chateaucastegens
    Site : www.castegens.com

    Les origines de la propriété remontent au début du XVe siècle, et le château de Castegens se transmet dans la même famille depuis 1862. Le site est durant l’été le théâtre de la reconstitution à grand spectacle (600 acteurs), de la bataille de Castillon (1453) qui marque la fin de la guerre de cent ans. Le propriétaire actuel, s’attache à maintenir une harmonie entre culture traditionnelle, respectueuse de l’environnement, et vinification moderne. Beau Côtes-de-Castillon 2007 (65% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 5% de Cabernet-Sauvignon), riche en couleur, tout en nuances aromatiques en bouche, où se mêlent la griotte et l’humus, ample et fondu, aux tanins savoureux, un vin qui mêle finesse et structure. Excellent 2006, de robe brillante et soutenue, aux senteurs de fruits rouges cuits, avec une bouche riche qui dévoile des tanins fondus mais bien présents, d’une belle longueur. Le 2005 est concentré, ample, velouté et fruité en bouche, avec des tanins souples et bien fermes à la fois. Goûtez la cuvée La Croix de Castegens, élevage de 12 mois en cuves, de bouche corsée et parfumée (framboise mûre), charpentée, très abordable.
    Château HAUT-BEYNAT

    Château HAUT-BEYNAT

    (CÔTES DE CASTILLON)
    Florence et Paul R. Cardoso
    Lartigue
    33350 Belvès-de-Castillon
    Téléphone :05 57 47 92 76
    Télécopie : 05 57 47 92 76
    Email : paul.cardoso@aliceadsl.fr
    Site : www.chateau-haut-beynat.com

    Propriété familiale de 12 ha. Remarquable Côtes-de-Castillon 2006, élevé en fûts de chêne, un vin de couleur grenat intense, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, velouté, de bonne bouche, aux tanins présents et fondus à la fois, de bonne garde. Le 2005 est une réussite, de belle robe foncée, au nez où se mêlent la griotte et l’humus, associant concentration et délicatesse, de bouche ample et fondue, de très bonne garde. Le Tradition 2007 est très réussi, aux tanins bien présents, au parfum de cerise et de sous-bois, de bouche puissante, persistante, un vin souple et charnu à la fois. Le 2006, corsé, classique, avec des nuances de mûre, de sous-bois et d’épices, est parfait sur les grillades. Joli Bordeaux Clairet 2009, de belle robe soutenue, aux notes de framboise, de bouche florale et fruitée, tout en harmonie, à ouvrir sur un bouquet de crevettes ou une quiche.
  • Le Top des Bordeaux Supérieur dans MILLESIMES 2010

    Nous le savions -et vous aussi- depuis longtemps, mais il est incontestable que, désormais, les plus beaux vins de l’appellation font frémir d’autres crus plus connus (et bien plus chers). Cela veut dire que l’on ne s’est pas trompé quand nous avons créé le Classement des Bordeaux Supérieur, qui venait, déjà, récompenser le talent et les efforts de ces producteurs. Si les grandes valeurs sûres confortent leur place, quelques-uns les rejoignent quand d’autres sont moins intéressants...

    Château le GRAND VERDUS

    Château le GRAND VERDUS

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Scea Legrix de la Salle Ph. et A.

    33670 Sadirac
    Téléphone :05 56 30 50 90
    Télécopie : 05 56 30 50 98
    Email : le.grand.verdus@wanadoo.fr
    Site : www.chateaulegrandverdus.com

    Au sommet. Gentilhommière fortifiée du XVIe siècle. Domaine de 85 ha (sols de graves maigres et coteaux argilo-calcaires, 90% Merlot et 10% Cabernet-Sauvignon, élevage en barriques neuves à 75%, avec bâtonnages sur lies fines durant 14 à 16 mois). Remarquable Bordeaux Supérieur Grande Réserve 2006, un vin qui associe structure et charme, souplesse et richesse, aux notes de fruits mûrs avec des nuances de sous-bois en bouche, coloré et généreux. Beau 2005, charnu, avec un nez de mûre et d’humus bien prononcé, corsé et souple à la fois, aux tanins très harmonieux, complet et dense. Le 2004, est corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime très équilibré, classique, d’excellente garde. Faites-vous également plaisir avec son Bordeaux rosé 2009 de “puriste”, 100% en pressée directe, dominante Cabernet-Sauvignon, d’une couleur claire, avec un gras et une élégance inédits pour un Bordeaux rosé. “Le seul vin à la mode de notre production, nous dit-on, mais n'est-ce pas le produit idéal ? Le Blanc 2009 est atypique, 20% de Muscadelle, des Sémillons de 80 ans, une note exotique du millésime, une pureté de fruit, une acidité naturelle de bon aloi.”

    Château la VIEILLE TOUR

    Château la VIEILLE TOUR

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Vignobles Boissonneau

    33190 Saint-Michel-de-Lapujade
    Téléphone :05 56 61 72 14
    Télécopie : 05 56 61 71 01
    Email : vignobles@boissonneau.fr
    Site : www.boissonneau.fr

    On élève ici ce Bordeaux Supérieur Château de la Vieille Tour Réserve 2007, avec ce nez complexe où dominent la mûre, la groseille et l’humus, de très belle robe d’un grenat profond, un vin chaleureux, avec de la matière, d’une jolie finale au boisé fondu. Excellent Bordeaux blanc 2009, franc, fruité (agrumes) et persistant, aux nuances de fleurs blanches et de noisette, un vin qui allie fraîcheur et souplesse. Le Bordeaux Supérieur 2007, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau, est un vin charpenté, aux tanins denses, tout en bouche, légèrement épicé en finale. Excellent Bordeaux rosé 2009, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, charmeur par sa finesse d’arômes.

    Château LAGRANGE les TOURS

    Château LAGRANGE les TOURS

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Michel et Pierre Choquet
    30, rue de Bernescut
    33240 Cubzac-Les-Ponts
    Téléphone :05 57 43 04 96
    Télécopie : 05 57 43 04 96
    Email : vignobles.choquet@wanadoo.fr

    Beaucoup apprécié leur Bordeaux Supérieur Les Cent Rangs 2007 est de couleur pourpre intense, très séduisant avec des notes de framboise et de griotte très mûres et une pointe d’épices, un vin classique et riche, qui allie finesse et structure. Le 2005, médaille d’Or au Concours Mondial du vin Bruxelles 2007 et d’Argent au Challenge International du vin à Bourg 2007, est tout en bouche, aux tanins puissants, de charpente élégante, aux connotations de griotte, de musc et de poivre, un vin velouté et dense à la fois. Le Bordeaux Supérieur 2007 est coloré, bien corsé, de bouche puissante, au nez de griotte cuite, un vin épicé en bouche, aux tanins amples mais soyeux. Le Clairet de Bordeaux L’Idée Claire est un vin très charmeur, toujours l’un des meilleurs de son appellation, à la fois friand et structuré, de bouche épicée.

    Château PARENCHÈRE

    Château PARENCHÈRE

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Directeur : Richard Curty
    BP 57
    33220 Ligueux
    Téléphone :05 57 46 04 17
    Télécopie : 05 57 46 42 80
    Email : info@parenchere.com
    Site : www.parenchere.com

    Savoureux Bordeaux Supérieur cuvée Raphaël 2007, de bouche puissante, aux nuances de fruits rouges à noyau frais, charnu et bien classique, tout en bouche, de couleur profonde, aux tanins riches et savoureux à la fois, un peu de patience devrait affiner son potentiel. Le Bordeaux Supérieur 2006 est de teinte grenat, un vin aux nuances de cerise noire et d’épices caractéristiques, avec cette bouche chaleureuse, aux tanins savoureux, qui allie rondeur et structure, bien équilibré, d’une longue finale. Joli Bordeaux Clairet 2008, franc et fruité, un vin qui dégage des notes de fleurs fraîches et d’abricot, bien équilibré en bouche, très aromatique, tout en finesse. Très agréable blanc sec 2008, de jolie robe limpide, aux connotations subtiles d’agrumes et de fleurs blanches, une bonne harmonie fruit-acidité, idéal avec les huîtres.

    Château du SIRON

    Château du SIRON

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Annie Ginelli
    2, Le Siron
    33490 Saint-Martin-de-Sescas
    Téléphone :05 56 76 44 79
    Télécopie : 05 56 76 43 10
    Email : pierre.ginelli@wanadoo.fr
    Site : www.chateausiron.com

    Exploitation familiale (2e génération) de 57 ha sur sol graveleux et argilo-calcaire (50% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon et une infime partie en Cabernet franc). Excellent Bordeaux rouge Château Le Siron 2007, médaille d’Or, au nez subtil, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé, de groseille et d’épices, tout en bouche, encore jeune mais prometteur. Le Bordeaux Supérieur Quercus 2006, très bien élevé, un vin au bouquet subtil et intense à la fois, dominé par l’humus et les petits fruits noirs frais, est ample et complexe. Tout en bouche, le 2005, avec des senteurs intenses de fruits surmûris, est gras et corsé, ferme et épicé, avec des tanins bien présents. Joli Bordeaux blanc sec, marqué par son Sauvignon, de belle robe brillante et limpide, aux notes d’amande et de bruyère, tout en fraîcheur. Le Bordeaux rosé est de jolie robe fuschia, au nez délicat d’agrumes et de fruits frais, tout en rondeur et fraîcheur.

    Château PIERRAIL

    Château PIERRAIL

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Alice, Jacques et Aurélien Demonchaux

    33220 Margueron
    Téléphone :05 57 41 21 75
    Télécopie : 05 57 41 23 77
    Email : alice.pierrail@orange.fr
    Site : www.chateaupierrail.com

    Établi sur un promontoire rocheux, le Château Pierrail domine une petite vallée où serpente la Fonchotte, petite rivière qui prend sa source sur la propriété (XVIIe siècle). Le Bordeaux Supérieur 2007 (87% Merlot, 13% Cabernet), élevé en fûts de chêne, a reçu pas moins de trois médailles d’Or pour ce millésime : Paris 2009, Grands vins de Mâcon et Bordeaux vins d’Aquitaine (bravo !). Le vin est d’une belle couleur profonde avec des arômes de fruits noirs et une touche de poivre, complexe, tout en harmonie, tout en rondeur et structure, de très bonne évolution, à ouvrir sur des brochettes de magret de canard. Goûtez le Bordeaux blanc cuvée Prestige 2008, issu des Sauvignon blanc et Sauvignon gris, bien équilibré en acidité, alliant vivacité et rondeur, marqué par la pêche et le tilleul. Il y a aussi le Bordeaux Supérieur Les Hauts de Naudon 2007, cuvée fruitée, ronde et souple dominée par le cassis. Joli Bordeaux blanc sec 2009, d’un bel équilibre, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, un vin classique. Le Bordeaux rosé 2009 est franc, floral, très agréable, idéal sur un soufflé au fromage.

    Château BOUTILLON

    Château BOUTILLON

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Filippi-Gillet propriétaire

    33540 Mesterrieux
    Téléphone :05 56 71 41 47
    Télécopie : 05 56 71 32 21
    Email : lofilippi@wanadoo.fr

    Incontestablement au sommet de son appellation avec ce Bordeaux Supérieur cuvée Anne-Sophie 2006, élevé en fûts de chêne, bien corsé, aux senteurs persistantes de petits fruits rouges mûrs avec des notes de musc, typé, aux tanins souples et très équilibrés, un vin qui allie structure et charme, très réussi. Le 2005, élevé en fûts de chêne, bien corsé, aux senteurs persistantes de petits fruits rouges mûrs avec des notes de musc, typé, aux tanins souples et très équilibrés, un vin qui allie structure et charme, très réussi. Le 2004, à la robe profonde, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, est d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, et des notes fondues en finale. Le Bordeaux Supérieur cuvée Traditionnelle 2007 est toujours très réussi, bien aromatique, au nez subtil où dominent le cuir et la griotte, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins présents et fins, légèrement épicé comme il se doit. Le 2006 est un vin de jolie robe grenat intense, avec ce bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, riche et souple. Excellent Bordeaux rosé cuvée Manou 2008, médaille d’Argent au concours Vins d’Aquitaine, une cuvée en hommage à Mme Filippi aux senteurs persistantes, au nez comme en bouche, avec ces nuances de fruits frais et de rose, un vin charmeur, tout en rondeur, à ouvrir sur les charcuteries ou des gougères, notamment. Remarquable rapport qualité-prix.
    Château PASCAUD

    Château PASCAUD

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    M. Avril
    BP 12
    33133 Galgon
    Téléphone :05 57 84 32 11
    Télécopie : 05 57 74 38 62
    Email : chpascaud@aol.com

    Ce propriétaire sympathique propose ce beau Bordeaux Supérieur Réserve 2007, bien élevé en fûts de chêne (100% Merlot), riche en couleur comme en arômes, aux connotations de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche, un vin charpenté et savoureux, tout en nuances, au boisé harmonieux. Excellent 2006, qui poursuit son évolution, un vin coloré, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs, avec des tanins souples et très équilibrés, un vin typé, comme à son habitude. Le 2005 est bien charnu comme il se doit, au nez riche dominé par les petits fruits noirs mûrs, tout en harmonie, un vin aux tanins soyeux et savoureux, d’excellente évolution. Le Bordeaux Supérieur Tradition 2007 (95% Merlot et 5% Cabernet franc) est corsé et parfumé, aux notes de prune et d’épices, aux tanins équilibrés et mûrs, de bouche ample.
    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement
    Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE

    Château de PIOTE

    Château de PIOTE

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Virginie Aubrion

    33240 Aubie-Espessas
    Téléphone :05 57 43 96 10
    Télécopie : 05 57 43 96 10
    Email : chateau.piote-aubrion@wanadoo.fr
    Site : www.chateaudepiote.fr

    Propriété de 14 ha dont 10 de vignes sur des terres très argileuses avec présence de «crasse de fer» sur les 2/3 des parcelles, et 2 parcelles argilo-limoneuses. Le Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2006, d'une jolie structure en tanins, aux arômes de baies rouges, d’une belle robe pourpre, très typé, de bouche subtilement épicée dominée par la prune, un vin complexe, d’une longue finale. Goûtez le Bordeaux rouge cuvée Tradition, aux notes de fruits frais et d’humus, de très bonne évolution. Joli Bordeaux blanc sec cuvée Prestige 2008, d’une robe or pâle, au nez délicat de fruits blancs, de bouche tendre. Goûtez aussi le Bordeaux Clairet, parfait sur une cuisine épicée, et le Bordeaux rosé 2009, de belle teinte, floral, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, séduisant par sa finesse d’arômes, qui se débouche sur des poissons grillés, notamment.

    Château CORNEMPS

    Château CORNEMPS

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Henri-Louis Fagard

    33570 Petit-Palais-et-Cornemps
    Téléphone :05 57 69 73 19
    Télécopie : 05 57 69 73 75
    Email : vignobles.fagard@wanadoo.fr
    Site : www.vignobles.fagard.com

    Vous aimerez comme nous ce Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2007, bien charnu, au nez délicat où se mêlent le pruneau et le cassis, un vin ample et solide, de bouche soyeuse, de robe grenat. Le 2006, médaille d’argent au concours des Grands vins de Mâcon, est dense, généreux, très aromatique, avec des tanins soyeux, de charpente solide et fine à la fois, un vin qui emplit bien la bouche et se débouche sur un navarin. Le 2005, médaille d’Or au Concours Mondial de Bruxelles 2007, de belle robe soutenue et brillante, d’une belle concentration d'arômes (cassis, épices...), est ample, complexe et subtil à la fois, harmonieux et riche au nez comme en bouche. Le Cornemps Tradition 2007 est très réussi, souple, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges, de bonne bouche, parfumé et persistant. Goûtez également le Lussac-Saint-Émilion Château La Jorine 2007, d’une belle structure, ample et volumineux, aux tanins veloutés, bien charnu comme il se doit, Le 2006, avec des notes de framboise et de cuir, d’un beau rouge profond, est un vin intense, aux tanins fermes et bien équilibrés, d’excellente évolution.

    Château BELLEVUE-FAVEREAU

    Château BELLEVUE-FAVEREAU

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Vignobles Michel Galineau et Fils Earl
    Moulin de Favereau
    33790 Pellegrue
    Téléphone :05 56 61 32 49
    Télécopie : 05 56 61 32 49
    Email : vignobles.galineau@wanadoo.fr

    Une place enviable dans le Classement pour ce domaine de 50 ha (2e génération), cultivé en lutte raisonnée. Le Bordeaux Supérieur 2007 est une réussite, épicé, généreux, corsé, aux tanins savoureux, ample et distingué, de bouche riche, avec des nuances de mûre et d’humus, de bouche prometteuse. Le 2006 est dense et parfumé, de bonne base tannique, tout en bouche, avec des notes bien caractéristiques de fruits rouges mûrs et d’épices, très bien élevé, d’excellente évolution. Le 2005 a largement mérité sa médaille d’Or au concours de Paris, un vin charnu, de couleur grenat, aux tanins bien présents, riche en arômes, intense au nez comme en bouche, bien concentré mais tout en rondeur,?prometteur. Beau 2004, de belle robe soutenue, de bonne base tannique, gras, aux connotations de fruits frais et de sous-bois, très bien équilibré, riche, aux notes de fruits mûrs, aux tanins puissants et soyeux à la fois, très harmonieux, de bonne garde. Joli Bordeaux blanc, au nez d’agrumes frais, mêlant rondeur et vivacité, très aromatique en finale et d’un bel équilibre.

    Château de LISENNES

    Château de LISENNES

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Jean-Luc Soubie

    33370 Tresses
    Téléphone :05 57 34 13 03
    Télécopie : 05 57 34 05 36
    Email : contact@lisennes.fr
    Site : www.lisennes.fr

    Belle propriété de 57 ha de vignes d’un seul tenant. Beau Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2006 (90% Merlot), avec ce charnu et cette pointe d’épices caractéristique, très bien équilibré, un vin où élégance et puissance en bouche s’harmonisent très bien, charmeur. À ses côtés, L’Esprit de Lisennes 2006, 100% Cabernet Sauvignon et 12 mois d’élevage en barriques, charpenté, parfumé, d’une très belle concentration, aux notes de fruits noirs mûrs (griotte, cassis) et de torréfaction, alliant distinction et richesse, un vin typé et harmonieux aux tanins mûrs et délicats. Le Clairet de Lisennes 2009, est d’une belle robe cerise lumineuse, bien fruité, de bouche friande avec une belle vivacité en finale. Goûtez le joli Entre-Deux-Mers Blanc de Lisennes 2009, sec et souple à la fois, au nez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche ample.

    Château de BONHOSTE

    Château de BONHOSTE

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Colette et Bernard Fournier
    N°5 Bonhoste
    33420 Saint-Jean-de-Blaignac
    Téléphone :05 57 84 12 18
    Télécopie : 05 57 84 15 36
    Email : contact@chateaudebonhoste.com
    Site : www.chateaudebonhoste.com

    Avec ses 44 ha, le Château s’étend sur les coteaux dominant la vallée de la Dordogne. Sol argilo-calcaire, conduite de la vigne en lutte raisonnée avec sélection et maîtrise des rendements, et vieillissement en caves souterraines de pierre naturelle. Beau Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2006, de belle robe grenat, dense et charpenté, très savoureux, un vin qui présente des tanins puissants et soyeux à la fois, aux nuances de mûre et de sous-bois. La cuvée Traditionnelle 2006 est plus ronde et bien corsée. Joli Bordeaux rosé 2008, franc, fruité et charmeur. Excellent Côtes-de-Bergerac Château La Moulière rouge 2005, aux tanins souples et équilibrés, de bouche ronde, au nez de mûre et d’épices est un vin bien typé et de très bonne évolution. Goûtez le Côtes-de-Bergerac Château La Moulière blanc 2007, un vin fruité et persistant, intense au nez comme en bouche, associant fraîcheur et rondeur, idéal sur des crustacés, bien équilibré en acidité. À noter : chaque année, le 8 mai, marché à la ferme au Château, avec des producteurs et artisans de France.

    Château THURON

    Château THURON

    (BORDEAUX SUPÉRIEUR)
    Famille Lallement

    33190 Pondaurat
    Téléphone :05 56 71 23 92
    Télécopie : 05 56 71 01 89
    Email : contact@chateauthuron.com
    Site : www.chateauthuron.com

    Une place toujours très enviable et largement méritée dans le Classement 2010 pour cette propriété familiale depuis le XVIIe siècle d’environ 6 ha, dont le sol est formé de graves, d’argiles et de galets (60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc). Cultivée raisonnablement, avec une taille et un épamprage draconiens, la vigne produit une vendange qualitative, récoltée avec minutie à l’optimum de sa maturité. Vinifié de manière traditionnelle avec ses propres levures, ni collé, ni filtré, son Bordeaux Supérieur 2006, charnu, tannique, où dominent la fraise des bois bien mûre et l’humus, est parfait sur un onglet. Le 2005, médaille d’Or au Concours des Vignerons Indépendants, est de belle couleur, un vin corsé et bien typé comme on les aime, tout en parfum, avec ces nuances de sous-bois, de cassis et d’épices, aux tanins fermes et ronds à la fois, de très bonne garde. Dans la lignée, le 2004, médaille d’Argent est un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, très équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, aux tanins mûrs. Le 2003 est une belle réussite, avec ces notes persistantes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, un vin complet comme nous les aimons. Goûtez la cuvée Prestige Saint-Martin-de-Monphélix, de bouche ample et parfumée, un vin à la fois puissant et fin, aux tanins amples. Le Cattleya de Thuron (le cattleya étant une race d’orchidée chère à Marcel Proust), est un très joli Clairet, sec et suave à la fois, qui associe la vivacité à l’élégance, de bouche subtilement parfumée et persistante, ample, à ouvrir sur une cuisine épicée.

  • Ce qu'il faut savoir sur Bordeaux pour ne plus vous faire avoir...

     

    961.jpgLe vignoble de Bordeaux (celui des grands crus) est à un véritable tournant de sa carrière. J'y reviendrais en détail plus longuement, dans mes prochains articles, appellation par appellation, à l'occasion de la réactualisation de mes Classements.

    C'est le résultat d'une longue glissade (la crise à bon dos) et cela va faire au moins 20 ans que j'annonce et déplore cela, sans être entendu par les producteurs d'un bon nombre de "grands" crus, mais en l'étant parfaitement par ceux qui comptent le plus : vous, les consommateurs. Mes faux-amis journaleux s'en sont pourtant donné à cœur joie pour dénigrer ma démarche, et critiquer, par exemple, le fait d'avoir été le premier à défaire le Classement du Médoc de 1855 ou à combattre celui de Saint-Émilion. J'ai créé mes Classements en 1985 !!!

    Déjà, on voyait apparaître les œnologies médiatiques et mercantiles, Parker arrivait, des proprios de grands crus se seraient parjurer pour avoir une bonne note, bref, nous entrions dans un monde "putassier", où le fric et la mode primeraient.

    Mes "confrères" (je n'ai jamais été dans ces cercles ou clubs de critiques, ni profité d'un WE AR tous frais payés par un grand château, ni accepté une invitation d'une attachée de presse : avion, hôtel de luxe et... une critique positive). C'est de là que se sont attisées les jalousies (et les bassesses) à mon égard d'autres "critiques" (qui n'en sont pas, de fait), puisque le succès était déjà au RV... Cela leur est resté en travers de la gorge. En fait, cela m'a toujours motivé (mon tempérament de boxeur, sans doute) et amusé, je le reconnais volontiers.

     

     

    MILLÉSIMES consultable en ligne gratuitement
    Cliquez ici UNIQUE EN FRANCE

    Il y a, néanmoins, trois points que l'on peut résumer

    1/. La défiance et la désaffection des consommateurs français et francophones pour l'uniformisation du goût de beaucoup de crus bordelais est flagrante. Voilà pourquoi, ici, on se précipite vers les Chinois, les Russes, et demain les Esquimaux. C'est une facilité de chercher éternellement de nouveaux consommateurs, facilement captifs.

    Beaucoup de grands crus de Bordeaux ont perdu la chose la plus importante pour être une vedette mondiale : être d'abord une vedette chez soi, dans son pays, être respecté, acheté, bu.

    L'avantage : cela a permis à une multitude de vins de Bordeaux moins connus, plus modestes mais pas moins bons (et parfois meilleurs), de prendre leur place en apportant un rapport qualité-prix-typicité exceptionnel. Je les soutiens depuis belle lurette (lire plus bas). On ne va pas s'en plaindre et les vins aux réputations galvaudées, ces produits "sans âme ni vertu" à des prix insolents, l'ont bien mérité.

    Bien entendu, cela a permis également à d'autres appellations françaises (de la Loire au Sud-Ouest, du Rhône au Languedoc) de parvenir à une notoriété justifiée en prenant les parts de marché abandonnés, mais restons à Bordeaux.

     

    2/. La fuite en avant d'une majorité de vins bordelais vers un marché de "primeur", ce qui entraîne un assouplissement des vins pour qu'ils soient buvables de plus en plus rapidement. On revient bien sûr, avec cela, à un "lissage" des millésimes, qui se ressemblent tous.

    Vous n'avez qu'à ouvrir un "spécial vins" quelconque : on axe la partie éditoriale sur des vins qui n'existent pas... puisque l'on vante des dégustations primeurs de grands crus bordelais qui ne seront pas du tout les mêmes vins deux ans après !

    C'est-à-dire que l'on goûte, critique et note des vins qui ne correspondront jamais à la bouteille que vous ouvrirez. Donner son avis sur un grand cru 2009 de Bordeaux trois mois après les vendanges, ce n’est que de l’esbroufe. Le Bordeaux, un vrai grand Bordeaux, ce n'est pas du Beaujolais Nouveau ! On se trouve face à des vins non finis dont le but est de rafler des éloges, des “étoiles”, des notes de “95 sur 100” ou “19 sur 20”, uniquement pour pouvoir se vendre vite et cher par le négoce ou par souscription. Qui peut oser prétendre savoir ce que donnera un vrai grand cru au moment où il vient juste d’être abruti par le début de son élevage en barriques ?

    C’est une mascarade, à laquelle certains critiques qui s’y prêtent feraient mieux d’apprendre l’humilité au lieu de donner des conseils. On nous explique même très sérieusement qu’il faudra boire le vin en 2012 ou en 2020. Certains propriétaires bordelais feraient bien également de voir à long terme, revenant à plus de réserve, en freinant ces dégustations trop précoces, qui les desservent plus qu’autre chose.

    Bon, vous l'avez déjà compris, on ne me voit donc pas dans le carnaval des dégustations des “primeurs”. Idem pour les “concours” qui mélangent des vins jeunes, français et étrangers, totalement différents, favorisant ainsi les vins de vinification plutôt que le terroir, qui a besoin de temps pour s’exprimer. Pour les sélections de mon Guide, il n’y a pas de dégustations factices ou arrangées : je ne déguste que des bouteilles capsulées afin d’éviter ces trop jeunes cuvées de concours spécialement arrangées pour bien sortir. Sinon, je déguste sur place, au château, directement dans les fûts, au hasard.

    Bientôt, il y aura sûrement un couillon qui va déguster les grains de raisin durant les vendanges et nous donnera son avis sur le millésime.

     

    3/. Cette uniformisation du goût s'associe à une uniformisation de la typicité des vins. Qui n'a pas confondu un Margaux avec un Pessac-Léognan, un Saint-Émilion à un Bordeaux Supérieur, un Graves à un Côtes de Blaye ?

    A cette aseptisation des terroirs se greffe celle de l'image : on le voit avec le regroupement des Premières Côtes de Blaye, des Côtes de Castillon et des Premières Côtes de Bordeaux. On réduit ces trois appellations sous une seule "Côtes de Bordeaux", sous prétexte que c'est ainsi que l'on pourra vendre ces vins au fin fond de la Chine.

    Tous pareils, alors, ces vins ? On s'était donc foutu de nous, auparavant, quand on nous disait que les sols de Baurech n'étaient pas les mêmes que ceux de Berson ?Les Côtes-de-Bourg ont refusé cette alliance, et c'est tout à leur honneur, tant il faut préserver sa spécificité !

    Bref, depuis le début des années 1980, ce sont d'abord les grands crus du Médoc qui se sont engouffrés dans cette dérive d'aseptisation du goût de leurs vins et de fric, profitant de l'aubaine de notes mirifiques chez Parker (il n'est pas le seul) pour vendre à tout-va aux Etats-Unis comme en Asie et, forcément, profitant de la méconnaissance de ces consommateurs pour leur imposer des vins charmeurs, faciles à boire jeunes, faciles à faire, dépersonnalisés et... rentables.

    Ensuite, vers 1990, c'est au tour de Saint-Émilion. Il y avait pourtant, dans cette région libournaise, une propension à être plus proche de la nature : de facto, un producteur, sur un vignoble à taille humaine, était beaucoup plus en contact avec ses clients. L'influence et la mentalité corrézienne était forte, et tant mieux !

    Et puis sont arrivés des investisseurs soucieux d'épargner leur ISF, qui ont fait des ponts d'or à des magiciens (il vaut mieux rire) de l'œnologie, ont glané des 18 sur 20, des 97 sur 100...

     

    Frappez à la bonne porte, elle vaut la peine !

    On est bien loin des grandes figures historiques de la région, qui m'ont appris le vin, l'amour du vin, l'authenticité du vin, la dégustation du vin, l'humilité du vin :Émile PeynaudJacques de Loustaunau et Ribéreau-Gayon (les trois vraies grandes "pointures" de l'œnologie du XXe siècle à Bordeaux), Jean-Eugène BorieAnthony PerrinMarc PagèsHenri LévêqueLucien Lurton... On n'était pas dans l'esbroufe avec eux.

    Comme avec, toujours fidèles à leur passion : Anthony Barton (Léoville-Barton), Jean-François et Christian Moueix (Petrus, Magdelaine, Belair...), les Janoueix (La Croix...), Jean-Bernard Delmas (Haut-Brion, puis Montrose), Henri de Vaucelles (Filhot), Denise Gasqueton Calon-Ségur), Bruno Sainson (Laroque), Olivier Bernard (Chevalier), Odette Barreau (Certan de May), Michel Garat (Beauregard et Bastor), Jean-Claude Berrouet et bien d'autres.

    Mais comprenez-moi bien : la nostalgie n'est pas mon truc et il y a des vignerons hors-pair à Bordeaux dans des appellations ou des crus beaucoup moins prestigieux, des hommes et des femmes passionnés et passionnants qui élèvent des vins formidables, typés, sans manipulations œnologiques, de 7 à 30 € !!! Et, ceux-là non plus, vous ne les verrez pas poser en smoking sur leurs barriques pour le-Fig-Mag...

    Pêle-mêle, En Saint-EmilionPomerol...Joël Dupas (Béchereau), la famille Marin-Audra (Canon-Chaigneau), Nicole Roskam (Cantenac), Bernard Laydis (Roc de Calon), Nicolas Bailly (Clos Labarde), les frères Appollot (Clos Trimoulet), Philippe Tribaudeau (Mauvinon), Denis Corre-Macquin(Macquin), Pascal Delbeck (Toutr du Pas Saint-Georges), Jean-Baptiste Brunot (Piganeau), Dubost (La Fleur du Roy)... En MédocMaurice Velge (Clauzet), Christiane Renon (La Galiane),Bruno Vonderheyden (Malleret), Henri Cadillac (Taffard de Blaignan), Jean-Michel Lapalu (Patache d'Aux),Philippe Robert (Tour du Roc), Patrice Pagès (Fourcas-Dupré), Philippe Boufflerd (Muret), Max de Portalès (Doyac), Pascale Peyronie (Fonbadet)... En Pessac-Léognan/GravesJean Bouquier (Grandmaison), les Kressmann (Latour-Martillac), Maxime Bontoux (Tourteau-Chollet), la famille Bouche (Mauves), André Vincent (Grand Bos), Alain Cailley (Toulouze), Jean Magne (Luchey-Halde), Jean-Noël Belloc (Brondelle), Moïse Ohana (Seguin)... Dans les Côtes : les familles Mallet (Haut-Maco), Verdier (Brethous), Jean-Pierre Gorphe(Moulin Vieux), Eric Barrat (Pont Les Moines), Jean-Michel Robin (Les Heaumes), Philippe Bourcier (Haut-Bourcier)... En Bordeaux SupérieurFrançois-Thomas Bon (Lugagnac), Louis Filippi (Boutillon), Jean Crampes (Gayon), Jean-Pierre Lallement (Thuron)... Et aussi, Anne-Marie Faccetti-Ricard (Saint-Amand), Marie-Laurence Sanfourche (Loupiac-Gaudiet), David Larrieu (Mailles)...

    Comment vous en citer sans en oublier ? A vous de choisir dans MILLESIMES et LES VINS DU SIECLE.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu